Julian Alaphilippe remporte la 2e étape du Tour de France 2020
Julian Alaphilippe remporte la 2e étape du Tour de France 2020. Photo : Deceuninck - Quick Step/Stuart Franklin/Getty Images
0 Partages

Julian Alaphilippe (28 ans) a remporté la 2e étape du Tour de France 2020. Grâce à une attaque à un peu plus de 10 kilomètres de l’arrivée dans la dernière bosse du jour, le Français a réglé au sprint Marc Hirschi (Sunweb) et Adam Yates (Mitchelton-Scott) qui étaient sortis plus tôt avec lui. Le coureur de la Deceuninck – Quick Step a pris par la même occasion la tête du classement général.

David Gaudu dans le dur dès les premiers kilomètres

Alors que le départ est donné avec quelques minutes de décalage suite à un problème mécanique de Tejay Van Garderen (EF Pro Cycling), les attaques ont accéléré le peloton. Plusieurs coureurs ont tenté leur chance et c’est finalement un groupe de 8 coureurs avec Peter Sagan et Lukas Postlberger (BORA-hansgrohe), Benoît Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Kasper Asgreen (Deceuninck – Quick Step), Toms Skujins (Trek-Segafredo), Anthony Perez (Cofidis), Michael Gogl (NTT) et Matteo Trentin (CCC). Dans le peloton, c’est David Gaudu (Groupama-FDJ) qui est vite mis en difficulté. Tombé la veille, le Français souffre du sacrum. A l’avant, le sprint intermédiaire est disputé entre Trentin et Sagan. Avantage pour l’Italien passé en premier sur la ligne. Mais, aussitôt la ligne franchie, le coureur de CCC a été victime d’une crevaison et a réintégré le peloton juste après son dépannage.

Le plein de pois pour l’échappée

Le Col de la Colmiane (1e cat.) a été gravi en tête par l’échappée de 7 coureurs qui comptaient alors environ 3 minutes d’avance. Dans le peloton, c’est la formation du maillot jaune UAE Emirates qui a pris la direction des opérations. Bien évidemment, ce n’était pour emmener Alexander Kristoff, vainqueur la veille, et sauver son maillot jaune. Mais plutôt pour ses deux leaders Davide Formolo et Tadej Pogacar. Au sommet de la Colmiane, c’est Cosnefroy qui est allé chercher les 10 points attribués au premier sur la ligne. Mais dans le Col de Turini (1e cat.), qui est intervenu après une longue descente, le Français a été très vite distancé de l’échappée qui a accéléré le rythme. Malgré tout, grâce à sa gestion de l’effort, il est revenu sur les coureurs encore en tête et est passé 2e au sommet derrière Anthony Perez.

Julian Alaphilippe passe à l’attaque !

C’est au pied du Col d’Eze que l’échappée a finalement été reprise par le peloton. Nelson Powless (EF Pro Cycling) a alors tenté sa chance dans les plus durs pourcentages. En vain. Les Jumbo-Visma ont pris la tête du peloton et ont imposé un tempo soutenu. Au sommet, le peloton s’est réduit à une quarantaine d’unités. Dans la descente, Daniel Martinez (EF Pro Cycling), vainqueur sortant du Critérium du Dauphiné, est tombé et s’est fait mal. Dans la dernière ascension, c’est Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) qui est passé à l’attaque. Seul le jeune Marc Hirschi (Sunweb) a régi et pris la roue du Français. Et dans le peloton, Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) a chuté en regardant derrière lui… Quant au peloton, il a continué d’être secoué par les attaques d’Adam Yates (Mitchelton-Scott), Marc Soler (Movistar)… L’Anglais est le seul à être revenu à l’avant sur le duo parti plus tôt.

5e victoire sur le Tour de France pour Alaphilippe

Au sommet de la Côte des Quatre Chemins, Adam Yates a pris les secondes de bonification devant Julian Alaphilippe. Le trio a basculé dans la descente avec une vingtaine de secondes d’avance. Dans le dernier kilomètre, les trois hommes se sont beaucoup regardés. Alaphilippe a lancé le sprint et Hirschi est venu échouer à quelques centimètres. Fort de sa victoire, le coureur français a pris le maillot jaune.

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. Belle photo de l’arrivée de Julian Alaphilippe, saisissant l’essentiel de l’émotion du champion dédiant la victoire et le maillot jaune de cette deuxième étape du tour 2020 à son papa, décédé récemment, un succés d’autant plus mérité aprés deux beaux résultats mais déceptions sur Milan San Remo ou lors du championnat de France… La photo écrase un peu les écarts, mais il est vrai que le second Hirschi échoue d’assez peu, d’environ une roue; en deuxième position au moment du sprint,, J.Alaphilippe retarde et lance suffisamment tard pour ne pas permettre à Hirschi de le remonter totalement. Heureusement,Yates, qui était en tête, n’a pas les jambes et s’est relèvé… Nous l’apercevons derrière, tout comme le groupe qui revient et sprinte sur un troisième plan…
    Contrairement au désastre de la première journée, ce fut un beau dimanche du tour, avec entre autres cette belle lutte pour la conquête du maillot de meilleur grimpeur entre Perez et Cosnefroy, le tempérament accrocheur et le courage de ce dernier étant finalement récompensé…
    La lecture des classements, à l’étape et au général, met déjà en évidence la présence des coureurs colombiens, lesquels pourraient bientôt tirer totalement bénéficie de leur entrainement en altitude durant la longue période de confinement… Mais pour l’heure, place au futur proche et à cette nouvelle aventure de J.Alaphilippe en jaune…

  2. Ave une pancarte énorme dans le dos , le Julian a dégainé et gagné . Que dire de plus sinon bravo . Cette victoire va le libérer . En plus il a le maillot jaune que du bonus donc et Il le défendra sans aucun doute .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.