Christopher Froome aura-t-il le Giro dans les jambes en juillet ?

3
1207
Tour d'Italie 2019 engagés
Chris Froome a remporté la dernière édition du Giro. Crédit photo : Twitter Giro

Un Giro dans les jambes, ça pèse lourd. Un Giro gagné dans les cannes, c’est fatigant comme une épreuve de trois semaines qui peut entraver des desseins qui ont pour but de mettre le Tour de France à son crédit. Christopher Froome (Sky) veut inscrire une cinquième Grande Boucle à son palmarès, mais le premier grand Tour de la saison qu’il a remporté et qui a été très éprouvant risque de solder ses chances de rejoindre Bernard Hinault dans la légende. Le même qui n’a pas caché qu’il ne désirait pas voir le Britannique sur les routes de France en juillet. Un Blaireau qui ne désire pas un rhinocéros dans ses contrées en Bretagne !

À LIRE : Tout savoir en direct-live du 105e Tour de France

Christopher Froome est l’indésirable qui veut se faire aimer

Depuis son contrôle anormal au salbutamol sur la Vuelta révélé au grand jour au mois de décembre 2017, Christopher Froome est sujet à de nombreuses critiques, notamment de la part de coureurs qui ne le souhaitent plus dans le peloton. Pour eux, tant qu’une procédure est toujours en cours à son sujet il ne doit participer à aucune course. C’est le cas de Romain Bardet qui l’a fait savoir à plusieurs reprises. Le coureur de l’équipe AG2R-La-Mondiale va le retrouver comme l’un de ses principaux adversaires sur le Tour de France. Un homme qui veut se faire aimer va croiser sur sa route un homme qui le trouve indésirable. Alors que faire ? Peut-être pour l’un courir la fleur au bout du guidon et pour l’autre être le mendiant de l’amour sur 3329 km. Pour ce dernier c’est loin d’être gagné !

Des jambes lourdes aussi légères que deux plumes dans l’Alpe d’Huez

Christopher Froome va donc s’attaquer à la Grande Boucle et tenter de réaliser le doublé Giro-Tour. L’an passé il a mis dans sa musette Tour-Vuelta et pourrait bien récidiver en 2018 avec un nouvel exploit qui fera encore couler beaucoup d’encre et soulèvera de nombreuses questions. À cette heure, nous ne savons pas dans quel état physique se trouve le coureur britannique. Loin d’être sur les rotules un mois après son sacre sur le Giro, il doit tout de même avoir les guiboles un peu fatiguées. Dans la montée de l’Alpe d’Huez sur la 12e étape, Chris Froome se sentira peut-être pousser des ailes dans les 21 virages du col mythique qui fait son retour cette année sur l’épreuve de trois semaines. Une aubaine si ses jambes pèsent du plomb, il aura un plan de secours pour s’envoler au-dessus du ciel. Car, comme tout le monde le sait, dessous rien n’est stable.

Christopher Froome va-t-il rentrer dans la légende du Tour de France ?

@LeTour

3 Commentaires

  1. Heu , non non , il a pédalé avec la jambe droite pour le Giro . C’est la jambe gauche qui va solliciter pour le Tour . Pour rester dans l’humour , Froome est un homme synthétique , deux jambes qui supportent deux poumons . C’est le Kenyan blanc , c’est le pays des hommes qui courent plus vites que les lions . Bon j’arrête c est la fin de la semaine …….. Vive le sport .

  2. Lenppartient devrait l’acculer à renencer à sa défonse et faire en sorte que justace pisse ! A la base, c’est un trichieur. Le blareau l’a dit, à la baise c’est anormal qu’il soit positif et qu’il soit au départ ! Comme le dit Julien Courbet, l’histoire a croupi trop longtemps, son nom ne devrait pas être couché avec celui des autres sur ligne de Démare à Noirpoutiers !

  3. Non, il aura le salbutamol dans les veines ( ou ailleurs!) et cela lui sera amplement suffisant pour contrôler un peloton qui ne pourra pas l’attaquer, vu que la team sky court comme jadis l’us postal et les adversaires de cette « team sky » comme ceux de l’équipe d’un autre tricheur notoire en son temps. Autrement dit, ils n’oseront pas attaquer et râleront ensuite contre la surpuissance de l’équipe sans éthique britannique! Séquence en « hic »! C’est aussi ce qui arrive quand dès le début du tour en court déjà pour assurer une place sur le podium, derrière sa « majesté » très britannique mais pas vraiment catholique. Deuxième séquence en « hic ». Bon courage aux commentateurs qui essaieront de nous vendre le « grand suspense » de Juillet. Il est vrai qu’ils s’en foutent aussi, vu que maintenant pour meubler le peu d’intérêt et de spectacle que revêt cette course, ils nous abreuvent de commentaires lénifiants sur les beautés des paysages de France ( on n’a d’ailleurs pas attendu leur éloge pour les découvrir merci!) , et la gastronomie des régions. Sans oublier les nouveaux et inévitables « rois de la fiche » à défaut d’être ceux de l’affiche étalant leur culture gentiment apprise et révisée depuis des semaines, sur les abbayes, châteaux forts et splendides vallées et villages so pittoresques, my dear! Enjoy your meal!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.