Alexey Lutsenko s’adjuge l’étape reine et devient le nouveau leader

0
309
Alexey Lutsenko fait coup double
Lutsenko fait parler sa puissance pour l'emporter. Capture d'écran Tour of Turkey.

Dans un final très tactique sur le Tour de Turquie, Alexey Lutsenko (Team Astana) s’est révélé être le coureur le plus véloce dans les 200 derniers mètres pour l’emporter au sprint dans la montée finale. Il a battu au passage Diego Ulissi (UAE Team Emirates) et Eduard Prades (Euskadi Murias). Le Kazakhe qui a remporté cette quatrième étape considéré comme décisive pour le général fait coup double en prenant les commandes à deux jours du terme.

Alexey Lutsenko endosse le maillot de leader au Tour de Turquie

Un dénouement pour le moins étonnant. Cette antépénultième étape du Tour de Turquie était la plus difficile sur le papier, celle qui devait provoquer des différences dans la course au classement général. Et pourtant, ce n’est pas du tout ainsi que ça s’est déroulé. Quasiment jusque sur la ligne d’arrivée, il n’y pas eu d’écarts provoqués entre ceux qui visaient la victoire finale. L’enjeu a clairement pris le dessus sur le côté spectaculaire, qui n’a pas été présent durant cette journée.

Dans un premier temps, une échappée a pris les devants, mais derrière le peloton n’était pas enclin à les laisser filer. D’ailleurs, en grande partie, la formation UAE Team Emirates de Diego Ulissi a mené la chasse, mais elle a été aussi accompagné par d’autres équipes dans cet effort. Cela pouvait laisser croire à des derniers kilomètres de grande intensité avec de nombreuses offensives. Mais rien de tout cela. A la place, les favoris n’ont pas bougé et le groupe de tête a mis du temps à perdre beaucoup d’éléments. Pour preuve du certain attentisme qui a eu lieu, ils étaient une bonne vingtaine à pouvoir envisager le succès au passage de la flamme rouge. C’est dire à quel point le rythme n’a pas été des plus impressionnants.

Matteo Fabbro (Katusha Alpecin) 8e de l’étape au final, a été le premier à porter une véritable offensive dans l’ultime ascension. Rattrapé peu de temps après, Nathan Haas, son coéquipier, a durci à son tour le rythme, mais du monde était encore dans sa roue. Ensuite, personne n’a vraiment voulu faire l’effort et c’est allé presque comme ça jusqu’au moment de déclencher le sprint. Diego Ulissi a franchement accéléré et a été seulement suivi par Eduard Prades et Alexey Lutsenko. Ce dernier est même passé dans les derniers mètres pour réaliser l’excellente opération du jour. Grâce aux bonifications, c’est désormais le premier du classement général. Un statut qui semble tout à fait en mesure de conserver sachant que les deux dernières journées seront plutôt destinés aux sprinteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.