Rafal Majka pour une troisième victoire sur Le Tour de France 2017. Photo : ASO/A. Broadway
Le maillot à pois, un maillot convoité et populaire Photo : ASO/A. Broadway
0 Partages
Tour de France 2017 : la grande bataille pour le maillot à pois
Vous avez aimé ?

Très apprécié par l’ensemble du public, le porteur du maillot à pois est quasiment autant reconnu que celui avec le maillot jaune. Il symbolise l’attaque, le panache, le dépassement de soi dans les cols mythiques français. Sur le Tour de France 2017, avec la modification du barème de points et un parcours avec moins d’arrivée au sommet, un baroudeur-grimpeur devrait remporter ce prestigieux classement. 

Tour de France 2017 : Qui sont les favoris au maillot à pois ?

Rafal Majka (Bora-Hansgrohe – 27 ans) : Classement général ou classement du meilleur grimpeur ? Cette question est fondamentale sur les réelles ambitions du polonais sur ce Tour de France. Sa manière de courir en première semaine sera déterminante pour la suite. Double vainqueur du maillot à pois en 2014 et 2016, Rafal Majka est un sérieux prétendant pour remporter une nouvelle fois ce classement distinctif. A moins qu’il reste avec les favoris du général en montagne. Son meilleur Grand Tour est une 5e place au Giro 2016.

Pierre Rolland (Cannondale-Drapac – 30 ans) : Son dernier Giro réussi avec une victoire d’étape donne d’énorme espoirs pour ce Tour de France 2017. Pierre Rolland va tenter de faire aussi bien, et ne ferme pas la porte à jouer le maillot à pois. Attaquant et baroudeur dans l’âme, le français va devoir laisser de côté le classement général pour enchaîner les échappées dans les Alpes et les Pyrénées. Un objectif à la hauteur de ses qualités.

Thibaut Pinot (FDJ – 27 ans) : Le maillot à pois lui irait si bien. Thibaut Pinot arrive sur le Tour de France pour la première fois sans ambitions affirmées au classement général. Le Giro terminé à la 4e place a été une franche réussite, mais très éprouvant. Il se sent plus décontracté que les années précédentes. Ce nouvel état d’esprit peut lui permettre de mener à bien d’autres objectifs. Ses qualités de grimpeur, parmi les meilleurs au monde, le placent logiquement comme un candidat au classement de la montagne.

Thomas De Gendt (Lotto-Soudal – 30 ans) : Le baroudeur dans toute sa splendeur. Le belge n’est pas avare d’efforts. Ne pas le voir régulièrement à l’avant de la course dans les étapes de moyenne et haute montagne serait très étonnant. Les dernières courses comme le Paris-Nice ou le Dauphiné ont montré que ce maillot l’intéresse. Alors pourquoi pas concrétiser sur ce Tour de France 2017 ? En gagnant au Stelvio ou au Mont Ventoux, c’eest une ambition tout à fait légitime.

Serge Pauwels (Dimension-Data – 33 ans) : Seul grimpeur de l’équipe Dimension-Data sur ce Tour de France, Serge Pauwels va avoir un rôle d’électron libre. Ses dernières expériences sur l’épreuve ont été plutôt positives, dont une probante 13e place en 2015. Capable de remporter une étape de montagne, c’est un coureur à ne pas sous-estimer dans la lutte à ce classement. L’an dernier, il avait terminé sixième.

Jarlinson Pantano (Trek-Segafredo – 30 ans) : Coureur marquant de l’édition précédente, Jarlinson Pantano a été omniprésent lors de la seconde partie du Tour. Récompensé par une victoire d’étape, il revient cette année avec un rôle d’équipier d’Alberto Contador. Reste à savoir si le colombien pourra s’exprimer en montagne à l’avant ou devra rester aux côtés d’El Pistolero. En 2016, le grimpeur s’était battu pour le maillot à pois (3e).

Daniel Navarro (Cofidis – 33 ans) : A part une neuvième place en 2013, Daniel Navarro n’a jamais rempli ses bojectifs au classement général. Pour ce bon grimpeur, se fixer comme objectif le maillot à pois serait une solution idéale. Très en retrait, c’est une occasion en or pour le leader en montagne de la Cofidis de passer de l’ombre à la lumière.

Darwin Atapuma (UAE Abu Dhabi – 29 ans) : Darwin Atapuma est un pur grimpeur, qui ne va pas disputer le classement général. Trop limité en contre-la-montre, le colombien risque de perdre du temps dans les étapes de transition. Habitué des raids en montagne, il peut viser de manière légitime le maillot à pois. Ses résultats récents parlent pour lui : 9e du Giro 2016, et quatre jours leader de la Vuelta la même année.

Pour ne rien rater de l’actualité en direct du Tour de France 2017
Visitez le site officiel du Tour de France

0 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. En effet, le barême des points est très important… Alors autant le donner pour expliquer pourquoi les premiers prétendants pour le podium au général n’auraient pas trop de chances d’emporter le maillot… Puisqu’ils ne sont pas dans la liste… Sans doute est-ce le cas ces dernières années ? Navarro et Atafuma pour la compléter, mais en effet, à priori, ces deux-là n’ont guère de chance d’avoir ce maillot à Paris…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.