Jan-Willem van Schip exclu du Tour de Belgique 2021
Photo : BEAT Cycling
0 Partages

Jan-Willem van Schip (26 ans) est connu pour ses guidons plus qu’atypiques. Équipé d’un cintre type « gravel », le coureur néerlandais a innové sur le Tour de Belgique 2021 avec son équipe BEAT Cycling. A l’occasion de la troisième étape remportée par Caleb Ewan, ils ont présenté le fameux ABB qui favorise la position aéro depuis l’interdiction de l’UCI de poser les avant-bras sur le cintre. Bien évidemment, cela n’a pas du tout été du goût de l’instance dirigeante qui a exclu van Schip du Tour de Belgique.

Jan-Willem van Schip exclu du Tour de Belgique

« Nous avons appris avec une grande surprise la disqualification de Jan-Willem van Schip du Tour de Belgique après la 3e étape, a écrit l’équipe BEAT Cycling dans un communiqué. La disqualification est basée sur le cintre ABB que Jan-Willem a utilisé durant l’étape et qui, en accord avec avec les déclarations de l’UCI, est autorisé. Nous ne comprenons pas cette décision. Depuis le lancement du cintre ABB, nous avons été en discussion avec l’UCI. Jamais, l’UCI nous a informés que ce cintre serait interdit. L’UCI n’a pas non plus jugé nécessaire d’accepter l’offre du développeur du guidon ABB d’approfondir l’enquête sur l’admissibilité du cintre en compétition. »

Plus étonnant, l’équipe BEAT Cycling et Jan-Willem van Schip ont reçu le matin de l’étape l’accord des commissaires UCI de courir avec le cintre en question. « Nous avons discuté de nos intentions de rouler avec ce guidon avec le commissaire UCI sur place. Ici, nous avons eu le feu vert. L’UCI n’a émis aucune réserve à ce sujet. Nous pensons que la disqualification est injustifiée et que Jan-Willem van Schip est gravement affecté. » Ce dernier était d’ailleurs le leader du classement « Super 8 », le classement du super combatif.

https://twitter.com/beatcyclingclub/status/1403342116261175299
0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

7 commentaires

  1. La forme du cintre indique de manière évidente qu’il est conçu pour poser une partie des avants-bras dessus; il aurait donc du être interdit d’emblée !… L’UCI a peut-être cru que Van Schip allait rouler mains aux cocottes et les coudes relevés vers l’extérieur ?!… Un peu comme autoriser un moteur électrique à condition de ne pas l’utiliser !… Par ailleurs, de nombreux coureurs, un peu partout, continuent de rouler mains aux cocottes mais les avants-bras en partie sur le cintre; que fait ou dit l’UCI à ce sujet?

  2. En vélo se sont les jambes qui travaille le reste c’est que du confort donc c’est ridicule de l’avoir exclu

  3. Il y deux sortes d individus , l un pense et l autre travaille , en gros l un enquiquine l autre . Dans le vélo c’est pareil les règlements sur la hauteur de la chaussette , sur la forme du guidon , du ravitaillement , j’ai soif , et ben tant pis tu ne boira pas et j’e passe . D’ailleurs on n’a jamais interdit le plateau ovoïde de Froome entre parenthèse , certain on le droit et d’autre pas , d ‘autres sont asthmatiques ( la blague ) et ben je me soigne et bien . D’autres chanceux n’ont rien . Etonnant et ça va ? Ben je performe à mon niveau ,bref c’est le passe droit , cela m’agace à un point et puis je conseille à Jan-Willem van Schip de reprendre un guidon traditionnel et d’adapter à ses avant bras des gouttières ou des prothèses du diamètre du cintre pour qu’il puisse de nouveau reposer ses fléchisseurs sur celui ci .

  4. Je précise que le travailleur pense aussi ( ouf … ) mais le penseur ne sait pas . Enfin bref il y en a un de trop bien sur , vous avez compris , le penseur qui ne sert à rien . Mdr il fait chaud , désolé .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.