AG2R La Mondiale ressort grandi de cette saison
La formation Ag2R La Mondiale a été au niveau des plus grandes courses. Photo : @ag2rLM
126 Partages
AG2R La Mondiale poursuit sa progression dans l’élite mondiale
5 (100%) 4 votes

AG2R La Mondiale est une équipe qui tente de faire sa place parmi les plus grands. Cela n’est pas une mince affaire, mais certains résultats obtenus cette saison démontrent que cette formation française est sur la bonne voie. Capable de beaux coups d’éclats et de se révéler performant dans l’environnement extrêmement concurrentiel World Tour, elle devra l’être constamment pour prétendre atteindre le sommet de la hiérarchie.

Bardet, Naesen, des valeurs sûres chez AG2R La Mondiale

Briller sur tous les types de courses, des pavés du nord au classement général des Grands Tours. Tel était l’ambition affichée par AG2R La Mondiale pour cette saison. Cet objectif a été relevé en partie grâce particulièrement à de beaux résultats obtenus dans le calendrier World Tour. Des classiques aux courses par étapes, des coureurs de la formation française se sont révélés brillants. Pour autant, tout n’a pas été au beau fixe. Certaines déceptions ont été connues tout comme le nombre de victoires (15) qui restent assez faible par rapport à d’autres concurrents.

Passé un peu par tous les sentiments, l’exemple de Romain Bardet en est la meilleure illustration pour qualifier la saison générale d’AG2R La Mondiale. Son leader fidèle au rendez-vous est passé à peu de choses près de rendre sa saison exceptionnelle tout simplement. Particulièrement brillant dans les courses d’un jour, le Français a terminé à la deuxième place des Strade Bianche, à la troisième place de Liège-Bastogne-Liège et fini comme vice-champion du monde, seulement battu par Alejandro Valverde. Une incroyable régularité dans de très grandes épreuves du cyclisme qui manque seulement d’une victoire de prestige pour couronner le tout. Mais cela n’enlève en rien aux elles performances du grimpeur tricolore.

A l’avenir, il peut même nourrir à travers ces résultats de fortes ambitions sur d’autres rendez-vous que simplement les courses par étapes où il reste aux avants-postes. Troisième du Critérium du Dauphiné, c’est surtout sa sixième place finale au Tour de France qui a laissé un goût amer. Venu pour faire au moins aussi bien, voire mieux que ses deux podiums précédents, le leader d’AG2R La Mondiale est tombé sur plus fort durant cette édition. Sa fin de saison a prouvé largement sa capacité de rebond. De quoi être confiant pour les prochaines échéances.

Autre leader majeur de l’effectif, Oliver Naesen a aussi un peu tout connu en l’espace de quelques mois. Très peu en réussite sur les Flandriennes malgré quelques places d’honneur, celui qui portait le maillot de champion de Belgique a profité de la deuxième partie de saison pour signer son principal fait d’arme de l’année. Vainqueur de la Bretagne Classic (épreuve du World Tour), il a véritablement écœuré la concurrence ce jour-là démontrant toutes ses qualités qui pourraient bien faire mal prochainement sur les classiques telles que le Tour des Flandres et Paris-Roubaix.

AG2R La Mondiale, un effectif de plus en plus solide

En plus de ses têtes d’affiche, impossible de ne pas évoquer Silvan Dillier. Recrue phare de la précédente intersaison, le Suisse s’est montré à la hauteur des attentes et a même surpris tout son monde. Sur Paris-Roubaix alors qu’il n’était pas le plus attendu, le coureur de 28 ans a réalisé une course fantastique qui s’est achevée à la deuxième place, battu seulement au sprint par un énorme Peter Sagan. C’est dire à quel point il est passé proche d’empocher un Monument et d’offrir par la même occasion le premier à AG2R La Mondiale depuis son apparition dans les pelotons.

Autre recrue, Tony Gallopin s’est montré aussi à la hauteur. Pourtant pendant un long moment dans cette saison c’était mal engagé, tout pouvait laisser présager à la saison pourrie. Mais après avoir connu de la malchance, le Français s’est affiché sous son meilleur jour lors de Vuelta en remportant au passage une étape. Venue au meilleur moment possible, cette victoire l’a permis assurément de finir sur une très belle note. Dans cette même compétition, Alexandre Geniez a également raflé une étape, ce qui porte son total à trois victoires sur la Vuelta. Se montrant une nouvelle fois important dans le dispositif d’AG2R La Mondiale, il a été à la fois capable de tenir un rôle de leader, d’équipier mais aussi de chasseur d’étapes.

Puis, d’autres coureurs ont confirmé qu’ils poursuivaient leur progression. Clément Venturini, Nico Denz, Benoît Cosnefroy ont chacun d’entre eux effectué des performances notables. Ils représentent la jeune génération dans cet effectif et au vu de leurs récents résultats, de belles choses peuvent être espérées de leur part pour la saison à venir. En plus de leurs leaders qui restent tous dans l’équipe, les prochains mois s’annoncent plus qu’intéressants.

126 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.