Arnaud Démare vainqueur au sprint
Arnaud Démare a trouvé l'ouverture sur cette 10e étape. Photo : @giroditalia
582 Partages
Arnaud Démare gagne sa première étape sur les routes du Giro 2019 !
5 (100%) 4 vote[s]

La victoire tant espérée est enfin arrivée. Lors de cette dixième étape du Tour d’Italie, Arnaud Démare (Groupama-FDJ) a réalisé le sprint parfait pour aller s’imposer. Le Français a battu au passage le champion d’Italie Elia Viviani (Deceuninck – Quick Step) et Rüdiger Selig (Bora-Hansgrohe). L’Allemand troisième a joué cette fois-ci sa carte personnelle car son coéquipier Pascal Ackermann (Bora-Hangrohe) a été impliqué dans une grosse chute au dernier kilomètre. Du côté du général, pas de changement à signaler avec Valerio Conti (UAE Team Emirates) qui reste en rose une journée supplémentaire.

Le compteur est débloqué ! Après avoir terminé à différentes places d’honneur depuis le Grand Départ de ce Giro 2019, Arnaud Démare tient sa victoire. Elle a été obtenue après un très beau final de sa part. Parfaitement placé et très bien emmené par son poisson pilote Jacopo Guarnieri, l’ex double champion de France a fini le travail comme il fallait. Exprimant toute sa puissance dans les derniers mètres, cela lui a permis de faire la différence par rapport à ses plus sérieux rivaux qu’ont été Elia Viviani et Caleb Ewan.

Une journée globalement calme

Mis à part cette apothéose avec la première victoire sur cette 102e édition d’Arnaud Démare et aussi pour le clan français, il n’y a pas eu beaucoup d’action sur le reste de l’étape. Mais c’était à prévoir au vu du profil totalement plat entre Ravenna et Modena. La plupart des 147 kilomètres ont été parcouru à une allure plutôt modérée par le peloton, qui n’a pas eu de problème à contrôler le duo d’attaquant du jour. Sho Hatsuyama (Nippo Vini Fantini Faizane) et Luca Covili (Bardiani – CSF) avaient pas la moindre chance d’aller jusqu’au bout.

C’est vraiment dans les derniers kilomètres uniquement que le rythme s’est élevée avec chacune des formations qui a essayé de se placer au mieux. Et alors que tout se déroulait normalement, une grosse chute est intervenue dans les premières positions à un kilomètre pile de l’arrivée. Celle-ci a mis à terre notamment Pascal Ackermann (Bora-Hansgrohe) leader du classement par points. L’Allemand n’a donc pas pu disputer ses chances et pas pu rivaliser avec les quelques sprinteurs qui sont passés à travers de ce fait de course. Ils ont été seulement une dizaine de coureurs à ne pas avoir été ralenti.

Avec Ewan, Viviani et Démare comme principaux favoris, la lutte promettait d’être belle. Au terme d’une dernière longue ligne droite, c’est le coureur de la Groupama-FDJ qui aura pris le dessus. Impressionnant, le Français a fait parler sa puissance et a décroché le graal derrière lequel il courait depuis plus d’une semaine. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, ce succès lui permet de faire une excellente opération au niveau du classement par points. Avec désormais 154 unités au compteur, Démare n’est plus qu’à une longueur d’Ackermann porteur du maillot cyclamen. De quoi relancer totalement l’intérêt de ce classement distinctif. Dès la prochaine étape, similaire à celle d’aujourd’hui, les sprinteurs vont de nouveau être à l’honneur. Une occasion pour Demare de doubler la mise ?

582 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

1 commentaire

  1. Ah oui alors ! Akhenaton dit : Qu’il lui fallait Delarage de Montpon pour tagasser encore plus ? Qu’il était incapable de s’accrocher dans le col de Jacopu ?…etc… Certains en étaient à charier sur une pute pour qu’il gagne enfin… Pari gagnant avec Ackermann : le boureur de la Cora change de vouloir, se prend un col et se retrouve char terre : pute d’Ackermann ! Le voici pelé comme un citron ! Quel épilogue pour cette étape de paine, la paine du Plô, avec cette arrivée à Modlène et ce superbe sprint d’A. Démare qui renouvelle son coup de Pau sur le dernier tour ; pas seulement une question de chance, la victoire d’un sprinter et d’une équipe !
    .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.