Tadej Pogacar s'offre sans doute l'étape reine de cette édition
Pogacar finit en solitaire l'étape de haute montagne andorrane.
234 Partages

Cette neuvième étape va rester comme un moment fort de cette édition de la Vuelta. La grande bagarre entre les favoris pour la victoire finale a eu lieu. Mais c’est un outsider, le talentueux coureur de 20 ans Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) qui s’est montré le plus fort. Arrivé en deuxième position à plus de vingt secondes, Nairo Quntana n’a pas tout perdu car c’est le nouveau leader du classement général. Primoz Roglic, Alejandro Valverde et un peu plus encore Miguel Angel Lopez ont perdu du temps, mais restent à l’affût pour la victoire finale.

Quelle étape ! Les coureurs ont fait le spectacle. C’est le moins que l’on puisse dire, car ces 90 kilomètres de haute montagne sur les routes andorranes ont tenu largement leurs promesses. Dès que le départ a été donné, les premières attaques ont fusé. Principalement venant de grimpeurs distancés au général ou ne représentant pas une véritable menace pour les cadors. Un groupe d’une trentaine d’éléments s’est détaché et va posséder jusqu’à 4 minutes d’avance. Derrière, le peloton a progressivement des unités et était fortement réduit dès la Gallina deuxième ascension du jour.

C’est surtout à partir de vingt kilomètres de l’arrivée que cela s’est véritablement décanté. Un instant choisi par Miguel Angel Lopez (Astana Pro Team) de passer à l’attaque. Le Colombien va alors partir seul et creuser un écart avoisinant les 30 secondes à un moment donné par rapport à Quintana-Valverde-Roglic. Cela ne va pas durer, car à tous les échelons, ça va voler en éclats. Repris, Lopez va même subir un terrible contrecoup et se faire dépasser par Quintana parti devant puis par Valverde et Roglic. Dans la dernière montée alors que l’action battait son plein, Marc Soler qui se retrouvait en tête a dû attendre Quintana pour l’aider. Dans sa roue, Tadej Pogacar va accélérer et partir seul vers le succès d’étape.

Un général encore très serré

A seulement 20 ans, Pogacar a été l’auteur d’une sacrée démonstration sur une étape épique de la Vuelta. C’est dire la performance réalisée par le vainqueur du Tour de l’Avenir 2018. Ce derniers est désormais à une probante 5e place au général à moins de deux minutes du maillot de leader, qui change à nouveau d’épaules. Il est actuellement pour Quintana, mais c’est plus que provisoire. Avec Roglic à 6 secondes, Lopez à 17 secondes et Valverde à 20 secondes, tout peut encore évoluer rapidement dans un sens ou dans un autre. A commencer par le chrono individuel qui intervient juste après la journée de repos bien méritée.

234 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.