Jakob Fuglsang s'offre son premier Monument
Fuglsang termine en beauté les Ardennaises. Capture d'écran Liège-Bastogne-Liège.
437 Partages

Dans une 105e édition de Liège-Bastogne-Liège rendue particulièrement difficile à cause des conditions météo, Jakob Fuglsang (Astana Pro Team) a démontré sa supériorité. Plus fort que tous les autres, le Danois a terminé en solitaire dans la nouvelle arrivée jugée dans les rues de Liège. Davide Formolo (Bora-Hansgrohe) est deuxième alors que Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) a complété le podium.

Il tient son premier Monument ! A 34 ans, Jakob Fuglsang vient d’obtenir le plus grand succès de sa carrière en remportant Liège-Bastogne-Liège. Et de quelle manière. Sans contestation possible, il était bien un cran minimum au-dessus de ses concurrents, qui ont décroché les uns après les autres. Le coureur d’Astana a pu grâce à sa très belle course finir seul les derniers kilomètres.

Avant d’en arriver là, le peloton a vécu dans son ensemble une journée dantesque. Pas épargné avec de faibles températures et de la pluie, cela a augmenté la difficulté d’une Doyenne exigeante déjà à la base. D’ailleurs, le premiers gros prétendant à la victoire a été Alejandro Valverde (Movostar Team) qui a renoncé à 104 kilomètres de l’arrivée et avant d’aborder les principales ascensions. Dans celles-ci, il y a eu globalement du mouvement sans pour autant qu’une offensive aboutisse. Reprises les unes après les autres, c’est un groupe d’une quarantaine, cinquantaine d’éléments qui est entré dans la côte de la redoute à moins de quarante kilomètres de l’arrivée, point-clef de la course. Mais c’est plus tard que la différence va se faire.

Fuglsang impose sa loi

C’est comme fortement annoncé, dans la Roche-aux-Faucons, que tout s’est joué. Une montée avec de forts pourcentages où Fuglsang en a profité pour accélérer. Il va être suivi par Formolo et Woods, mais à la surprise générale, Alaphilippe a lui calé. Rejeté à un troisième échelon, le Français ne pèsera pas dans le final pour la victoire alors que devant le travail de sape de Fuglsang a payé. Woods puis Formolo n’ont pas été en mesure de suivre jusqu’au bout. Du coup, ce fut une dernière partie de course intégralement disputée en solitaire pour le vainqueur final, qui s’est tout de même fait une frayeur en évitant de peu une chute. Mis à part cette péripétie, il n’y pas eu de problème jusqu’au moment de franchir la ligne d’arrivée. De quoi finir sur une très belle note après avoir fait podium sur l’Amstel Gold Race (3e) et La Flèche Wallonne (2e). Fuglsang aura marqué de son empreinte cette période des Ardennaises.

https://twitter.com/wcsbike/status/1122516824057438214

437 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Ah oui alors ! Pour le cup que Fouglsang est chassé près de la pute à deux las de piège ! Sa victoire est bien méritée, il est si souvent cassé ou plassé à côté !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.