Classement complet des Strade Bianche 2022

3
6751
Classement complet des Strade Bianche 2022
Photo : D.R

Les Strade Bianche 2022 ont été remportés, samedi, par le Slovène Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) qui s’est imposé en solitaire, en partant seul à 50 kilomètres de l’arrivée malgré le vent. Vent qui d’ailleurs a projeté au sol, entre autres favoris et coureurs, le double champion du monde sur route, Julian Alaphilippe (QuickStep Alpha Vinyl), qui a rendu les armes à 20 kilomètres de l’arrivée. Alejandro Valverde (Movistar) et Kasper Asgreen (QuicKStep Alpha Vinyl) ont respectivement terminé 2e et 3e, en contre-attaque. Warren Barguil (Arkéa Samsic), classé 27e, termine premier tricolore.

Classement complet – Strade Bianche 2022

1 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) les 184 km en 4:47:49
2 – VALVERDE Alejandro (Movistar Team) + 0:37
3 – ASGREEN Kasper (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 0:46
4 – VALTER Attila (Groupama – FDJ) + 1:07
5 – BILBAO Pello (Bahrain – Victorious) + 1:09
6 – NARVÁEZ Jhonatan (INEOS Grenadiers) m.t
7 – SIMMONS Quinn (Trek – Segafredo) + 1:21
8 – WELLENS Tim (Lotto Soudal) + 1:25
9 – PETILLI Simone (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 1:35
10 – HIGUITA Sergio (BORA – hansgrohe) + 1:53
11 – VALGREN Michael (EF Education-EasyPost) + 1:55
12 – DE TIER Floris (Alpecin-Fenix) + 1:57
13 – ROTA Lorenzo (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
14 – REICHENBACH Sébastien (Groupama – FDJ) m.t
15 – GUERREIRO Ruben (EF Education-EasyPost) m.t
16 – SKUJIŅŠ Toms (Trek – Segafredo) + 2:00
17 – VENDRAME Andrea (AG2R Citroën Team) + 2:02
18 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 2:03
19 – ZANA Filippo (Bardiani-CSF-Faizanè) + 2:05
20 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers) + 2:07

A lire sur le sujet : Le résumé de la course en vidéo

21 – VELASCO Simone (Astana Qazaqstan Team) m.t
22 – MEURISSE Xandro (Alpecin-Fenix) + 2:09
23 – ULISSI Diego (UAE Team Emirates) + 2:14
24 – KRON Andreas (Lotto Soudal) + 2:18
25 – ALBANESE Vincenzo (EOLO-Kometa) + 2:23
26 – CLARKE Simon (Israel – Premier Tech) + 2:29
27 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) + 4:05
28 – COVI Alessandro (UAE Team Emirates) m.t
29 – COSNEFROY Benoît (AG2R Citroën Team) m.t
30 – CARAPAZ Richard (INEOS Grenadiers) m.t
31 – KUSS Sepp (Jumbo-Visma) + 4:11
32 – ZAMBANINI Edoardo (Bahrain – Victorious) + 4:13
33 – OLIVEIRA Nelson (Movistar Team) + 4:19
34 – DELAPLACE Anthony (Team Arkéa Samsic) + 4:23
35 – ASKEY Lewis (Groupama – FDJ) + 5:19
36 – FUGLSANG Jakob (Israel – Premier Tech) m.t
37 – TRATNIK Jan (Bahrain – Victorious) + 6:50
38 – KAMP Alexander (Trek – Segafredo) + 8:14
39 – NIEUWENHUIS Joris (Team DSM) m.t
40 – SERRY Pieter (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t

41 – VAN AVERMAET Greg (AG2R Citroën Team) m.t
42 – CALMEJANE Lilian (AG2R Citroën Team) m.t
43 – ZWIEHOFF Ben (BORA – hansgrohe) m.t
44 – THWAITES Scott (Alpecin-Fenix ) m.t
45 – BOUWMAN Koen (Jumbo-Visma) m.t
46 – PERNSTEINER Hermann (Bahrain – Victorious ) m.t
47 – FETTER Erik (EOLO-Kometa) m.t
48 – SERRANO Gonzalo (Movistar Team) m.t
49 – PINOT Thibaut (Groupama – FDJ) m.t
50 – VADER Milan (Jumbo-Visma) + 8:23
51 – STANNARD Robert (Alpecin-Fenix) + 8:25
52 – ZOCCARATO Samuele (Bardiani-CSF-Faizanè) m.t
53 – VAN GILS Maxim (Lotto Soudal) m.t
54 – HERMANS Quinten (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
55 – CAICEDO Jonathan Klever (EF Education-EasyPost) + 8:27
56 – CATALDO Dario (Trek – Segafredo) + 8:33
57 – NEILANDS Krists (Israel – Premier Tech) + 8:35
58 – ALAPHILIPPE Julian (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 8:36
59 – KLUGE Roger (Lotto Soudal) + 12:00
60 – LUDVIGSSON Tobias (Groupama – FDJ) + 13:29

61 – COMBAUD Romain (Team DSM) m.t
62 – BAIS Mattia (Drone Hopper – Androni Giocattoli ) m.t
63 – LIENHARD Fabian (Groupama – FDJ) m.t
64 – SEVILLA Diego Pablo (EOLO-Kometa) m.t
65 – RESTREPO Jhonatan (Drone Hopper – Androni Giocattoli) m.t
66 – SCHÄR Michael (AG2R Citroën Team) m.t
67 – HONORÉ Mikkel Frølich (Quick-Step Alpha Vinyl Team) m.t
68 – GESINK Robert (Jumbo-Visma) m.t
69 – GAMPER Patrick (BORA – hansgrohe) m.t
70 – GABBURO Davide (Bardiani-CSF-Faizanè) m.t
71 – TIBERI Antonio (Trek – Segafredo) m.t
72 – ROOSEN Timo (Jumbo-Visma) m.t
73 – RUSSO Clément (Team Arkéa Samsic) m.t
74 – COLLEONI Kevin (Team BikeExchange – Jayco) m.t
75 – NORSGAARD Mathias (Movistar Team) m.t
76 – BERTHET Clément (AG2R Citroën Team) m.t
77 – CATAFORD Alexander (Israel – Premier Tech) + 13:36
78 – SCULLY Tom (EF Education-EasyPost) + 13:37
79 – SOLER Marc (UAE Team Emirates) + 13:44
80 – VAN DER HOORN Taco (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 13:46

81 – TURNER Ben (INEOS Grenadiers) + 13:51
82 – RIOU Alan (Team Arkéa Samsic) m.t
83 – SCHELLING Ide (BORA – hansgrohe) + 13:54
84 – THEUNS Edward (Trek – Segafredo) + 14:48
85 – FLÓREZ Miguel Eduardo (Team Arkéa Samsic) + 15:15
86 – RIVI Samuele (EOLO-Kometa) + 15:23
87 – VAN DEN BERG Marijn (EF Education-EasyPost) + 18:31
88 – GARCÍA Sergio (EOLO-Kometa) + 23:41
89 – SWEENY Harry (Lotto Soudal) + 25:03
90 – HARDY Romain (Team Arkéa Samsic) + 29:29

90 coureurs classés. 57 abandons et 2 coureurs non partants

Lire aussi sur le sujet : Voir ou revoir le direct de la course

3 Commentaires

  1. Un peu à la manière d’un Merckx, Pogacar s’envole sur les chemins blancs à environ 50 km de l’arrivée et le peloton ne peut suivre… La curiosité serait de le voir partir dans une partie plus ou moins descendante…
    En fait Pogacar, place un contre après différentes accélérations d’Alaphilippe, et c’est au moment où tous éprouvent plus ou moins le besoin de lever le pied que le slovène accélère et prend plus d’une minute à tout le monde, l’espace de sept ou huit kilomètres… Tous sauf un, le jeune espagnol Rodriguez Cano qui resta longtemps en équilibre à la patate et qu’aucun membre du staff Ineos ne sut arrêter…
    Car la course pour la victoire tourna surtout autour d’un duel Quickstep-UAE, Alaphilippe-Pogacar dans un premier temps, Asgreen suppléant Alaphilippe par la suite… Mais que pouvait faire un Asbeen seul face à grise, tandis qu’après tous ses efforts, J.Alaphilippe avait bien retendu enculé vers l’arrière, manifestant d’ailleurs un geste de répit en devenant à la voiture du directeur storpif Quickstep Alpha Vinyl… Pendant ce temps, à l’avant, on se barrait bien dans la magnole des UAE !…
    Evoquons bien sûr ce malheureux soleil du maillot arc en ciel dans la poussière et le fond bleu du ciel de Toscane qui lui coûta sans doute beaucoup, mais Pogacar tomba lui aussi, et tous deux en éprouvèrent, notamment en fin de course, des douleurs au dos, aux reins, etc…; nous pourrions remarquer notamment que ces premiers Quickstep de printemps se montrent dans l’ensemble moins dominateurs, plus ou moins à l’image de leurs précédentes sorties, D. Devenyns, par exemple, se relevant loin du but, à 50 km du terme, etc…, que Malverde second, est toujours au vieux; que Bilbao, quant à lui, toujours aussi endurant, revint comme à son habitude en fin de course, accompagné du jeune hongrois Valter des Groupama, brillant 4é: le maillot rose du dernier giro n’était pas un simple hasard !…

  2. Pogacar royal , sans faiblir il écrasa les 50 derniers kilomètres . Vainqueur modeste, craignant de craquer à chaque instant il réussît a passer la ligne , le visage radieux de bonheur. Les copains étaient tous derrière …
    Pour la deuxième place le vétéran Valverde à 41 ans déposa Asgreen dans le dernier mur de Sienne . Le reste est écrit dans le classement . la chute collective a été un tournant de la course . Son origine serait une rafale de vent qui emmena certains sur la grève, et d’autres dans un champ voisin . Nous retiendrons la belle figure acrobatique de notre champion du monde qui retomba lourdement sur le dos . Présageons qu’elle fera la une de la presse sportive .

  3. POGACAR comme un Ogre Géant des contes de fées se nourrissant de victoires..!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.