Wout van Aert a remporté Milan-San Remo 2020
Wout van Aert a remporté Milan-San Remo 2020 devant Julian Alaphilippe. Photo : Giro d'Italia
0 Partages

Wout van Aert (25 ans) a remporté son premier monument de sa carrière : Milan-San Remo. Une semaine après son succès sur les Strade Bianche, le Belge de la Jumbo-Visma n’a pas failli face à Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) dans une arrivée à deux. Michael Matthews (Sunweb) a réglé le sprint du peloton arrivé juste derrière.

Une échappée partie dès les premiers kilomètres

A peine le drapeau agité, certains hommes ont décidé de prendre les devants. Ils étaient six à avoir des fourmis dans les jambes et prêts à affronter plus de 290 kilomètres de course. Mattia Bais (Androni Giocattoli – Sidermec), Manuele Boaro (Astana), Damiano Cima (Gazprom – RusVelo), Marco Frapporti (Vini Zabu – KTM), Fabio Mazzucco et Alessandro Tonelli (Bardiani-CSF-Faizane) ont alors attaqué pour faire la journée à l’avant. Malgré le peu de chance accordée à l’échappée, le peloton n’a jamais laissé plus de 6’30 d’avance aux fuyards.

Groupama-FDJ assume ses responsabilités pour Démare

Bien évidemment, le peloton est emmené par les équipes qui ont des intérêts dans le final. Parmi les formations qui ont évolué en tête de peloton, Lotto Soudal, Deceuninck – Quick Step et Jumbo-Visma ont participé à la chasse. Au même titre que la Groupama-FDJ d’Arnaud Démare qui a travaillé. Le coureur français, déjà vainqueur en 2016, a voulu croire en ses chances quelques jours après sa victoire au sprint sur Milan-Turin devant les meilleurs sprinteurs présents aussi sur San Remo. C’est alors qu’est intervenu le premier événement de la course : la chute et l’abandon du vice-champion du monde Matteo Trentin (CCC).

Échappée terminée, place à la Cipressa

Manuele Boaro, le dernier rescapé de la journée, a été repris à 35 kilomètres de l’arrivée. Juste avant la Cipressa. Dans le même temps, Julian Alaphilippe, le vainqueur sortant, a été victime d’un ennui mécanique. Une semaine après ses multiples crevaisons sur les Strade Bianche. Loïc Vliegen (Circus-Wanty Gobert) a attaqué dès le pied pour initier un mouvement de course. Jacopo Mosca (Trek-Segafredo) a rejoint le Belge dans la montée alors que dans le même temps Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) tentait également sa chance en sortant de peloton. Un appui pour Vincenzo Nibali ? L’une des premières victimes de ces accélérations a été Caleb Ewan (Lotto Soudal), pourtant cité parmi les favoris en début de course.

Le nouveau jour de gloire de Wout van Aert

En bas de la Cipressa, c’est Daniel Oss (BORA-hansgroh e) qui a pris quelques longueurs d’avance grâce à une très grosse descente. Alexey Lutsenko (Astana) a essayé de sortir en contre mais en vain. Dans le sommet du Poggio, c’est Alaphilippe qui a attaqué avec Wout van Aert dans sa roue. Si le Belge a été décramponné au moment de la bascule, le vainqueur sortant l’a finalement attendu dans la descente, les écarts étant resserrés. Finalement, le peloton n’est pas revenu et c’est Wout van Aert qui a pris le dessus sur Julian Alaphilippe dans un sprint en costaud.

Vidéo de Cyclisme
Les deux dernières heures de course sur Milan-San Remo 2020

Classement Milan-San Remo 2020 – Top 20

NomEquipeTemps
1VAN AERT WoutJUMBO – VISMA7:16:09
2ALAPHILIPPE JulianDECEUNINCK – QUICK – STEP+0
3MATTHEWS MichaelTEAM SUNWEB+2
4SAGAN PeterBORA – HANSGROHE+2
5NIZZOLO GiacomoNTT PRO CYCLING TEAM+2
6SMITH DionMITCHELTON – SCOTT+2
7ARANBURU DEBA AlexASTANA PRO TEAM+2
8VAN AVERMAET GregCCC TEAM+2
9GILBERT PhilippeLOTTO SOUDAL+2
10MOHORIC MatejBAHRAIN – MCLAREN+2
11VENDRAME AndreaAG2R LA MONDIALE+2
12POGAČAR TadejUAE TEAM EMIRATES+2
13VAN DER POEL MathieuALPECIN – FENIX+2
14NAESEN OliverAG2R LA MONDIALE+2
15KWIATKOWSKI MichalTEAM INEOS+2
16FORMOLO DavideUAE TEAM EMIRATES+2
17JORGENSON MatteoMOVISTAR TEAM+2
18BETTIOL AlbertoEF PRO CYCLING+2
19ŠTYBAR ZdeněkDECEUNINCK – QUICK – STEP+2
20BENOOT TiesjTEAM SUNWEB+2
0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. Attaque impressionnante de J. Alaphilippe au sommet du Poggio, mais retour de Van Aert dans la descente, J. Alaphilippe y apparaissant quelque peu en deçà des plongées qu’il peut parfois produire… En fait le belge a parfaitement maitrisé sa fin de course, assumant le train avant le sprint et s’y imposant, mais d’une demi-roue seulement, peut-être le prix à payer d’un incident mécanique pour l’un ou bien celui de cette parfaite économie de l’effort en des moments choisis… Nous étions alors à deux kilomètres à peine du pied du Poggio : mais que faisait donc là Van Aert, en retrait à l’arrière du groupe, tandis que d’autres s’échinaient à conserver leur place à l’avant ? Le groupe est réduit, l’ouverture attendue se fait, quelques coups de pédales, et notre champion se retrouve idéalement placé au bas de l’ascension décisive…

  2. La poursuite d’Alaphillipe après son incident mécanique avant la cipressa lui a peut être fait perdre ce Milan Sanremo . Perte d énergie , énervement sur le coup . Cette course se gagne et se joue aux millimètres . Wout Van aert a gagné d’une demi roue . C’est comme ça . Aucun regret donc pour Julian Alaphilipppe qui a toutefois fait une descente du Poggio assez quelconque . Mais là est pas le principale nous avons retrouvé le cycliste explosif qui monte en puissance . Le championnat de France est en vu …..

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.