Mathieu van der Poel gagne Flèche Brabançonne
van der poel termine le travail au sprint. Capture d'écran Flèche Brabançonne.
405 Partages

Dans une édition de la Flèche Brabançonne qui a permis aux principaux cadors de s’expliquer, le dernier mot est revenu à Mathieu van der Poel (Corendon – Circus). Le champion des Pays-Bas a dominé au sprint un groupe composé de quatre coureurs. A la deuxième place, Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) a rassuré sur sa condition et le podium a été complété par le tenant du titre Tim Wellens (Lotto Soudal).

Du grand spectacle et à la fin c’est Mathieu van der Poel qui l’emporte. C’est ainsi que pourrait être qualifié la 59e édition de la Flèche Brabançonne qui a consacré le porteur du maillot de champion des Pays-Bas. En effet, la course a offert un joli scénario avec de l’action dans le peloton assez loin de l’arrivée. Si l’échappée de sept coureurs n’a jamais pris beaucoup de champ, c’est surtout à cause de l’équipe Deceuninck – Quick Step et Lotto Soudal qui ont contrôlé.

D’ailleurs, ces deux formations se sont mises en évidence en déclenchant plusieurs offensives avec différents coureurs. Cela a obligé le peloton de rouler toujours à une allure élevée, ce qui a provoqué au fur et à mesure des dégâts. Les différentes côtes du parcours ont amaigri le peloton au fil des kilomètres. Et alors que le nombre de distancés étaient conséquents, le ton est encore monté d’un cran à un peu de vingt kilomètres du terme. Le moment choisi par Julian Alaphilippe pour tout faire exploser. Seuls Mathieu van der Poel, Michael Matthews et Tim Wellens vont réussir à prendre sa roue et à le relayer. Et revenant rapidement sur Daryl Impey, qui avait attaqué quelques kilomètres plus tôt en solitaire, ce groupe de cinq coureurs a pris une très sérieuse option sur la victoire.

Du très haut niveau

Cela s’est confirmé rapidement dans les kilomètres suivants avec de nouvelles offensives dans cette tête de course. Un rythme trop élevé qui a mis fin aux espoirs d’Impey distancé à dix kilomètres de l’arrivée. Personne d’autre ne se fera ensuite décrocher malgré les efforts de Wellens et surtout d’Alaphilippe qui a tenté jusque dans l’avant dernière côte du parcours. Pour la phase finale, les quatre coureurs positionnés à l’avant se sont méfiés les uns des autres et se sont expliqués finalement au sprint. Celui-ci a tourné en faveur de van der Poel, qui n’aura pas tremblé car son dauphin Alaphilippe a fini à une distance respectable.

Pour le vainqueur du jour, il s’agit déjà de sa quatrième victoire acquise en moins d’un mois. Après le Grand Prix de Denain, A Travers la Flandre, et une étape du Circuit de la Sarthe, son palmarès s’étoffe encore un peu plus. Un état de forme flamboyant qui en fait forcément un sérieux prétendant pour s’imposer à l’Amstel Gold Race. Tout comme Alaphilippe qui a donné plus que des signes encourageants et démontré qu’il s’était remis de sa chute au Tour des Pays Basque. Et sans oublier Wellens troisième et Matthews quatrième qui souhaiteront aussi briller sur le premier opus des Ardennaises.

405 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. TROP TROP FORT LE VDP ! Bravo à lui. Il a mené les derniers hectomètres et il se paie le luxe de s’imposer au sprint. Bravo. Quel plaisir de la voir évoluer sur la route. Futur très très grand de toute évidence

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.