Ben Healy régale sur les routes du Giro 2023, Primoz Roglic met en difficulté Remco Evenepoel

4
716
Ben Healy régale sur les routes du Giro 2023, Primoz Roglic met en difficulté Remco Evenepoel
Dominateur, Ben Healy a réalisé un gros numéro sur la huitième étape du Giro 2023. Photo : @giroditalia

En partant de Terni pour aller jusqu’à Fossombrone, sur 207 kilomètres, Ben Healy (EF Education-EasyPost) a fait un véritable festival sur la huitième étape du Giro 2023. Membre d’une échappée de treize coureurs, l’Irlandais a filé en solitaire à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. Côté favoris pour le classement général, il y a eu quelques écarts. Avec Primoz Roglic (Jumbo – Visma) qui a repris une quinzaine de secondes à Remco Evenepoel (Soudal – Quick Step).

C’est une confirmation de son très beau début de saison. Révélation de cette saison au plus haut niveau, Ben Healy a marqué de son empreinte la huitième étape du Giro. Après avoir pris les devants dès les premiers kilomètres avec trois autres coureurs, l’Irlandais a finalement fait partie d’une échappée de treize coureurs. Resté avec ses adversaires sur la partie plate, le deuxième de l’Amstel Gold Race s’est détaché dès le début de la portion vallonnée du final. A 50 kilomètres de l’arrivée, son attaque s’est avéré décisive. Personne n’a été en mesure de le suivre. Pour preuve, très impressionnant, sa victoire acquise devant un trio composé de Derek Gee (Israel – Premier Tech), Filippo Zana (Team Jayco AlUla) et Warren Barguil (Team Arkéa Samsic) fut décrochée avec près de 2 minutes d’avance.

A plusieurs minutes du numéro réalisé par Ben Healy, les hostilités ont été lancées entre les favoris. Dans la dernière bosse située à moins de 10 kilomètres du terme, Primoz Roglic a fait une petite différence par rapport à Remco Evenepoel montrant des signes de faiblesse. A tel point que le Belge a perdu 14 secondes par rapport au Slovène, mais aussi sur le duo d’INEOS Grenadiers composé de Tao Geoghegan Hart et Geraint Thomas. Perdant un peu plus de temps, Andreas Leknessund (Team DSM) a réussi à conserver son maillot rose pour 8 secondes aux dépends de Remco Evenepoel avant le contre-la montre individuel de 35 kilomètres prévu demain. A noter enfin que Thiabut Pinot a perdu un peu plus d’1 minute aujourd’hui et se retrouve désormais en 18e position à 3 minutes 1 seconde.

Classement du Tour d’Italie – Etape 8

1 – HEALY Ben (EF Education-EasyPost) les 207 km en 4:44:24 (43,7 km/h)
2 – GEE Derek (Israel – Premier Tech) + 1:49
3 – ZANA Filippo (Team Jayco AlUla) m.t
4 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) m.t
5 – VERONA Carlos (Movistar Team) + 2:12
6 – BAIS Mattia (EOLO-Kometa) + 2:37
7 – SKUJIŅŠ Toms (Trek – Segafredo) + 3:51
8 – TONELLI Alessandro (Green Project-Bardiani CSF-Faizanè) + 3:56
9 – RIESEBEEK Oscar (Alpecin-Deceuninck) + 4:00
10 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) + 4:34

Classement complet

Classement général du Tour d’Italie

1 – LEKNESSUND Andreas (Team DSM) en 33:52:10
2 – EVENEPOEL Remco (Soudal – Quick Step) + 0:08
3 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) + 0:38
4 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 0:40
5 – THOMAS Geraint (INEOS Grenadiers) + 0:52
6 – GEOGHEGAN HART Tao (INEOS Grenadiers) + 0:56
7 – PARET-PEINTRE Aurélien (AG2R Citroën Team) + 0:58
8 – VLASOV Aleksandr (BORA – hansgrohe) + 1:26
9 – CARUSO Damiano (Bahrain – Victorious) + 1:39
10 – KÄMNA Lennard (BORA – hansgrohe) + 1:54

Classement complet

4 Commentaires

  1. Ben Healy a fait un sacré truc ! est -on en train de découvrir une nouvelle pépite ? après sa seconde place à l’ Amstel il a montré une autre facette de son talent en écrasant la course dans les 50 derniers kilomètres sur un parcours très exigeant . Son style est peu académique mais par contre que c’est efficace , la suite du Giro nous en apprendra plus sur son vrai niveau .
    Roglic a testé et mis à mal Evenepoel pour qui le « voyage en hélicoptère  » contesté à juste raison n’a pas suffi pour lui permettre de filer les roues du Slovène . Avertissement sans frais ? contrecoup de ses chutes ou simple petit coup de moins bien ?? en tous cas psychologiquement Roglic a repris la main . Notons aussi le beau tir groupé des Inéos qui sont en embuscade et qui pourraient jouer les trouble fête . Cette première semaine de course n’a pas éclairci la situation , favoris et outsideurs restent dans un mouchoir de poche .

  2. Ben Healy est sur la continuité de son début de saison sur les classiques il est impressionnant ..!
    Vraisemblablement un futur Grand…..?
    A SUIVRE
    Evenepoel a perdu un peu de temps qu’il va vraisemblablement reprendre sur le chrono…..?
    Roglic a montré qu’il n’était pas si nerveux que cela contrairement a ce que prétendait Evenepoel..!
    Mais attention aux Inéos..!

  3. Histoires d’hélicoptère ou d’un gars qui marche comme un avion, en l’occurrence Ben Healy, la révélation irlandaise de la saison dans ce milieu professionnel, auteur déjà de classiques assez fabuleuses cette saison, marquées d’efforts solitaires exceptionnels, longs et exigeants, souvent seul contre tous, comme à la Brabançonne ou sur l’Amstel, bien qu’échouant à la seconde place sur ces deux épreuves… Sur cette étape du giro, l’effort est encore plus impressionnant, car permanent depuis le départ de l’étape, à la tête d’un quatuor qui tient tête à un peloton 15s secondespendant plus de plus de cinquante kilomètres, rejoint par quelques uns qu’il lâche ensuite à plus de cinquante kilomètres de l’arrivée… Impressionnant, la chausette un peu haute, l’avant-bras un peu trop posé, qu’importe, il y va… Healy va de l’avant, en effet, sans trop de tactique, une vraie pétrolette, presque au rythme des healyces de l’healycoptère d’Evenepoel… Un vrai laminoir; en tous cas, aujourd’hui, il les a tous healyminé…
    Et puis il y a cette belle attaque de Roglic dans le Capuccini, laquelle annonce d’autres luttes à venir avec Evenepoel, dans la suite de celles de la vuelta de l’an passé ou du Tour de Catalogne, une Catarogne assez plésente dans les esprits en ce dévbut de giro… A suivre… Le chrono de dimanche donnera sans doute confirmation des forces ou faiblesses qui ont pu apparaitre aujourd’hui, mais cette seule montée du jour montre que la course ne se résumera pas aux seuls résultats des deux premiers chronos …

  4. Healy un coureur d’un autre temps , il me fait penser à Martin Dan irlandais comme son jeune compatriote avait un style heurté . ce jeune coureur qui semble frêle avec une pédalée en  » canard  », est très efficace . Depuis le début de saison il collectionne les bonnes performances . Aujourd’hui il fait un très beau vainqueur d’une très belle étape du Giro . Evenepoel en légère faiblesse sur cette étape de moyenne montagne . Conséquence des chutes ? On verra demain sa réaction ou non . Il est sur que les adversaires ont bien noté le moins bien du Belge . Après une semaine de course, celle ci reste ouverte , donc place au spectacle

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.