Peter Sagan et Greg Van Avermaet, rivaux magnifiques…

0
Peter Sagan et Greg Van Avermaet, rivaux magnifiques
TodayCycling - Sagan et Van Avermaet se disputant la victoire... Une image récurrente sur les lignes d'arrivées ces derniers mois. Photo : Tirreno Adriatico

Ces derniers temps, les courses d’un jour ont été principalement le terrain de jeu de deux coureurs : Peter Sagan et Greg Van Avermaet. Non contents de se partager la plupart des bouquets sur les classiques, les deux hommes brillent également sur les courses à étapes. Focus sur cette rivalité sportive assez incroyable.

Les chiffres d’une rivalité hors-norme

Peter Sagan, Greg Van Avermaet. Greg Van Avermaet, Peter Sagan. Des noms indissociables depuis quelques mois. Et pour cause ! A eux deux, ils sont champions d’Europe, du Monde et de l’Olympe. Ils cumulent 21 victoires depuis janvier 2016. En outre, quand l’un se parait de vert et remportait trois étapes sur le Tour de France, l’autre n’était pas en reste, y remportant une étape et portant le jaune trois jours durant. Peter et Greg, c’est LA rivalité actuelle dans le cyclisme. Plus marquante encore que celle opposant Froome et Quintana, qui ne se retrouvent qu’à de rares occasions sur le calendrier, et dont les pics de forme sont trop rarement en phase.

Les profils du Slovaque et du Belge sont d’une telle similitude que c’en est presque troublant : Sprinteurs, puncheurs, rois des pavés et passant les cols avec une relative facilité pour leur gabarit. Sagan un peu plus fort en sprint, Van Avermaet un peu plus costaud dans les cols. Avec des aptitudes aussi proches, il n’est guère étonnant de retrouver si souvent les deux coureurs se disputer la gagne. Ainsi, depuis la saison dernière, lors des 15 victoires de Peter Sagan, Van Avermaet finissait sept fois dans le top 10, dont deux fois deuxième. A l’inverse, Greg Van Avermaet a devancé sur la ligne Peter Sagan à quatre reprises sur ses sept succès. Des chiffres remarquables si l’on considère par ailleurs que leurs programmes de course ne sont pas identiques…

La double confrontation de ce week end (Het Nieuwsblad/Kuurne-Bruxelles-Kuurne) n’est pas sans rappeler le week end québécois de l’an dernier où les deux hommes avaient fait un et deux, puis deux et un. Depuis plusieurs années, les leaders de Bora-Hansgrohe et de BMC se retrouvent obstinément l’un face à l’autre. Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Milan-San Remo, Tour de France, Eneco Tour, Tirreno Adriatico, Gand-Wevelgem… Les arènes de leurs luttes communes sont aussi nombreuses qu’éclectiques.

Une opposition faite pour marquer l’histoire ?

Si la rivalité des deux hommes est uniquement sportive, lui ôtant peut être le sel de ce qui forge les plus grands antagonismes, elle n’est pas sans en rappeler une autre, qui a opposé Tom Boonen et Fabian Cancellara. Durant une décennie, Boonen et Cancellara ont fait la loi sur les pavés. Eux aussi ont également brillé sur les routes de juillet : Cancellara est le coureur à avoir porté le maillot jaune le plus de jour sans avoir remporté le Tour, quant à Tom Boonen, il a remporté 6 étapes et le maillot vert en 2007. Eux aussi ont été sacrés qui aux JO, qui aux mondes. Si en termes de palmarès, les monstres actuels souffrent encore de la comparaison avec leurs ainés (14 monuments cumulés Vs 1), ils nous offrent en revanche le privilège de les voir à leur meilleur niveau ensemble, de février à octobre. Ces duels répétés, comme on a pu les trouver au tennis avec Federer, Nadal et Djokovic, c’est certainement ce qui a manqué à la rivalité entre le Belge et le Suisse. Avec respectivement 27 ans et 31 ans, Sagan et GVA ont encore quelques années pour faire rentrer la leur au Hall of Fame du cyclisme.

VIDEO DE CYCLISME
Tirreno Adriatico 2016 – Duel Peter Sagan / Greg Van Avermaet

Peter Sagan Greg Van Avermaet

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE