Julian Alaphilippe tombé lourdement
Julian Alaphilippe échappe à une blessure sérieuse. Photo : Jaime Reina
222 Partages
Un trio Alaphilippe, Gilbert, Viviani pour Quick-Step sur Milan-San Remo
5 (100%) 2 vote[s]

Au départ de cette 109e édition de Milan-San Remo, Quick-Step Floors se révèle assurément comme l’une des équipes les plus redoutables du plateau. Avec pas moins de trois coureurs favoris pour la victoire finale, les ambitions sont très élevées du côté de la formation belge. Julian Alaphilippe, Philippe Gilbert et Elia Viviani auront la lourde responsabilité de triompher sur la Via Roma à San Remo.

La grosse armada chez Quick-Step Floors pour Milan-San Remo

Une équipe à faire pâlir tous les adversaires ! Quick-Step Floors arrive en force sur le premier Monument de l’année, en l’occurrence Milan-San Remo. Ils sont clairement trois dans cet effectif à pouvoir envisager la victoire finale : Julian Alaphilippe, Philippe Gilbert, Elia Viviani. Un trio redoutable sur le papier qui devra confirmer sur la route, car jusqu’à cette année aucun de ces trois coureurs a réussi à inscrire son nom au palmarès de la Primavera. Mais cette force collective pourrait bien être un sérieux avantage dans le final pour au moins l’un d’entre eux, et donc par conséquent pour Quick-Step Floors. L’équipe belge va pouvoir jouer sur deux tableaux différents. La carte de l’offensive avec les puncheurs Alaphilippe et Gilbert et aussi celle du sprint avec Viviani. Quel que soit le scénario, c’est l’une des rares formations qui peut être totalement sereine.

Julian Alaphilippe et Elia Viviani pour un premier Monument

Dans ce trio « magique » de Quick-Step Floors, Julian Alaphilippe espère concrétiser tous les espoirs placés en lui. Et enfin transformer ces multiples places d’honneur et podiums en victoire finale. Troisième de la dernière édition de Milan-San Remo, seulement battu au sprint par Pater Sagan et Michal Kwiatkowski, cela suffit à dire le niveau de performance que peut atteindre le Français. Réputé comme l’un des meilleurs puncheurs au monde, une attaque de sa part va être attendu sur le Poggio comme en 2017. Failli être décisive, elle le sera peut-être en 2018 pour le faire entrer dans une nouvelle dimension.

Ce Monument, Elia Viviani le recherche tout autant que son coéquipier tricolore. A domicile, l’Italien aura à cœur de briller dans une classique qui ne lui réussit pas énormément jusque-là. Son meilleur résultat est une neuvième place l’année passé. Mais depuis on passage chez Quick-Step Floors, le coureur de 29 ans a clairement un cap supplémentaire. Déjà vainqueur cinq fois depuis janvier, ce serait une confirmation qu’il a pris une nouvelle envergure. En cas de sprint, il sera un très grand favori pour devenir le premier Italien depuis Filippo Pozzato en 2006 à l’emporter.

Philippe Gilbert pour un pas de plus vers la légende

En plus d’Alaphilippe et Viviani chez Quick-Step Floors, il faudra aussi compter sur Philippe Gilbert. Prétendant à la victoire, le Belge s’est fixé cette course comme objectif prioritaire de sa saison avec Paris-Roubaix. C’est l’un des deux Monuments qui manquent à son incroyable palmarès. Aujourd’hui, il peut se targuer à 35 ans d’avoir notamment remporter deux fois le Tour de Lombardie et une fois Liège-Bastogne-Liège, le Tour des Flandres, le titre de champion du monde. C’est dire le niveau atteint par ce coureur, qui n’en a peut-être pas encore fini. Même si sa carrière est d’ores et déjà réussie et le place parmi les grands noms de ce sport, une première place sur Milan-San Remo serait un nouveau pas réalisé dans la légende.

Composition de Quick-Step Floors pour Milan-San Remo

  • Julian Alaphilippe
  • Philippe Gilbert
  • Elia Viviani
  • Tim Declercq
  • Fabio Sabatini
  • Maximiliano Richeze
  • Iljo Keisse
222 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Je ne sais pas si avoir trois leaders dans cette équipe est un avantage au final . Philippe Gilbert est peut être la premier étage de la fusée Quick-Step Floors , elle peut tout faire exploser , notamment les sprinters mais il faudra faire le ménage bien avant le Poggio . Julian Alaphilippe est une pièce maîtresse de l’équipe , mais il n’a plus  » l effet de surprise  » de l’année dernière est il sera surveillé par tous les autres prétendants . Mais si on a un super Julian avec une descente type kamikaze …. Elia Viviani pourra t il survivre ou exister dans cette bagarre générale ? C’est une autre histoire ….. Qui voudra courir pour l’autre ? Une fois de plus il faudra être lucide dans sa tête et fort physiquement . Mais tout est possible , ce qui fait aussi , il faut bien dire la beauté de ce sport .

  2. Cela parait difficile d’imaginer P.Gilbert partir seul en haut Poggio, le trio de l’an passé parait tout autant si non plus capable de le faire, sa meilleure chance serait qu’il parte de loin dans un groupe de favoris, ce qui n’arrive quasiment jamais… Alaphilippe ne peu pâtir du jeu d’équipe que s’il entre justement dans ce jeu d’équipe, s’il tarde par exemple à accompagner ou à revenir à l’avant aprés une attaque de P.Gilbert sur la fin, lequel ne manquera sans doute pas d’ être le premier attaquant…. Viviani est assez fort pour suivre le groupe qui ne bougera pas, avec l’espoir d’un regroupement en bas du Poggio… Ave Merckx, la fin était souvent plus simple à prévoir !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.