Chris Froome Afrique du Sud
Chris Froome, en compagnie de Dylan van Baarle, a effectué plusieurs jours d'entraînement en Afrique du Sud. Photo : @chrisfroome

En compagnie du Néerlandais Dylan van Baarle, Chris Froome était en Afrique du Sud afin de préparer la suite de la saison. Les deux compères du Team INEOS ont dû écourter leur voyage pour rentrer chez eux, à Monaco, avant que la crise du coronavirus ne bloque tous les voyages.

Chris Froome était en Afrique pour préparer la suite

Dès la fin de l’UAE Tour (WT) qu’il a terminé à une anecdotique 71e place, Chris Froome s’est rendu en Afrique du Sud avec Dylan van Baarle afin d’y réaliser un stage d’entraînement pour la suite de la saison. Après plusieurs sorties et quelques centaines de kilomètres, les deux coureurs du Team INEOS sont rentrés plus tôt que prévu. En effet, Froome et van Baarle sont de retour chez eux, à Monaco, comme l’a expliqué le Néerlandais auprès de AD.nl. « Il y a des infections en Afrique du Sud mais pas autant qu’en Europe. Rentrer chez soi était peut-être un plus grand risque. Il était difficile de prendre la bonne décision parce que si nous restions et que la situation explosait, et qu’ils arrêtaient tout, alors nous aurions eu un problème », a dit l’intéressé.

La forme du Britannique s’améliore, selon van Baarle

« Nous étions dans la jungle. Des singes sont venus chercher de la nourriture le matin et ont même essayé d’ouvrir la porte. C’est différent de chez nous. Le soir, tout passait par la maison : zèbres, babouins et autres singes. Chris connaissait tous les animaux », a raconté Dylan van Baarle à propos de son leader qui a passé une grande partie de sa vie en Afrique. Logés en altitude près de Johannesburg, Chris Froome et van Baarle ont pris le temps d’apprécier le paysage et le retour aux sources du Britannique. « Chris n’est pas encore à son meilleur niveau mais ce camp d’entraînement l’a aidé à progresser. Il faudra attendre le Tour pour bien comprendre à quel point il est bon, mais les choses se présentent bien », a réagi le Néerlandais, impressionné de voir avec quelle force mentale le quadruple vainqueur du Tour de France continue de s’entraîner.

Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

2 commentaires

  1. J’espère que durant leur séjour en Afrique, nos deux compères n’ont pas eue la fâcheuse idée de consommer du pangolin; l’espèce, fort recherchée, ayant pu contribuer à transmettre le covid 19 à l’homme… Christopher revenant d’assez loin, et pas seulement d’Afrique, il a de nombreux maux à soigner, et sans doute sait-il que le pangolin soignerait plein de trucs : les rhumatismes, le sang, la bile, la tête, etc… Par contre, s’il a aussi consommé des écailles, l’affaire se corse, c’est plus dur, c’est pas de l’artichaud…
    Comme le dit Van Baarle : « il faudra attendre le Tour pour bien comprendre à quel point il est bon », non pas le pangolin, lui, c’est déjà vu, mais Froome… Une chose parait certaine, il sera encore meilleur si le Tour n’a pas lieu : dans ce cas, plus de confinement et il pourra prendre le départ. Tout seul, il gagnera tout.

  2. Ils étaient en cure?
    Et on nous dira si il gagne le TDF ( si il a lieu), que son petit stage y était pour quelque chose.. .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.