Tour de Lombardie 2021 : Tadej Pogacar s'impose à Côme
Photo : ILombardia
0 Partages

RÉSULTAT. Tadej Pogacar (23 ans) a remporté ce samedi le Tour de Lombardie 2021. Le Slovène, déjà vainqueur de Liège-Bastogne-Liège, a ajouté un deuxième monument à son palmarès. Parti dans le Passo di Ganda à plus de 35 kilomètres de l’arrivée, le pensionnaire de la formation UAE Team Emirates a battu au sprint Fausto Masnada (Deceuninck-Quick Step) au terme des 239 kilomètres du jour entre Côme et Bergame. Adam Yates (INEOS Grenadiers) a pris la troisième place.

Une échappée de dix coureurs

Le début de course a été très mouvementé. C’est dans la première ascension du jour, après 30 kilomètres de course, que dix coureurs ont pris les devants : Le Français Thomas Champion (Cofidis), Mattia Bais (Androni Giocattoli-Sidermec), Domen Novak (Bahrain-Victorious), Andrea Garosio (Bardiani-CSF), Jan Bakelants (Intermarché – Wanty Gobert), Chris Hamilton (DSM), Amanuel Ghebreigzabhier (Trek-Segafredo), Davide Orrico (Vini Zabu), Victor Campenaerts (Qhubeka NextHash) et Tim Wellens (Lotto Soudal).

Le début des grandes manœuvres dans le Passo di Ganda

L’échappée reprise, c’est dans la dernière grande ascension du jour, le Passo di Ganda, que les grimpeurs ont accéléré. Vincenzo Nibali, d’abord, puis Tadej Pogacar qui est parti seul. Derrière, Julian Alaphilippe semblait en avoir encore sous la pédale accompagné notamment de Roglic, Bardet ou encore Gaudu. C’est d’ailleurs le coéquipier du champion du monde Fausto Masnada qui est parti à la poursuite du Slovène. Au pied de la descente, c’est un duo Pogacar-Masnada qui menait alors la course.

Tadej Pogacar plus fort au sprint

Avec la présence de Masnada, Pogacar a douté. Dans le dernier tape-cul, le Slovène a essayé de distancer l’Italien, en vain. C’est donc dans un sprint à deux que s’est joué le Tour de Lombardie. Rapide, Pogacar n’a jamais été inquiété par une remontée de Fausto Masnada qui n’a pu que constater la supériorité de son adversaire. Derrière, Simon Yates et Primoz Roglic, en revenant de l’arrière à pleine vitesse, ont surpris le groupe où figurait Alaphilippe. Yates a pris la troisième place et Roglic la quatrième.

Classement Tour de Lombardie 2021 – Top 10

Consultez le classement complet du Tour de Lombardie.

1 – POGAČAR Tadej (UAE-Team Emirates) les 239 km en 6:01:39
2 – MASNADA Fausto (Deceuninck – Quick Step) m.t
3 – YATES Adam (INEOS Grenadiers ) + 0:51
4 – ROGLIČ Primož (Team Jumbo-Visma) m.t
5 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) m.t
6 – ALAPHILIPPE Julian (Deceuninck – Quick Step) m.t
7 – GAUDU David (Groupama – FDJ) m.t
9 – WOODS Michael (Israel Start-Up Nation) m.t
10 – HIGUITA Sergio (EF Education – Nippo) + 2:25

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

4 commentaires

  1. Une fois de plus le premier attaquant est récompensé . Malgré le Quick Step de service dans sa roue Pogacar a réussi à l’emporter après avoir attaqué avant la dernière difficulté . Il a bénéficié de l’absence d’entente de ses poursuivants qui comme Yates et Roglic ont montré leur limites certainement suite à la fatigue accumulée dans les courses de la semaine . Dans ce groupe Alaphilippe a fait de la patinette profitant de la présence de Masnada devant , il était certainement capable mieux s’il n’avait pas eu à protéger son coéquipier . La surprise est également venue d ‘Evenepoel lâché avant l’attaque de Pogacar . Pour beaucoup il est temps que la saison s’achève on l’avait déjà vu avec la baisse de régime de Vout Van Aert les deux dernières semaines .
    Encore une belle course où l’offensive de loin à payé , le jeune génération n’est pas complexée et redonne de l’attrait aux courses , tant mieux pour le vélo.

  2. Pogacar a été le seul, assez en forme, pour placer une seule attaque et pour avoir tout de suite 30″ avant que ça réagisse à l’arrière. Il est normal qu’il remporte cette superbe classique, une de plus. La Deceuninck, mal inspirée, a voulu gagner en faisant rouler les autres, au deux échelons de la course.
    Déçu de Cofidis et d’AG2R, mais la saison à été longue, en tout cas plus longue que l’année dernière.

  3. En terminant 3é des Vallées Varésines, puis 4é de Milan-Turin le lendemain, T.Pogacar indiquait à la fois sa montée en charge et sa progression en vue de ce Tour de Lombardie. Après sa victoire à Liège, ce serait comme un troisième « pic de forme » et un troisième grand succès, cette fois-ci au terme d’un cheminement relativement long depuis la victoire sur le Tour de France.
    Le champion slovène part relativement loin du but; cette saison fut assez riche de victoires plus ou moins solitaires où le coureur profite du marquage au sein du groupe dont ii est issu, comme avec les succès d’étapes de Politt ou de Mollema sur le Tour de France… Roglic et Alaphilippe disposaient certes de Vingegaard et de Masnada, mais à laisser partir Masnada sur l’avant, Alaphilippe s’en trouva fort démuni… Cela ferait penser à une autre tactique belge, lorsque au championnat du monde Van Aert se retrouve isolé, Evenepoel s’étant perdu sur l’avant… Comparaison très relative, mais il est souvent bon de ne pas s’isoler trop tôt et de garder le meilleur équipier avec soi…
    Evenepoel était attendu mais il est apparu bien las… Le jeune belge avait peut-être et malgré lui en tête le souvenir de l’an passé et le désir premier de terminer la course… La dernière descente donna lieu à des prises de risques maximum et à certains rétablissements spectaculaires de la part de Pogacar ou de Masnada; le jeune belge n’était peut-être pas encore totalement prêt à participer à ce jeu…

  4. Difficile de voir une vidéo complète de cette épreuve et se faire un idée exacte ( remercions le site de faire un live ) des forces et des faiblesses de chacun . Première surprise, Super Belge n’avait pas la jambe aujourd’hui , une panne donc ,cela peut arriver mais le Tour de Lombardie ne lui réussit vraiment pas . Nibali a été remuant a souhait , fendant la route pour le futur vainqueur . Pogacar , le rayonnant , seul leader de son équipe , ne se posa pas de questions en attaquant de loin. Cette prise de risque a eu pour conséquence, qui va faire le travail pour l’autre ( comme d’habitude ) En effet Les Deceuninck et Jumbo étant en surnombre ont commencé à jouer qui fait quoi ? Roglic ne voulant pas travailler pour Alaphilipppe et vice versa . Manasda le local réussit après un petit exploit à rejoindre Pogacar qui frôla la correctionnelle à plusieurs reprises dans la descente . Cela n’hypothéqua pas sa victoire , Il se savait plus rapide il fallait mieux avoir un deceunick avec soit que de rester seul . Le piège s’est refermé pour la formation belge . Alaphilippe piégé et les Jumbo ayant peur d’un contre du Français . La neutralisation de la course était réussit . C ‘est parfois de la stratégie une course cycliste il faut bien le dire , notons les belles prestations des français , trois dans les dix premiers c’est très bien . En conclusion Pogacar a joué, et il a gagné, et le doute est parfois la source des défaites , méditons donc …

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.