Egan Bernal vainqueur du Tour 2019
Ewan aura été le sprinteur le plus prolifique sur ce Tour (3 succès).
182 Partages

Pour conclure ce Tour de France, c’est Caleb Ewan (Soudal – Lotto) qui a enlevé l’étape se terminant sur les Champs Elysées. C’est sa troisième victoire dans cette 106e édition. L’Australien a fini le plus fort au sprint, ce qui lui a permis de devancer Dylan Groenewegen (Team Jumbo-Visma) et Niccolo Bonifazio (Total Direct Energie), respectivement deuxième et troisième. De son côté, Egan Bernal (Team INEOS) a passé sans encombre les derniers kilomètres. A 22 ans, le Colombien vient de remporter sa première Grande Boucle. Historique.

Ça y est, c’est terminé ! Le Tour 2019 s’est achevé par la victoire d’étape de Caleb Ewan, qui disputait pour la première fois de sa carrière l’arrivée sur les Champs Elysées. Il n’a donc pas tardé pour s’offrir le plus beau succès qui soit pour un sprinteur. Et démontré que c’était bien le plus rapide lors de cette édition. Avec trois succès glanés, l’Australien a prouvé sa supériorité sur la concurrence, particulièrement dans la deuxième partie de la course.

Au départ de Rambouillet, c’était comme de tradition le moment de savourer d’abord pour tous les coureurs avant d’accélérer peu à peu en s’approchant de Paris. Dans le circuit final, quatre coureurs ont animé les derniers instants de cette édition. Omar Fraile (Astana Pro Team), Tom Scully (EF Education First), Jan Tratnik (Bahrain Merida) et Nils Politt (Team Katusha Alpecin) n’ont jamais eu beaucoup d’avance sur un peloton, qui a tout fait pour avoir une arrivée groupée. C’est ce qui a eu lieu avec les meilleurs sprinteurs qui se sont disputés la victoire. Edvald Boasson Hagen (Team Dimension Data) a été le premier à se dévoiler avant de se faire rattraper par la meute menée par Caleb Ewan, qui a été capable de finir le plus fort. Sa victoire est assez nette par rapport à Dylan Groenewegen et Niccolo Bonifazio devant se contenter des places d’honneur.

Egan Bernal sacré

Dans ce Tour de France 2019 qui va rester comme un très grand cru, Egan Bernal a inscrit son nom au palmarès. Le Colombien marque l’histoire de l’épreuve en devenant le plus jeune vainqueur depuis 1909, à 22 ans. Et c’est aussi le premier coureur de son pays à occupe la première place du podium dans la plus grande course au monde.

182 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Nous y voila . Un colombien en jaune sur les champs . Pas un gilet mais bien un maillot . On a presque cru à une victoire française . Et bien non . On a l’habitude des frustrations dans le velo au pays de Poulidor .Ou alors on ne sait plus apprécier la juste valeur de nos pros . Faut que les politiques invite Bernal à manger du homard et boire un coup de pinard à 500 euros le bouchon pour que le colombien change de nationalité . C’est notre seule chance qu’un français gagne le tdf .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.