Caleb Ewan trop fort dans le final
Ewan gagne avec de la marge. Capture d'écran UAE Tour.
105 Partages

Dans une fin d’étape vallonnée, le quatrième opus du Tour des Emirats Arabes Unis est revenu à un sprinteur. Caleb Ewan (Lotto Soudal) très impressionnant dans les derniers centaines de mètres en montée a fait une nette différence avec le reste de la concurrence. Matteo Moschetti (Trek – Segafredo) a été deuxième et Primoz Roglic (Team Jumbo – Visma) troisième est resté un très solide leader au général.

Du gros niveau affiché par Caleb Ewan

Pas forcément le plus attendu dans l’arrivée jugée à Hatta Dam, Caleb Ewan a surpris tout son monde. A la manière d’un véritable puncheur-sprinteur qu’il n’est pas a priori, l’Australien aura survolé les débats. Clairement un ton au-dessus, le coureur de Lotto Soudal a rejeté à distance respectable ses plus proches poursuivants au moment de passer la ligne.

Pourtant aussi dans un grand jour, le deuxième Moschetti a échoué à deux secondes. De quoi nourrir aucun regrets tant la domination d’Ewan a été incontestable. Pour Roglic troisième, la frustration est encore moindre sachant que le Slovène a fait une excellente opération dans la défense de son maillot de leader. En reprenant trois secondes à l’ensemble des adversaires ajouté à cela les bonifications, il se retrouve plus que jamais en tête.

Derrière lui, Alejandro Valverde (Movistar Team) est à 21 secondes alors que David Gaudu (Groupama – FDJ) à 38 secondes. Et que ce soit eux ou d’autres coureurs, ils auront vécu une journée mouvementée, mais finalement en restant totalement dans le coup. C’est ce que peut se dire effectivement le coureur Français en particulier. Distancé à cause d’une chute puis victime d’un soucis mécanique, il a terminé initialement à plus d’une minute et rente secondes du vainqueur. Mais comme son incident est intervenu dans les trois derniers kilomètres, sa perte de temps n’a été que de cinq secondes, équivalent du retard du groupe principal. Une belle frayeur passée à trois jours de l’arrivée, que ne verra pas c’est certain Remco Evenepoel (Deceunick – Quick Step) obligé d’abandonner après une chute.

105 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.