Mark Cavendish dépression
Mark Cavendish est sorti d'une dépression qui a duré 2 ans. Photo : Bahrain-McLaren
224 Partages

Mark Cavendish a confié, auprès du journal The Times, avoir été en proie à une dépression au cours des deux dernières années. Âgé de 34 ans désormais, celui qui a été le sprinteur le plus rapide dans les années 2010 et qui compte plus de 140 victoires professionnelles n’est plus que l’ombre de lui-même. Et pour cause. Maintenant remis, il a retrouvé l’envie de courir et de se bagarrer. Pour information, sa dernière victoire remonte à la 3e étape du Dubai Tour, en février 2018.

Mark Cavendish en dépression depuis deux ans

Personne n’est à l’abris. Même le multiple vainqueur sur les routes du Tour de France, du haut de ses 30 victoires d’étape. Sa dépression, Mark Cavendish la vit depuis 2018. « Ce n’est pas seulement ma santé physique qui a été durement touchée au cours des deux dernières années. J’ai lutté assez durement contre la dépression pendant cette période. On m’a diagnostiqué une dépression clinique en août 2018 », a-t-il confié auprès de The Times. Désormais, le sprinteur britannique affirme que cette dépression est derrière lui.

2020 devait être la résurrection de Cavendish ?

Enfin sorti de sa dépression, Mark Cavendish était prêt à revenir à un niveau convenable afin de faire parler sa pointe de vitesse. Présent sur la Saudi Tour et l’UAE Tour, le Britannique a fait forte impression. A l’aise sur son vélo et dans le peloton, il a parfaitement joué le jeu de son équipe Bahrain-McLaren aidant son coéquipier allemand Phil Bauhaus à s’imposer à deux reprises. Finalement, le Cav’ n’aura pas eu le temps de s’exprimer pleinement ni de jouer sa carte. Le coronavirus a mis un terme à la saison cycliste et il est maintenant chez lui auprès de sa famille. « Pouvoir faire ce que font les papas et les mamans, ça me rend heureux, ça me garde super motivé, et ça me garde sain d’esprit », a-t-il ajouté.

Vidéo de Cyclisme
Mark Cavendish remporte la 3e étape du Dubai Tour 2018

224 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. Il a du en avoir du courage pour s’en sortir enfin… et même pour l’annoncer, car ce mal, parfois terrible est si souvent incompris… Bonne chance et bon courage à ce fantastique sprinter.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.