Benoit Cosnefroy engagé au départ du Tour de Vendée

1
1116
Benoit Cosnefroy sur le Tour de Vendée
Un retour en France pour le champion du monde espoirs. Photo : Bergen 2017 / AG2R La Mondiale

Récent champion du monde espoirs à Bergen, Benoit Cosnefroy est aligné par l’équipe AG2R La Mondiale sur le prochain Tour de Vendée, qui a lieu ce dimanche. Cette course est la dernière manche de la Coupe de France 2017.

Benoit Cosnefroy de retour en course

C’est reparti pour Benoit Cosnefroy. Seulement une semaine après son titre mondial acquis chez les espoirs, le coureur d’AG2R La Mondiale remet le bleu de chauffe. A l’occasion du Tour de Vendée (1er octobre), il va délaisser son maillot tricolore qui lui a porté tellement de bonheur pour revenir aux affaires courantes. C’est aussi un retour significatif en France pour celui qui reste comme le seul médaillé d’or des derniers Championnats du monde. Son dernier passage reste marquant, car il s’agit d’une victoire au GP d’Isbergues, il y a presque quinze jours. Preuve de la grande forme que tient actuellement le jeune Français. Il ne serait pas étonnant de le revoir à son avantage sur l’épreuve vendéenne.

Des espoirs aux professionnels

Après avoir vécu une folle semaine, Benoit Cosnefroy entre dans une nouvelle dimension. Le plus dur commence à présent, c’est l’heure de la confirmation par rapport à toutes les espérances placées en lui. Récemment intégré dans l’effectif professionnel d’AG2R La Mondiale, le Français entamera sa première saison pleine l’année prochaine. Mais peut se faire une idée du monde et des courses professionnelles depuis quelques semaines. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout va très vite dans le bon sens. Un contrat dans l’une des meilleures formations du World Tour, une première victoire pro, et un maillot arc-en-ciel en espoirs se sont chevauchés dans un temps réduit. Des débuts très prometteurs pour une toute nouvelle aventure.

Site officiel de l’épreuve

1 COMMENTAIRE

  1. Le vainqueur d’Isbergues, de Bergen, d’Iena, le futur vainqueur d’Innsbruck, pourra-t-il s’imposer sur cette bataille de Vendée et triompher à la Roche-sur-Yon, au pied de la statue de Napoléon ?… Nul ne sait… Pour ce faire, le champion du monde va troquer la couleur bleue révolutionnaire du maillot de l’équipe de France pour celle? plus anonyme, de son esquadron de Chambéry, bien mieux adaptées aux coutumes locales : « Terre et ciel, chantons sans fin la venue de Cosnefroy trois fois saint !… »… Cosnefroy ne pourra bénéficier de l’aide de l’armée de Terre, trop attachée à Casper gagne assez souvent et n’étant né chouan, seulement de la Manche, ce lui sera fort difficile de réussir, de Vendée supporters plutôt acquis à des Calme Jane ou à un bouillant Voeckler, lequel officiera désormais avec la chasuble du prêtre du micro, prêchant le bien et le mal, sermonant les uns, encensant les autres, nous indiquant le chemin à suivre, de préférence le parcours de la course. Ira-t-il jusqu’à nous vendre la mondialisation heureuse, ce qui serait trahir ses ancêtres d’adoption ?…Adieu veau clair, vache, cochon, couvée ? Par les temps qui courent tout est possible ! Et pourquoi ne pas nous montrer l’arc en ciel, là-bas , au loin, dans le ciel, par delà le bocage, caché derrière le maillot terre et ciel de Cosnefroy, puisque averses et éclaicies sont au programme de dimanche, après la messe ?…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.