La 16e étape du Giro 2021 raccourcie !

7
18544
Giro 2021 : La 16e étape du Tour d'Italie raccourcie en raison des conditions climatiques
Photo : Giro d'Italia

La 16e étape du Giro 2021, considérée comme l’étape reine, a été raccourcie par les organisateurs. Les conditions météorologiques compliquées ont poussé les instances à revoir leur copie. Les Passo Fedaia et Passo Pordoi, les deux cols intermédiaires, ont été supprimés du parcours. Par contre, le Passo Giau, qui sera le dernier col de l’étape du jour, est maintenu ce lundi 24 mai. De 212 kilomètres, la 16e étape passe à 155 kilomètres. Par ailleurs, le départ a été décalé de 30 minutes. Les coureurs partiront aux alentours de 11h20.

DIRECT-LIVE : La 16e étape du Giro 2021 en direct sur TodayCycling.

7 Commentaires

  1. Voila, c’est devenu une habitude de raboter les étapes! Dans 4 ans il feront le giro sur zwift a cette allure! Merde la météo fait partie du vélo, le salage/sablage si besoin et ca roule! Ce sont les étapes dantesques qui font la renommé du cyclisme mondiale et donc apporte les finances qui les rémunèrent. La on va avoir inéos qui contrôle jusqu’au dernier km et basta!
    Le pire c’est que cela a un impact sur la suite car au lieu de vidé les « batteries » pour la dernière semaine, ils vont pouvoir récupérer suffisamment…
    Et pour ceux qui argumenteront sur les risques de chutes dans les descentes…. Et bien il y a des bon grimpeurs, des bons descendeurs, les uns limite la casse en monté les autres feront de même en descente. Ils ont des freins!

  2. Sécurité oblige, c’est on ne peut plus normal.
    Mais pour une étape de légende, c’est rapé…
    Comme quoi, les imprévus !… il faut toujours compter dessus et avec Bernal, on est habitué, rappelez-vous au Tour de France, la coulée de boue… ce qui n’enlève rien à son mérite.

  3. Quelle sécurité ? Ils ont largement les moyens d’adapter leur matériel avec de grosses sections de pneus et en plus ils sont à disque là où il y a 50 ans ils roulaient par tout temps avec des étriers à simple pivot ..
    Du cyclisme champagne pour coureurs qui s’entrainent au soleil au mois de mars pour surtout pas les perturber..

  4. Difficile prendre position, c’est vrai que autrefois ils couraient avec n’importe quel météo, mais c’est aussi vrai qu’ils y avaient seulement une vingtaine de coureurs qui arrivaient et en larmes. D’accord, le spectacle va être amoindri, mais il ne faut pas au nom de ça être sadiques, c’est déjà un sport très dur et je me demande si ceux qui parle de cyclisme champagne ont jamais participé à une compétition, je vous assure que ce n’est pas comme la sortie du Dimanche avec les potes.

  5. Entièrement d’accord avec DuB, je comptais me caller deux splifs cette aprem devant une étape mythique, maintenant qu’elle est devenue bidon ben je n’ai plus qu’à aller me promener sous les gouttes.
    Et demain aussi par chez moi ils annoncent de la pluie, est-ce que les organisateurs du Giro pourraient appeler mon patron et lui demander de me raccourcir ma journée de travail ? Please…

  6. Dans les années 1970/1980, toutes les courses programmées étaient courues en totalité quel qu’en soit les intempéries. Il faut dire que les coureurs étaient plus résistants au même titre d’ailleurs que leur vélo. A ce jour, les vélos sont sophistiqués à l’extrême et plus légers.
    On arrivera un jour à ne plus courir sous la pluie ! …

    Le charme du coureur cycliste d’antan est révolu à tout jamais.

  7. Je me permettrai de rappeler que c’est leur métier, leur salaire ne va pas venir que du soleil…
    Comment s’entraîne t’il que quand il y a du soleil, lorsqu’il gagne il parle de sacrifice… .
    Bien plus solide nos anciens…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.