Paris-Roubaix 2021 : Florian Sénéchal en conférence de presse
0 Partages

Florian Sénéchal (28 ans) attend ce moment avec impatience. Paris-Roubaix, c’est sa course ! Et ce dimanche 3 octobre 2021 il compte bien profiter de sa très bonne forme du moment pour tirer son épingle du jeu. Le natif de Cambrai connait les secteurs pavés par cœur mais il devra aussi composer avec trois autres potentiels vainqueurs au sein de son équipe Deceuninck-Quick Step : Kasper Asgreen, Yves Lampart et Zdenek Stybar.

« Forcément, j’ai hâte, a déclaré Florian Sénéchal en conférence de presse. Ca fait plus de deux ans que nous sommes privés de Paris-Roubaix. Après la journée que j’ai vécue dimanche, une journée folle pour le cyclisme en général mais aussi pour le cyclisme français, on a vu que le public voulait rattraper le temps perdu avec les confinements et les courses à huis clos. Je pense que même avec une mauvaise météo dimanche, on aura un public belge et nordiste au rendez-vous. Ce sera une grande journée de vélo. »

Sénéchal dans la forme de sa vie à Paris-Roubaix ?

En début d’année, avant le report de Paris-Roubaix, Florian Sénéchal avait clairement affiché son intention de faire un résultat. S’il sentait déjà capable de rivaliser avec les meilleurs et les grands favoris, le nom de Français revient très souvent parmi les principaux outsiders. Grâce notamment à une très belle deuxième partie de saison avec une victoire d’étape sur la Vuelta mais aussi la victoire sur la Primus Classic, juste avant les Mondiaux. Sur les Championnats du Monde, Sénéchal a été l’un des derniers rescapés de cette course folle signant une 9e place à Louvain. De quoi se rassurer sur son état de forme.

« Je ne sais pas si je suis dans la meilleure forme de ma vie pour l’instant, a poursuivi le Français. J’espère que j’aurai de la chance. Parce que ce n’est pas une journée facile qui nous attend avec la météo. Mais on sait qu’il faudra courir devant. Rouler sur les pavés ce n’est pas le même cyclisme. Tu dois pédaler différemment, tu es plus en arrière sur la selle pour garder de la stabilité, tu as des sensations différentes. Et il faut regarder loin devant pour éviter les pièges sur les pavés. Cela s’apprend, mais si tu as du talent c’est tout de suite plus facile. »

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. Ce Paris Roubaix va être très compliqué ,la météo s’annonce dantesque pluie , vent et les pavés vont éliminer du monde . Comme dit Sénéchal il faudra aussi avoir de la chance , ou du moins aucune malchance , je pense aux crevaisons , et chutes . Cette course va être un chantier . Les favoris se comptent sur les doigts d’une main , il faudra une fois de plus être malin et opportuniste , et surtout pas attentiste . Sénéchal peut être dans le top 5 sans problème il a cette course dans sa peau . Et puis l’équipe a une force collective impressionnante qui se mettra au service du mieux placé . Deux super favoris Van Der Poel et Van Aert , rien d extraordinaire donc et qui vont s’épier à tour de rôle . Il faudra en profiter .

  2. C’est la Météo qui va décider de la course et du Vainqueur..!

    Les spécialistes du cyclocross vont s’ils ont de la chance pouvoir batailler sur leur terrain..!

    J’aime pas faire de pronostic mais je pense que MVDP s’il n’est pas touché par la malchance va vraisemblablement faire mal a tous le monde….!

    Il a honoré sa sélection au championnat du Monde mais il avait déja la téte a ROUBAIX..!

    Sinon BRAVO a tous ces champions qui vont affronter l’enfer du Nord sous la pluie et sans pleurnicher ..!

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.