Les transferts en liquidation de la Tinkoff

0
TODAYCYCLING - Ce n'est qu'un au revoir. Photo : TDWSport
TODAYCYCLING - Ce n'est qu'un au revoir. Photo : TDWSport
Après 17 saisons au plus haut niveau, l’équipe danoise, devenue russe il y a trois ans, ferme boutique. 27 coureurs étaient sur le marché. Ils sont notamment huit à rejoindre la Bora. Rassurez-vous, Oleg a prévu de revenir dans quelques années. Pour, enfin, gagner le Tour.

Un fort tropisme Bora

La bora est un vent catabatique, violent, froid et sec qui a pour origine l’anticyclone russe en Europe centro-orientale. La Bora-Hansgrohe est cette nouvelle équipe World Tour qui a réussi le tour de force d’enrôler Peter Sagan. Mais pas que. Huit anciens coureurs d’Oleg arrivent en Allemagne. Parmi eux, quatre slovaques (les frères Sagan, Eric Baška et Michal Kolár), trois polonais (Maciej Bodnar, Rafal Majka et Pawel Poljanski) et le prometteur australien Jay McCarthy. Rappelons aussi que le tchèque Leopold König rentre au bercail après deux saisons de larbin chez Sky. Ainsi, alors que le V4, le fameux groupe de Visegrad qui rassemble la Hongrie, la Pologne, la Slovaquie et la Tchéquie, reproche ardemment à son grand voisin allemand sa politique migratoire, ses coureurs cyclistes sont très à leur aise avec l’ambition hégémonique de la Bora-Hansgrohe. Seule la Hongrie, la plus souverainiste et la plus farouchement opposée à l’accueil de migrants, ne dispose d’aucun coureur chez Ralph Denk. Mais cela tient davantage à un passage à vide du cyclisme hongrois. Car si Istvan Varjas semble avoir une bonne petite réputation de savoir-faire technique dans le peloton, sur le vélo, seul l’espoir János Pelikán semble pouvoir offrir un avenir au cyclisme magyar (à 21 ans, double champion national en ligne + chrono, il évolue au niveau continental en Autriche chez Amplatz-BMC). Ceux-ci ajoutés aux huit allemands et trois autrichiens, la Bora touche le rêve pangermanique !

Ils restent en World Tour

Il a hésité mais Alberto Contador rempile pour une 15ème saison pro. Il n’était pas la priorité de Trek-Segafredo, Oleg Tinkov pense qu’il sera « un canard boîteux » en 2017, mais el pistolero poursuit un seul, unique et dernier objectif : le Tour. Son fidèle Jesús Hernández Blázquez, 35 ans, l’y accompagne avec le jeune autrichien Michael Gogl, 23 ans, qui , surprise, ne rejoint pas la Bora. Côté staff, le jeune retraité Ivan Basso, coordinateur technique du Team en 2016 rejoint également la Trek pour s’occuper des jeunes (et d’Alberto) ; Steven de Jongh y devient directeur sportif.

Trois coureurs rejoignent Astana. Oscar Gatto, 32 ans, fera partie du commando classiques aux côtés de Lars Boom, Matti Breschel, Alexey Lutsenko ou encore Moreno Moser. Le suivent deux danois, Jesper Hansen et surtout la sensation Michael Valgren. A 25 ans, sur les tablettes de la Sky, il rejoint Vinokourov avec déjà deux tours nationaux dans la musette et une deuxième place sur l’Amstel 2016.

Le tchèque Roman Kreuziger aurait pu suivre Contador chez Trek, retourner chez Astana, céder aux sirènes de Bahrain aux côtés de Nibali (croisé à la Liquigas et qui le voulait) ou encore gonfler le régiment V4 à la Bora (il a le même agent que Sagan). Ben non. Son premier choix était Orica. A 30 ans, il devient super lieutenant de Chaves et des Yates.

Robert Kiserlovski, 30 ans, ne renoue ni avec Astana ni avec Trek, où il aurait pu continuer à servir Contador. Il a signé à la Katusha pour apporter son expérience et soutenir le leader local Ilnur Zakarin sur les courses par étapes.

A 36 ans, Daniele Bennati entame une 16ème saison pro au sein de la Movistar. Avant de se mettre au service des leaders Quintana et Valverde, il vise de belles performances sur la Primavera et Roubaix.

Bon rouleur, Manuele Boaro, 29 ans, épaulera son compatriote Vincenzo Nibali à la Bahrain-Merida. Le directeur sportif Tristan Hoffman officiera également là-bas sous le management de Brent Coppeland.

Direction l’échelon conti pro

Alors que Kolobnev raccroche le guidon, 3 russes rejoignent Gazprom. A 35 ans, ça sent la fin de carrière pour Pavel Brutt. Ivan Rovny (29 ans) et Nikolai Trusov (31 ans) sautent dans sa roue.
Autre russe sur le carreau, et après une année 2016 marquée par un petit contrôle positif au Meldonium (non sanctionné car la substance venait juste d’être interdite), Yury Trofimov rejoint la Caja Rural à bientôt 33 ans.
Enfin, Adam Blythe atterrit en Irlande au sein de l’ambitieuse Aqua Blue Protect. C’est la sixième équipe pro en huit saisons au plus haut niveau du sprinteur anglais, dont le joli kit cuissard – maillot de champion briton s’adaptera à la méteo.

La quille

Quatre coureurs, catégorie maillot gris réservée aux 35 ans révolus, arrêtent leur carrière. Michael Rogers, 37 ans, a stoppé en cours de saison en raison de problèmes cardiaques. Sergio Paulinho, 36 ans, prend sa retraite de gregario de Contador. Evgueni Petrov, 38 ans,  n’a pas eu la carrière que son succès au Tour de l’Avenir 2002 avait laissé entrevoir. Enfin, Matteo Tossato, pro depuis 20 ans et doyen du peloton World Tour les deux dernières saisons, pensait rempiler auprès de Contador. En vain.

VIDÉO CYCLISME
Oleg Tinkov sur la béquille

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE