Critérium de Ballarat – Caleb Ewan : « Bien de lever à nouveau les bras »

1
Criterium de Ballarat Caleb Ewan bien de lever à nouveau les bras
Caleb Ewan était attendu... et il n'a pas failli, c'est bien lui qui a levé les bras en franchissant la ligne d'arrivée ! L'Australien, bien que nerveux, a enlevé son 4e titre de champion du Critérium. Image : @AusCycling

Après une saison 2023 « blanche » au sein de la Lotto-Dstny, l’Australien Caleb Ewan avait besoin de se rassurer dès sa première course de la saison cycliste 2024, qui plus est sous ses nouvelles couleurs, lui qui a été recruté par la Team Jayco AlUla pour les deux années à venir. Le sprinteur est désormais rassuré comme il l’a confié à Ballarat.

Commenter et suivre en direct la course en compagnie de notre journaliste vélo

A peine l’arrivée franchie en vainqueur, Caleb Ewan, pour la quatrième fois champion d’Australie du Critérium a déclaré : « C’est incroyable d’être de retour dans l’équipe et je voulais vraiment bien commencer l’année 2024… Pour être honnête, j’étais très nerveux avant la course, je me sentais à nouveau comme un enfant au départ, mais l’équipe a fait un travail incroyable. Nous avons roulé de manière assez agressive. À la fin, alors que nous savions qu’il n’y aurait plus de pause, nous nous sommes préparés pour le sprint. Je pense que c’est une bonne chose d’être nerveux. Cela signifie que vous vous en souciez et que votre corps se prépare à tout ce qui peut arriver, donc c’était bien de ressentir cette sensation à nouveau et c’est bien d’avoir à nouveau les bras en l’air. »

Concernant le calendrier de courses de Caleb Ewan, il va disputer ce dimanche son championnat national, puis dans la foulée le Santos Tour Down Under. Après quoi l’Australien aura la tête tournée vers l’Italie avec ses prochaines participations à Milan-Sanremo puis au Tour d’Italie.

Lire aussi : Toute l’actualité du cyclisme sur route 2024

1 COMMENTAIRE

  1. Chez lui, en Australie en janvier, et même si l’opposition est encore quelque peu réduite, C. Ewan l’emporte avec une énorme avance !… Il faut reconnaitre qu’en général, en ce départ de saison en Australie, les coureurs australiens, en plus bien sûr de leur motivation toute naturelle, se sont préparés pour le moins en permanence chez eux, et en été ! De ce fait, nombre d’entre eux partent avec une certain avantage dans leur préparation par rapport aux européens, parmi lesquels beaucoup n’ont pas d’objectifs prioritaires en Australie, ceci malgré les stages effectués, mais placés parmi les frimas de l’hiver, délocalisés, etc…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.