Tour de France 2017 André Cardoso Trek Segafredo dopage epo
André Cardoso contrôlé positif à l'EPO et suspend 4 ans. Photo : Trek-Segafredo
145 Partages
André Cardoso suspendu 4 ans pour EPO
5 (100%) 4 votes

Contrôle positif à l’EPO en juin 2017, André Cardoso a attendu jusqu’au mois de novembre 2018 pour connaitre sa sentence. L’Union Cycliste Internationale a tranché et a suspendu le coureur portugais pour 4 ans. A 34 ans, autant dire qu’il aura beaucoup de mal à revenir au cyclisme professionnel…

André Cardoso banni des pelotons pour 4 ans

Lors de l’annonce de son contrôle positif en juin 2017 après le Critérium du Dauphiné qu’il a fini à la 19e place et quelques jours avant le Tour de France pour lequel Trek-Segafredo l’avait sélection, André Cardoso a reçu une notification de l’UCI concernant un contrôle antidopage positif à l’EPO. Dès lors, le Portugais avait demandé l’analyse de l’échantillon B, qui s’avérait ni positif, ni négatif mais « non concluant ». « Le Tribunal Antidopage a reconnu le coureur coupable d’une violation du règlement antidopage (usage d’érythropoïétine *) et a prononcé une suspension de quatre ans à l’encontre du coureur », indique le communiqué de l’UCI. Cardoso pourra donc prétendre à un retour à la compétition en… 2021. Il aura alors 37 ans.

A LIRE : André Cardoso (Trek) positif à l’EPO, ici.

Une carrière en demi-teinte pour Cardoso

Après avoir fait ses gammes dans de petites formations Continentales, André Cardoso a franchi les paliers un à un. D’abord chez Caja-Rural, il intègre le World Tour par le biais de l’équipe Garmin-Sharp, devenue Cannondale peu après. Le Portugais ne compte qu’une victoire à son palmarès. Elle date de 2011. C’était sur ses routes nationales à l’occasion du Tour du Portugal. En World Tour avec Cannondale, il a notamment fini 14e d’un Giro et 18e d’une Vuelta montrant ainsi ses aptitudes en haute montagne. Cependant, sa carrière semble avoir pris fin brutalement.

145 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

1 commentaire

  1. L’inventeur du cadosofréquencemètre : une foutaise, car il s’agit de mettre la dose, mais seulement aux bons moments. Il s’est fait prendre, tant pis pour lui.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.