Annemiek van Vleuten remporte l’étape de la Super Planche des Belles Filles

10
227
Annemiek van Vleuten remporte l'étape de la Super Planche des Belles Filles Tour de France Femmes 2022
Photo : @ASO/TDFF

Dimanche, au terme des 123,3 kilomètres de la 8e et dernière étape du Tour de France des Femmes 2022, c’est Annemiek van Vleuten (Movistar) qui s’est imposée au sommet à la Super Planche des Belles Filles. A l’arrivée, fort de sa victoire, la maillot jaune a inscrit son nom au palmarès de cette première édition. Demi Vollering (Team SD Worx) et Silvia Persico (Valcar – Travel & Service) terminent 2e et 3e de l’étape de cette ultime étape.

Vidéo, le résumé de la 8e étape du Tour de France Femmes

Classement – Etape 8 du Tour de France Femmes – Top 20

1 – VAN VLEUTEN Annemiek (Movistar Team) les 123,3 km en 3:37:23
2 – VOLLERING Demi (Team SD Worx) + 0:30
3 – PERSICO Silvia (Valcar – Travel & Service) + 1:43
4 – NIEWIADOMA Katarzyna (Canyon//SRAM Racing) + 1:52
5 – LABOUS Juliette (Team DSM) + 1:56
6 – LONGO BORGHINI Elisa (Trek – Segafredo) + 2:01
7 – EWERS Veronica (EF Education-TIBCO-SVB) + 2:13
8 – LUDWIG Cecilie Uttrup (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 2:50
9 – GARCÍA Mavi (UAE Team ADQ) + 2:59
10 – LIPPERT Liane (Team DSM) + 3:01
11 – DOEBEL-HICKOK Krista (EF Education-TIBCO-SVB) + 3:16
12 – MUZIC Évita (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 3:31
13 – ROOIJAKKERS Pauliena (Canyon//SRAM Racing) + 4:10
14 – CHABBEY Elise (Canyon//SRAM Racing) m.t
15 – KASTELIJN Yara (Plantur-Pura) + 4:26
16 – MARKUS Riejanne (Team Jumbo-Visma) + 4:41
17 – DEMAY Coralie (St Michel – Auber93 WE) + 4:45
18 – ŽIGART Urška (Team BikeExchange – Jayco) + 4:50
19 – MAGNALDI Erica (UAE Team ADQ) + 5:54
20 – DRONOVA-BALABOLINA Tamara (Roland Cogeas Edelweiss Squad) + 6:07

Classement général – Etape 8 du Tour de France Femmes – Top 20

1 – VAN VLEUTEN Annemiek (Movistar Team) en 26:55:44
2 – VOLLERING Demi (Team SD Worx) + 3:48
3 – NIEWIADOMA Katarzyna (Canyon//SRAM Racing) + 6:35
4 – LABOUS Juliette (Team DSM) + 7:28
5 – PERSICO Silvia (Valcar – Travel & Service) + 8:00
6 – LONGO BORGHINI Elisa (Trek – Segafredo) + 8:26
7 – LUDWIG Cecilie Uttrup (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 8:59
8 – MUZIC Évita (FDJ – SUEZ – Futuroscope ) + 13:54
9 – EWERS Veronica (EF Education-TIBCO-SVB) + 15:05
10 – GARCÍA Mavi (UAE Team ADQ) + 15:15
11 – CHABBEY Elise (Canyon//SRAM Racing) + 16:44
12 – MARKUS Riejanne (Team Jumbo-Visma) + 18:27
13 – KASTELIJN Yara (Plantur-Pura) + 19:53
14 – VAN ANROOIJ Shirin (Trek – Segafredo) + 25:50
15 – DRONOVA-BALABOLINA Tamara (Roland Cogeas Edelweiss Squad) + 28:51
16 – LIPPERT Liane (Team DSM) + 29:49
17 – OTTESTAD Mie Bjørndal (Uno-X Pro Cycling Team) + 29:50
18 – MAGNALDI Erica (UAE Team ADQ) + 30:15
19 – AMIALIUSIK Alena (Canyon//SRAM Racing) + 30:51
20 – BROWN Grace (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 31:01

Classement par points – Top 10

1 – VOS Marianne (Team Jumbo-Visma) 272
2 – KOPECKY Lotte (Team SD Worx) 174
3 – CONFALONIERI Maria Giulia (Ceratizit-WNT Pro Cycling) 127
4 – PERSICO Silvia (Valcar – Travel & Service) 106
5 – VOLLERING Demi (Team SD Worx) 104
6 – LONGO BORGHINI Elisa (Trek – Segafredo) 104
7 – NIEWIADOMA Katarzyna (Canyon//SRAM Racing) 97
8 – BALSAMO Elisa (Trek – Segafredo) 85
9 – LUDWIG Cecilie Uttrup (FDJ – SUEZ – Futuroscope) 77
10 – VAN VLEUTEN Annemiek (Movistar Team) 76

Classement de la montagne – Top 10

1 – VOLLERING Demi (Team SD Worx) 42
2 – VAN VLEUTEN Annemiek (Movistar Team) 38
3 – NIEWIADOMA Katarzyna (Canyon//SRAM Racing) 15
4 – LONGO BORGHINI Elisa (Trek – Segafredo) 14
5 – GARCÍA Mavi (UAE Team ADQ) 11
6 – ROOIJAKKERS Pauliena (Canyon//SRAM Racing) 11
7 – BROWN Grace (FDJ – SUEZ – Futuroscope) 10
8 – GERRITSE Femke (Parkhotel Valkenburg) 9
9 – PERSICO Silvia (Valcar – Travel & Service) 8
10 – LABOUS Juliette (Team DSM) 6

Classement de meilleure jeune – Top 10

1 – VAN ANROOIJ Shirin (Trek – Segafredo) en 27:21:34
2 – BREDEWOLD Mischa (Parkhotel Valkenburg) + 5:41
3 – BORGSTRÖM Julia (AG Insurance – NXTG Team) + 16:43
4 – GUAZZINI Vittoria (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 23:48
5 – LE NET Marie (FDJ – SUEZ – Futuroscope) + 27:35
6 – DE WILDE Julie (Plantur-Pura) + 28:14
7 – GEORGI Pfeiffer (Team DSM) + 31:54
8 – CHRISTIE Henrietta (Human Powered Health) + 35:14
9 – VALLIERES Magdeleine (EF Education-TIBCO-SVB) + 38:29
10 – BERTEAU Victoire (Cofidis Women Team) + 38:54

https://twitter.com/LeTourFemmes/status/1553770465864433665

10 Commentaires

  1. Belle 4éme place de J.LABOUS au classement général BRAVO…!
    Concernant VAN VLEUTEN le ménage étant fait la veille il ne lui restait plus qu’a lessiver ses principales opposantes par une attaque en début d’ascension ou elle s’envola vers une belle victoire a La Super Planche des Belles Filles BRAVO…!

  2. Après deux dernières étapes très éprouvantes, les concurrentes terminent exténuées et passent de manière échelonnée la ligne d’arrivée… Ce fut une belle idée de conclure ainsi ce Tour, une manière de terminer la course cycliste qui reconnait le mérite de toutes les arrivantes et donne un caractère épique à son déroulement…
    A. Van Vleuten écrase la concurrence en remportant l’étape… En avait-elle pas forcément envie au départ de Lure, ce n’est pas certain, mais des équipes, directeurs storpifs ou concurrentes tentant de l’isoler sur incident mécanique ou dans la descente du Ballon d’Alsace, la réponse en fut immédiate et claire… Il eut été regrettable de voir de nouveau Van Vleuten chuter, un peu comme à Rio… La victoire est d’autant plus belle que l’expression de la championne parait toujours aussi simple et modeste, ce qui lui donne un vrai caractère. Très belle quatrième place finale de J. Labous, de quoi, si besoin, la placer à son vrai rang au niveau national.

  3. … et ne pas oublier Coralie DEMAY, (St Michel – Auber93 WE), 24e au classement général du Tour De France des Femmes. Elle ne joue pas dans la même cour que les championnes titrées, comme Marianne VOS, classée 26e. Bravo Coralie et toute son équipe.
    Cette dernière étape a été un plaisir à voir, et le public était venu nombreux les encourager, comme au passage du Ballon d’Alsace, il y avait foule, ainsi que lors des traversées du Thillot, de Giromagny. Mais hélas moins de monde lors de l’ascension de la Planche, c’est dommage, mais l’explication tient aux restrictions draconiennes de circulation imposées. Et ça tue l’engouement et le côté populaire d’une compétition cycliste de haut niveau, comme le Tour de France hommes, et femmes. Dommage pour le spectacle et les coureurs ou coureuses qui ne font pas la montée au milieu de leurs fans. Par contre, quelques spectateurs courageux ont pris les navettes pour le sommet. Le problème est que les navettes du public ne sont pas prioritaires pour la descente, et ça peut durer des heures. En vélo, idem, pas d’autorisation de descendre avant le GO des autorités, compliqué pour les fans que nous sommes d’aller à la Planche. Donc, maintenant, on regarde le tour à la TV. Merci France Télévision.

  4. Est ce que A Van Vleuten était vraiment malade au début de l’épreuve où bien s’est t-elle économisée pendant que d’autres ferraillaient pour des poignées de secondes ? Toujours est -il que cela a laissé planer un doute sur son niveau réel en donnant une course animée . Et puis la patronne a décidé de remettre les pendules à l’heure et c’est un autre spectacle auquel nous avons eu droit , celui d’une grande championne qui prend le risque d’attaquer de loin et qui éparpille la concurrence .
    Ce nouveau TDF des femmes est une réussite ,merci mesdames , vivement l’année prochaine .

  5. Oui c’est une belle épreuve . Ces jeunes femmes nous ont montré un beau spectacle , de belles performances , un état d’esprit joyeux , une envie totale , une joie de faire du vélo . Van Vleuten était la plus forte physiquement à bientôt 40 ans , respect madame . Il y avait des spectateurs , une retransmission télé , un vrai tour de France féminin . Je pense que l’année prochaine sera encore mieux . La reconnaissance populaire sera encore plus grande , peut être que l’épreuve aura plus d’étapes ( 14 jours avec une étape de repos ? ) pas nécessairement avec des étapes de hautes montagnes , mais des étapes sur des massifs plus  » doux  » jura , Ardennes , massif central … Et notre Bretagne ( pas oublié ) et d’autres terrains de jeux . Un contre la montre aussi serait le bien venu . Je ne doute pas que cela va être mis sur la table . Mais laissons le temps à ce tour de grandir doucement .

  6. Tout à fait d’accord pour un Tour de France des Femmes plus long, avec un chrono, jour de repos, comme les hommes. Mais il faudra aussi penser, ou plutôt trouver les finances pour mieux les payer, les primes de la course Femme ne sont pas du tout du même niveau. Sur le TDF, la victoire finale Homme est payée 500 000 €, contre 50 000€ chez les Femmes. Une victoire d’étape Homme, c’est 11 000€ contre 4 000€ chez les Femmes, etc..! Il parait que les taux d’audience TV étaient très bons, le public était présent le long des routes, donc elles méritent une meilleure rétribution à hauteur du Droit à l’image. Trouver l’argent n’est pas toujours chose facile quand on organise une course, et quand il s’agit du Tour avec tout son barnum, ça doit être quelque chose. Cet aspect des primes a déjà été évoqué sur le PARIS-ROUBAIX. A suivre, car elles le méritent amplement.

    Pour les montagnes, pourquoi doivent elles être plus douces, elles sont moins capables que les hommes? Tous les jours, des centaines de femmes amatrices montent le Galibier, ou l’Izoard, et aussi le Ventoux, le Tourmalet, l’Alpe d’Huez, etc…

  7. Moins capable que les hommes ? Non pas du tout . Pourquoi toujours durcir les courses au maximum , je trouve cela inutile . que le Galibier ou d’autres cols légendaires soient sur le parcours d’un tour féminin ok mais restons dans le raisonnable , cela en devient du n’importe quoi , durcir pour durcir une compétition et cette guéguerre entre femme et homme , aucun intérêt à mes yeux . Respectons déjà les individus en tant que tels et cela ira déjà mieux pour tout le monde .

  8. De PARIS jusqu’à St DIE, la course était belle sur les routes vallonées, parfois blanches du Grand-Est. Mais les deux étapes du W-E à travers le massif vosgien ont rendu le spectacle exceptionnel.
    Le public adore voir les coureurs en montagne et ce n’est pas un hasard si lors du TDF des hommes, les taux d’écoute étaient max quand la course a abordé la Haute montagne. D’un point de vue éthique, on peut comprendre l’inutilité de vouloir toujours durcir un peu plus la course. Une course de 8 étapes sur plus de 1000 bornes est déjà un exploit, mais il faut admettre que la course est un spectacle pour le grand public moins connaisseur. Et quand la pente se durci, le spectacle devient grandiose. C’est comme ça que les anciens ont écrit la légende qui rend le Tour de France si beau. Ce sont ces exploits qui font rêver les gamines et les gamins en remplissant d’admiration les yeux des adultes que nous sommes. Il ne s’agit pas d’aligner 3 cols HC dans une étapes femmes, mais on doit pouvoir trouver un compromis adapté à leurs possibilités physiologiques. Par exemple, faire Briançon- L’Alpe d’Huez directement par le Lautaret sans passer par le Galibier et la Croix de Fer, ce serait raisonnable et certainement magnifique.

  9. Oui on se rejoint sur les grandes lignes . Les anciens , je dirai les aventuriers du Tour ont bâti la légende . Le cycliste moderne n’a plus rien à voir, sinon d’appuyer sur ces deux satanés pédales .

  10. Eh oui, l’évolution technologique tant sur le plan matériel que médical en ce qui concerne le suivi et la préparation des coureurs a modifié l’approche du cyclisme de compétition. Pour certaines grosses équipes, c’est devenu scientifique. Mais est-ce pour autant, normal que les organisateurs du tour de Burgos aient validé le parcours de l’arrivée d’hier? L’UCI doit imposer un cahier des charges stricte et rigoureux pour les derniers Kms afin d’éviter de telles chutes. Un sprint massif, dans une partie descendante, avec un ralentisseur très prononcé à 750m, et des barrières inadaptées pour les cyclistes, barrières posées n’importe comment, toutes les conditions étaient réunies pour une telle chute qui se termine sans gros bobo et c’est heureux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.