Alejandro Valverde se place pour la victoire finale
Valverde (enfin) vainqueur en 2019. Capture d'écran UAE Tour.
211 Partages

Le compteur est enfin débloqué pour le champion du monde. Alejandro Valverde (Movistar Team) s’est imposé au sommet de Jebel Hafeet lors de la troisième étape du Tour des Emirats Arabes Unis. L’Espagnol a réglé au sprint Primoz Roglic (Team Jumbo – Visma) toujours leader au général et David Gaudu (Groupama – FDJ), les deux seuls autres coureurs à avoir terminé dans le même temps.

Alejandro Valverde renoue avec le succès

Presque cinq mois qu’il attendait ça ! Depuis son titre mondial acquis à Innsbruck en septembre dernier, Alejandro Valverde n’avait pas remporté la moindre course. Un laps de temps qui peut paraître vraiment long surtout concernant ce coureur et compte tenu de son nouveau statut. Après avoir tourné autour sur différentes épreuves espagnoles en ce début de saison et être tombé toujours sur au moins quelqu’un de plus fort que lui, il a cette fois-ci pu imposer sa loi. Mais ce fut tout sauf simple pour décrocher cette première victoire en 2019, qui lui permet de lui ôter une certaine pression.

Lâché dans un premier temps dans l’ascension finale par Gaudu et Roglic, qui ont été en permanence aux avants-postes, Valverde a su bien gérer son effort. Revenu dans le dernier sprint, il a alors pu jouer la victoire tout comme Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe) pour composer le quatuor de tête. Si l’Allemand va finalement décrocher et perdre quatre secondes sur la ligne d’arrivée, les trois autres auront terminé les uns derrière les autres avec l’avantage au final pour le porteur de la tunique arc-en-ciel.

La conséquence immédiate au général, c’est que Valverde peut croire en ses chances de victoire finale. Après cette troisième journée de course, l’Espagnol est placé deuxième à quatorze secondes seulement de Roglic, qui est leader depuis le premier jour et le contre-la-montre par équipes. Le podium provisoire est actuellement complété par le Français David Gaudu, agréable surprise dans cette première partie du Tour des Emirats Arabes Unis, qui est pointé à trente-et-une secondes. Et derrière, Buchmann, Kelderman, Martin et Dumoulin sont aussi à moins d’une minute. Tout reste donc à faire encore alors qu’il reste quatre étapes à parcourir.

https://twitter.com/lachainelequipe/status/1100430418422218752

211 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Ce ne fut pas simple pour Valverde, certes, mais quelle victoire ! Car la manière avec laquelle le champion du monde revint sur la tête dans les derniers kilomètres fut assez époustouflante : en deux bonds successifs, notre vétéran boucha successivement les trous et centaines de mètres qui le séparaient, dans un premier temps de Dan Martin, puis dans un deuxième effort tout aussi fantastique, du duo Roglic-Gaudu, ce dernier constituant bien sûr la plus belle des confirmations ou révélations au plus haut niveau pour ce début de saison, la conduite de course de Valverde dans cette fin d’ascension révélant l’autre image forte de ces premiers tours de roue de février… Si notre vétéran Malverde n’était pas au vieux jusque-là, dose dont chacun peut chouter car les secondes places de Valverde furent le plus souvent concédées au bénéfice de ses meilleurs amis du peloton, cette fois-ci, il leur a fait la fête, l’Haafet à sa façon, celle d’un cycliste à la gestuelle d’une pureté et d’un classicisme supérieurs.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.