Le Giro 2018 pour Pippo, ce sera champagne au lieu d’une bière !

0
821
Le Giro 2018 sera le dernier pour Filippo Pozzato
"Un verre ça va, trois verres, bonjour les dégâts Pippo !" Crédit photo : Instagram Filippo Pozzato

Lors de la 100e édition du Giro, on avait surpris Filippo Pozzato buvant une gorgée de « Kro » dans le gruppetto dans la montée du Blockhaus pendant que Nairo Quintana (Movistar), Tom Dumoulin (Sunweb), Thibaut Pinot (FDJ-Groupama) et Vincenzo Nibali (Bahrain Merida) livraient une rude bataille à l’avant ce jour-là. Et pour quel résultat à l’arrivée ?! Le petit colombien ne s’est même pas envoyé la bouteille de champagne sur le podium protocolaire ! Sur le Giro 2018, Pippo aura sûrement l’occasion d’en partager une avec toute son équipe, saoule peut-être de victoire(s) avant d’être pompette à Rome !

Crédit photo : Capture d’écran

À lire : Tout savoir du parcours du Tour d’Italie 2018

Des flûtes, des bulles et des ovations pour Pippo sur le Giro 2018

C’est le dernier Tour d’Italie pour Pippo, à 36 ans le Maestro a décidé de raccrocher le vélo sans préciser s’il arrêtera à la fin de l’épreuve où au bout de sa dernière saison. Cette année il a la double casquette de coureur/manager au sein de l’équipe Wilier Triestina-Selle Italia pour laquelle il court depuis 2016. Ces deux fonctions ne l’empêcheront pas de savourer pleinement son dernier baroud d’honneur sur le Giro 2018. Mais il n’a pas l’intention de disparaître du milieu pour autant. Il envisage de créer une équipe qui évoluera au plus haut niveau. Pour ce puncheur/grimpeur qui courra à domicile les trois semaines à venir, les derniers cols qu’il va monter dans sa carrière professionnelle vont pour chacun d’entre eux l’accueillir avec faste et révérence. Grande Pippo ! Grande Pippo ! scandera la foule sur des kilomètres d’ascension. Là, ce sera champagne pour tout le monde !

Une carrière sans trop forcer son talent ni sa classe naturelle

Pour celui qui a été catapulté chez les professionnels sans passer par la case amateur, on peut dire que Filippo Pozzato est presque né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Ce dandy aux boucles d’or, amateur de voitures de sport, surtout de belles italiennes dont il en possède un modèle, aura fait de sa passion son métier avec élégance dans le coup de pédale et talent chevillé à son corps tatoué. Pippo est un surdoué qui n’a jamais souffert sur un vélo, il l’a déclaré un jour où son aisance physique se moquait une fois de plus de ce que le cyclisme lui introduisait de souffrance dans les jambes. S’il avait décidé de forcer son talent sur les routes de la besogne facile, son palmarès aurait sûrement été plus fourni d’un Tirreno-Adriatico, d’un Milan-San Remo, d’un titre de champion d’Italie sur route, d’un Grand Prix de Plouay, de deux étapes sur le Tour de France et d’une sur le Giro. Mais Filippo Pozzato fit partie d’une génération où il fut confronté à Tom Boonen et Fabian Cancellara. Deux légendes du cyclisme qui lui ont « volé » la vedette sur les routes des Classiques flandriennes. Le Giro 2018 lui déroulera le tapis rouge sans que l’ombre usurpatrice de ces deux-là vienne troubler sa grandeur qui a peut-être trop bullé par moment.

L’une des plus belles victoires du Maestro durant sa belle carrière

@PippoPozzato

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.