Tour de France 2024 – Parcours détaillé

18
3901
Tour de France 2023 parcours détaillé
Le Tour de France 2024, c'est 21 étapes du 29 juin au 21 juillet, un record d'ascensions et un contre-la-montre individuel en guise de dernière étape. Image : @ASO_@letour

Retrouvez le parcours détaillé du Tour de France 2024 (29 juin au 21 juillet) avec la carte de la Grande Boucle et les profils des 21 étapes. Les coureurs participants à cette 111e édition vont s’élancer avec un Grand Départ de Florence-Firenze en Italie pour une première étape historique en ligne tandis que l’arrivée finale aura lieu entre Monaco et Nice avec un contre-la-montre individuel de 35 kilomètres. Pour rappel, ce n’est pas sur les Champs-Elysées à Paris que l’arrivée finale aura lieu, et ce en raison de Jeux olympiques de Paris 2024.

Côtés chiffres, le Tour de France 2024 c’est un total de 3.492 kilomètres, 7 étapes de montagne avec 4 arrivées en altitude, 2 chronos individuels, 32 kilomètres de chemins blancs, 52.000 mètres de dénivelé positif, 4 massifs à grimper, 4 arrivées en altitude, et 12 villes étapes inédites. Avec 2.802 mètres d’altitude la Bonette est le toit du Tour 2024.

Jonas Vingegaard tentera de remporter un nouveau Tour de France l’été 2024, le troisième. C’est donc d’Italie que va s’élancer cette nouvelle édition du Tour avec un arrivée à Nice. Rapidement les coureurs engagés sur l’épreuve par étapes arriveront dans les Alpes (4e étape – Pinerolo / Valloire), puis lors du septième jour de course ils seront confrontés individuellement sur un des deux chronos. Et comme il est très « tendance », à la façon « Strade Bianche », le peloton franchira 32 kilomètres de chemin Blanc lors de l’étape de Troyes. Et enfin arrivera la première des deux journées de repos. Les coureurs du Tour croiseront donc les Pyrénées, les Apennins, le Massif Central et les Alpes. Durant ces trois semaines de course les ascensions du Tourmalet, du Plateau de Beille sont au programme. Et pour en finir, ce ne sera pas un sprint massif qui sera disputé mais un contre-la-montre final qui n’est pas sans présager un final de Grand Tour à l’image du duel Laurent Fignon – Greg Lemond.

Commenter et suivre en direct le Tour de France 2024 : Cliquer ici

Carte du parcours du Tour de France 2024

Lire aussi : Le calendrier UCI World Tour 2024

Le parcours détaillé du Tour de France 2024

Avec les présences annoncées de Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar, Remco Evenepoel et Primoz Roglic sous ces nouvelles couleurs, c’est une édition de la Grande Boucle qui est attendue comme rarement.

Samedi 29 juin – Etape 1 – Florence-Firenze / Rimini (206 km) Etape accidentée

Ce premier jour de course sur le Tour de France risque de rester dans les esprits avec un dénivelé d’étape de montagne (3.600 D+). A n’en pas douter que les coureurs engagés sur la Grande Boucle auront une véritable appréhension. Il ne faudra pas être dans un jour « sans » au départ de Florence. Toute la journée les coureurs vont évoluer entre Toscane et Emilie – Romagne. Les côtes et difficultés vont se succéder les unes les autres. Un Grand Départ très attendu !

Dimanche 30 juin – Etape 2 – Cesenatico / Bologne (200 km) Etape accidentée

La seconde étape du Tour va s’élancer du village de Marco Pantani, lauréat 98 de l’épreuve. Comme la veille, les coureurs partiront d’Emilie – Romagne direction Bologne avec à deux reprises la Côte de San Luca à franchir. Une étape qui aurait parfaitement pu convenir à un certain Julian Alaphilippe, absent.

Profil de la 2e étape du Tour de France 2024

Lundi 1er juillet – Etape 3 – Piacenza / Turin (229 km) Etape de plat

Place aux sprinteurs en ce lundi et à l’occasion de l’étape la plus longue de cette 111e édition de la Grande Boucle ! Et ce malgré la distance et le dénivelé annoncé par les organisateurs. A n’en pas douter que tous les hommes forts et rapides du peloton, ainsi que leurs équipes, ont coché cette étape.

Mardi 2 juillet – Etape 4 – Pinerolo / Valloire (138 km) Etape de montagne

Déjà, à l’occasion du quatrième jour de course et de la 4e étape, la montagne fait son apparition, avec le massif des Alpes. Au programme du jour, grimpeurs, favoris et outsiders vont en découdre successivement sur les pentes de Sestrières suivies du col de Montgenèvre et enfin la montée du Galibier avec son sommet qui culmine à 2642 mètres d’altitude. « Malheureusement ou pas » c’est au terme d’une descente, à Valloire, que l’arrivée sera jugée.

Profil de la 4e étape du Tour de France 2024

Mercredi 3 juillet – Etape 5 – Saint-Jean-de-Maurienne / Saint-Vulbas (177 km) Etape de plat

Retour à une étape de plat au lendemain de la première étape de montagne sur les routes du TDF. Et tout logiquement, au départ de Saint-Jean-de-Maurienne, les sprinteurs seront pour la deuxième fois attendus en vainqueurs une fois arrivés à Saint-Vulbas. Peu de chance que l’échappée partie en début de course aille au bout de son aventure.

Jeudi 4 juillet – Etape 6 – Mâcon / Dijon (163 km) Etape de plat

Jamais « deux sans trois » pour les sprinteurs avec une étape dite de plat. Dans les rues de Dijon, après s’être lancés de Mâcon 163 kilomètres en amont, c’est un nouveau sprint massif qui est attendu. A moins qu’une échappée « chanceuse » vienne déjouer tous les pronostics.

Vendredi 5 juillet – Etape 7 – Nuits-Saint-Georges / Gevrey-Chambertin (25 km) CLM individuel

A l’occasion de cette 7e étape, place au premier des deux contre-la-montres de cette édition 2024 du Tour de France avec une distance de 25 kilomètres à parcourir le plus rapidement possible. Les organisateurs ont dessiné une étape pour spécialistes de la discipline et ce malgré la côte située sur le parcours. Au delà d’un simple chrono, les favoris à la victoire finale devront ne céder que peu de temps à leurs adversaires. Le classement général prendra déjà forme pour la suite.

Samedi 6 juillet – Etape 8 – Semur-en-Auxois / Colombey-les-deux-églises (176 km) Etape de plat

ASO (Amaury Sport Organisation) a annoncé une étape de plat (encore) et ce malgré les difficultés situées sur le chemin qui mènera le peloton à Colombey-les-deux-Eglises. Ainsi, au regard du tracé, les échappés courageux pourront tenter leur chance. La fin de l’étape profite d’un profil qui avantagera les équipes de sprinteurs.

Dimanche 7 juillet – Etape 9 – Troyes / Troyes (199 km) Etape accidentée

On y est à la 9e étape ! Ils y sont ! C’est au tour des 32 kilomètres de chemins blancs (14 secteurs) de faire leur apparition sur la route du Tour de France. A l’image des Strade Bianche, c’est une journée tout en spectacle qui attend les coureurs dans le final avec les hommes forts à l’avant de la course mais surtout les crevaisons et autres incidents susceptibles d’intervenir. Cette étape, sans doute dantesque, ponctuera la première semaine de course du Tour de France 2024.

Profil de la 9e étape du Tour de France 2024

1ère journée de repos à Orléans – Lundi 8 juillet

Mardi 9 juillet – Etape 10 – Orléans / Saint-Amand-Montrond (187 km) Etape de plat

C’est connu, au lendemain d’une journée de repos, pour certains coureurs, c’est tout bon ou tout mauvais. Côté parcours, et avec une telle distance, le seul adversaire, c’est bien connu, sera le vent et le risque de chutes. Une étape possiblement piège pour les favoris. Il leur faudra courir à l’avant du peloton.

Mercredi 10 juillet – Etape 11 – Evaux-les-Bains / Le Lioran (211 km) Etape de montagne

Retour en montagne (Massif Central) à l’occasion de cette 11e étape du Tour de France 2024 avec un départ d’Evaux-les-Bains et une arrivée en altitude à Le Lioran. Crescendo les difficultés et ascensions vont intervenir et se succéder avec d’abord le col de Néronne, suivi de la montée sur Puy Mary Pas de Peyrol, le col de Pertus et enfin le col du Font de Cère. Après quoi tout ce petit monde basculera vers l’arrivée. Pas de gros changement à venir au classement général. A priori !

Profil de la 11e étape du Tour de France 2024

Jeudi 11 juillet – Etape 12 – Aurillac / Villeneuve-sur-Lot (204 km) Etape de plat

Un peu à l’image de la 8e étape, les baroudeurs vont animer la course sans pour autant avoir la certitude de s’assurer la victoire d’étape. Si le tracé du parcours est accidenté depuis le départ, plus la ligne d’arrivée s’approchera et plus les équipes de sprinteurs « mettront en route ». Tout pour faire perdre les coureurs fuyards.

Vendredi 12 juillet – Etape 13 – Agen / Pau (171 km) Etape de plat

Depuis le Grand Départ du Tour de France, force est de reconnaître que les sprinteurs sont à la fête (sur le papier). Cette 13e étape ne devrait pas leur échapper, bien que le final, en arrivant sur Pau, sèmera dans désordre dans le train des sprinteurs.

Samedi 13 juillet – Etape 14 – Pau / Saint-Lary-Soulan Pla d’Adet (152 km) Etape de montagne

Place aux Pyrénées en ce début de week-end. Il faudra attendre les 70 derniers kilomètres de cette 14e étape pour voir apparaître successivement le mythique col du Tourmalet (2115 mètres d’altitude), la Hourquette d’Ancizan et enfin la montée final du Plat d’Adet avec arrivée au sommet à Saint-Lary-Soulan. Ce sera sans nul doute une première grande explication entre Jonas Vingegaard, Tadej Pogacar, Primoz Roglic et Remco Evenepoel.

Profil de la 14e étape du Tour de France 2024

Dimanche 14 juillet – Etape 15 – Loudenvielle / Plateau de Beille (198 km) Etape de montagne

C’est jour de fête nationale, et comme le veut la tradition, les coureurs sont attendus en vainqueurs à l’arrivée, au sommet au Plateau de Beille. A n’en pas douter que tous ces coureurs engagés tricolore seront plus motivés que jamais. Seulement, au regard du parcours et de son tracé, il faudra que ce soit un Français de rang mondial qui tente sa chance. Dès le départ, place à l’ascension du col de Peyresourde histoire de mettre « tout ce petit monde » dans l’ambiance de l’étape du jour. Rapidement, suivront le col de Menté et celui du col de Portet-d’Aspet. Et avant de rejoindre l’arrivée, et possiblement se jouer la victoire d’étape, il faudra encore en passer par le col d’Agnés et enfin la montée finale du Plateau de Beille perché à quelque 1780 mètres d’altitude. A cette issue, les coureurs toujours en course pourront profiter d’une bonne journée de repos du côté de Gruissan.

Profil de la 15e étape du Tour de France 2024

2e journée de repos à Gruissan – Lundi 15 juillet

Mardi 16 juillet – Etape 16 – Gruissan / Nîmes (187 km) Etape de plat

Au lendemain de la seconde journée de repos bien méritée, ce sont, au regard du tracé de l’étape du jour proposé, les sprinteurs qui seront mis à contribution avec une nouvelle étape dite de plat. Etape de transition. Comme d’habitude, il faudra cependant se méfier du vent qui pourrait jouer son rôle. A Nîmes, il devrait s’agir de la dernière opportunité d’une sprint massif pour les sprinteurs et leurs équipes.

Mercredi 17 juillet – Etape 17 – Saint-Paul-Trois-Châteaux / Superdévoluy (178 km) Etape de montagne

C’est presque une certitude, mais les baroudeurs et courageux devraient pouvoir se jouer la victoire du jour, et accessoirement, pour certains, faire une remontée au classement général à condition de prendre la bonne échappée. Avec, dans le final de l’étape du jour, le col Bayard a grimper puis le difficile col du Noyer à franchir et enfin la montée finale sur Superdévoluy. Ca sent l’explication entre échappés. Le terrain est effectivement favorable à ce que le plus fort des fuyards l’emporte.

Profil de la 17e étape du Tour de France 2024

Jeudi 18 juillet – Etape 18 – Gap / Barcelonnette (179 km) Etape accidentée

Comme la veille, et du fait notamment aux deux étapes suivantes à venir, les baroudeurs vont avoir toutes leurs chances d’inscrire leur nom au palmarès d’une étape du Tour de France, et pour d’autres de grappiller un peu de temps. Mais avant d’espérer lever les bras à Barcelonnette.

Vendredi 19 juillet – Etape 19 – Embrun / Isola 2000 (145 km) Etape de montagne

Et voici le premier des deux actes de ce final du Tour de France. Ce vendredi, les coureurs ont rendez-vous avec de la montagne, et encore de la montagne. Pour preuve, après avoir déjà grimpé le Col de Vars (2109m), les coureurs vont se retrouver à pédaler à plus de 2.800 mètres d’altitude, une fois atteint le sommet de la Bonnette. Après une longue descente, les meilleurs arriveront rapidement au pied de la montée finale d’Isola 2000, avec arrivée au sommet, à 2.024 mètres d’altitude. A trois reprises les coureurs vont s’être retrouvés à plus de 2.000 mètres d’altitude.

Profil de la 19e étape du Tour de France 2024

Samedi 20 juillet – Etape 20 – Nice / Col de la Couillole (133 km) Etape de montagne

Deuxième acte final de ce 111e Tour de France. La montagne est en nombre et au rendez-vous de cette 20e étape. C’est une étape très intense, plutôt courte, qui attend les coureurs. Le classement général se jouera successivement dans le col de Braus suivi du col de Turini, puis le col de la Colmiane et enfin le col de la Couillole avec arrivée jugée au sommet.

Profil de la 20e étape du Tour de France 2024
Carte du parcours de la 20e étape du Tour de France 2024

Dimanche 21 juillet – Etape 21 – Monaco / Nice (34 km) CLM individuel

Après deux étapes de montagne dantesques, place à l’explication finale entre Monaco et Nice avec le second contre-la-montre. Le parcours exigera que les coureurs se battent à coup de secondes dans la Turbie et le col d’Èze avant de basculer vers Nice, à défaut des Champs-Elysées occupés par les Jeux olympiques de Paris 2024. Dès lors, la question est : « Qui de Vingegaard, Pogacar, Roglic ou Evenepoel inscrira son nom au palmarès de Tour de France 2024 ? »

Profil de la 21e étape du Tour de France 2024
Carte du parcours de la 21e étape du Tour de France 2024

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2023

18 Commentaires

  1. merci pour l info ce sera un beau tour, la carte sera pour mercredi sans doute, comme j aime pas Paris je partirais sur Nice sans aucun doute.

  2. Salut Noelle. Tant que tu continues de nous suivre, nous on est content. Amitiés :)

  3. Oui bien sûr je suis passionnée cycliste et je vous lis depuis 2017, c est sympa. à bientôt noelle ♥️

  4. Hâte de voir la carte en intégralité du Tour de France 2024.

    Je vais commencer à m’entraîner sérieusement cet hiver pour pédaler avec les coureurs devant ma télé sur mon home trainer

    Un cycliste qui baisse la tête pour avoir l’air d’un coureur !

    Freddy mais pas Mercury

  5. Salut Fred. ahahha très bien le vélo devant la TV. Et tu n’es pas le seul à le faire :) Bonne journée et à mercredi.

  6. On espère toujours pour le Galibier, clin d’oeil pour le florentin Bartali

  7. Salut Richard. Aller, on croise les doigts et on attend mercredi. On sera fixé(s) !

  8. Stop.ce n’est plus le tour de france puisqu’il part en italie .les anciens coureurs doivent se retourner dans leur tombes

  9. Hello Robert, merci de ton message. En fait, toutes les infos ASO vont être consultables via les réseaux sociaux mais aussi l’appli du Tour de France. Les organisateurs ont mis en place des lives sur toutes les plateformes pour celles et ceux qui ne seront pas présents au Palais des Congrès. Donc tu pourras tout voir en direct. Par ailleurs, via cet article précisément, tu auras quasi-instantanément les infos avec profils, cartes, noms des villes, distance etc etc… Depuis la salle on mettra tout en ligne. Sur le site ca apparaître juste avec quelques petites secondes de retard le temps de saisir et de mettre en ligne. Toi tu auras juste à « refresh » ta page pour avoir en quelques instants les dernières news du parcours. Voilà voilà :)

  10. La tendance est à mettre les cyclistes sur les chemins blancs; sur la route, l’automobiliste doit rester le roi et les jeunes doivent aussi le comprendre !… Et le hasard, la crevaison inopportune, peu importe, c’est comme l’arbitrage au rugby, telle est la loi du « sport »… Et puis c’est aussi et surtout un autre marché, avec un autre matériel…
    Les nostalgiques un peu âgés du « tour de la France » n’y trouvent bien sûr pas leur compte, mais dans ce cas, c’est une habitude, car le « Tour de France » est autant devenu un label qu’un déplacement géographique… Cela a débuté en 69, l’année suivant le Tour 68, dirait La Palisse… Pour la première fois, le Tour ignorait alors le grand ouest, même s’il remonta sur Bordeaux après la légendaire victoire de Merckx dans l’étape de Mourenx ville nouvelle : victoire à Bordeaux de l’un des rares britanniques des pelotons d’alors, Barry Hoban, beau-frère de Tom Simpson décédé sur les pentes du Ventoux deux ans plus tôt… B. Hoban récidiva d’ailleurs le lendemain pour l’arrivée à Brive, étape Libourne-Brive…
    Nous pourrions néanmoins remarquer que ce Tour tente de retrouver le Nord, ce qui n’est pas toujours facile; ici c’est une légère percée par rapport à l’an passé, mais totalement inaboutie néanmoins, néanmoins, car Vendée, Bretagne, Normandie, Picardie, etc… , et Verlaine dirait que c’est triste aussi de voir cela, autant de régions demeurées terres de cyclisme une nouvelle fois dédaignées…
    Quoi qu’il en soit, ce sont de magnifiques étapes sur de beaux parcours, dans l’ensemble de difficultés croissantes, et le suspense parait ménagé jusqu’au bout; c’est aussi le goût de l’époque, et les deux étapes terminales pourraient s’avérer décisives…

  11. Non mais franchement, un Tour de France qui part d’autre pays mais faisait le tour de monde non ?
    De pire en pire les parcours du tour du France !

  12. Bonjour amis du cyclisme,
    Merci Hinault de m avoir fait adorer le Tour de France quand j’étais enfant, maintenant je suis très fan d un slovène, car ce n est pas qu’un champion, mais surtout sa bonne humeur et ces facéties humoristiques dans ses courses, pour lui les courses sont un jeu. J’assisterais cette année deux étapes du Tour de France sur la route: je serais au Col du Galibier et a Isola 2000. Mais il y a une que je ne raterais rien au monde à la télé, l’étape de Troyes.

  13. Bonjour amis du cyclisme,
    Merci Hinault de m avoir fait adorer le Tour de France quand j’étais enfant, maintenant je suis très fan d un slovène, car ce n est pas qu’un champion, mais surtout sa bonne humeur et ces facéties humoristiques dans ses courses, pour lui les courses sont un jeu. J’assisterais cette année deux étapes du Tour de France sur la route: je serais au Col du Galibier et a Isola 2000. Mais il y a une que je ne raterais rien au monde à la télé, l’étape de Troyes.

  14. Comme d’habitude, des motifs de satisfaction sur ce parcours et aussi … De râler ! Perso, le grand départ à Florence, j’adore ! Hommage à Gino le pieux, et puis la ville est tellement sublime. Pourquoi râler ? Parce que cet imbécile de gouvenou a encore fait des siennes, l’étape de Bologne aurait pu finir comme au Giro, mais non faut finir sur le plat, et l’étape de Valloire en descente, donc dangereuse au possible. Pour l’étape de Troyes, chacun son tour, les filles y sont passées il y a 2 ans, et ça valait le coup. Et enfin, cette année, on finit pas avec la purge de la dernière étape à Paris, mais un CLM et ça rappelle des souvenirs dantesque quand ça était fait la dernière fois. Au moins, dans les 2 autres grands tours, ils innovent chaque année, mais nous, des clous ! Là, au moins, ça sera intéressant, et qui sait, le record de 8″ d’écart sera battu … J’espère juste que les coureurs tomberont pas dès la première étape ….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.