Davide Ballerini fait le doublé au Tour de La Provence 2021

4
2826
Davide Ballerini invaincu en 2 étapes sur le Tour de La Provence 2021
Davide Ballerini gagne la 2e étape avec le maillot de leader.

Davide Ballerini est imbattable pour le moment sur le Tour de La Provence 2021. Comme la veille, le coureur de Deceuninck – Quick Step s’est à nouveau imposé lors de la deuxième étape. Dans une arrivée en bosse, à Manosque, l’Italien s’est montré plus fort que Giulio Ciccone (Trek-Segafredo) battu de peu, et Alex Aranburu (Astana – Premier Tech) troisième plus en retrait.

Au Tour de La Provence 2021, Davide Ballerini poursuit sur sa lancée

Deux étapes disputées, deux victoires. C’est l’excellent bilan affiché par Davide Ballerini sur ce Tour de La Provence 2021. L’Italien, qui avait réussi à battre Arnaud Démare au sprint sur la première journée de course, s’est illustré dans un autre registre. L’arrivée jugée à Manosque était plus difficile, en montée, mais ça n’a pas empêché l’Italien de récidiver. Dans les derniers mètres, au moment où les pourcentages ont été un peu plus importants, il a fait la différence avec Giulio Ciccone contre lequel le duel a été serré jusque sur la ligne d’arrivée.

Julian Alaphilippe tombe, mais la razzia Deceuninck-Quick Step continue

Dans un premier temps, cette journée a été animée par cinq coureurs. Jérôme Cousin (Total), Samuel Leroux (Xeliss – Roubaix Lille Métropole), Eduard Michael Grosu (DELKO), Baptiste Bleier (St Michel – Auber93) ont été à l’avant. Sans oublier Filippo Conca (Lotto Soudal), qui a été le dernier à se faire rattraper à une quinzaine de kilomètres de l’arrivée par un peloton emmené sous l’impulsion de l’équipe Deceuninck-Quick Step.

A dix kilomètres du terme, ça a été au tour de Florian Vermeersch (Lotto Soudal) d’attaquer. Il a été suivi dans son offensive par Carlos Verona (Movistar Team). Mais ce duo n’a pas résisté longtemps devant le peloton. Une fois le peloton regroupé, il n’y a pas eu la moindre attaque, et c’est Astana – Premier Tech qui a mené la cadence. Le rythme a été suffisamment important pour faire céder de nombreux coureurs dont les sprinteurs comme Nacer Bouhanni (Team Arkéa Samsic).

Si tout semblait bien se dérouler pour Julian Alaphilippe, juste avant d’atteindre la flamme rouge, le Français n’a pas pu éviter une chute avec Aleksandr Vlasov (Astana – Premier Tech) tombé devant lui. C’était donc fini des espoirs de succès pour le champion du monde, mais pas pour son équipe. Et pour preuve, le leader de l’épreuve Davide Ballerini s’est montré le plus costaud dans un final usant. Vainqueur la veille dans un sprint sur du plat, il a atteint le même résultat cette fois-ci en bosse. Par contre, c’est d’ores et déjà une certitude, il ne pourra pas réaliser un triplé demain puisque la troisième étape s’achèvera au Chalet Reynard. C’est le rendez-vous clé dans cette édition pour la victoire finale.

4 Commentaires

  1. Venat du sud et pour cette arrivée à Manosque, le soleil leur a pas trop tapé sur le cassis !… Pluie, chaussée glissante, routes toutueuses et tormentées, bandes blanches et chutes, dans l’ensemble sans gravité, une manière assez simple de limiter la vitesse et donc le risque étant de proposer une arrivée en montée ou en faux-plat, ce que l’organisateur aura fort bien retenu aujourd’hui….
    Parmi les chutes, celle d’Alaphilippe et de Vlasov élimine Alaphilippe d’une éventuelle course à la victoire finale, mais égalemnt Vlasov, favori encore plus prévisible, le coureur d’Astana s’étant totalement révélé sur ce Tour de la Provence l’an passé et puis ensuite avec sa victoire au Ventoux dénivelé challenge…
    Le fait marquant de ce Tour de la Provence serait donc ce doublé de D.Ballerini, avec cependant la nécessité de rappeler les trés correctes capacités de Ballerini en côte et même en col… Souvenons-nous par exemple l’avant dernière étape du dernier giro : bien que parti dans l’échappée initiale avec A. Démare, alors que le picard se repliait trés vite afin de saluer son fan-club et fêter son maillot cyclamen, le transalpin poursuivait vers l’avant, passa même les deux premières ascensions de Sestrières et ne fut repris qu’à moins de dix kilomètre du terme des trois ascensions. Ballerini et un ou deux autres absorbés par Arnold Schwarz par R. Dennis et le duo infernal Hindley-Goeghegan Hart, etc…
    Beau sprint final entre Ballerini qui lance de loin, à la fois rapide et puissant, dans un style 100% Quickstep. G.Ciccone reste au pédalier mais récupère un peu du temps malheureusement perdu la veille, ceci en vue de la course au général qui se fera demain au Chalet Reynard… Aranburu, pourtant redoutable spécialiste de telles arrivée est largement battu, un autobus diront certains… Remarquons que le basque d’Astana sprinte mains aux cocottes alors que les deux premiers sont mains au bas du cintre et s’arrachent veers la ligne… Ceux justement focalisés sur cette base du sprint, l’auront sans aucun doute remarqué…

  2. Fautes en cascade, toutes mes excuses, et erreur dans mon commentaires : à l’issue de cette seconde étape, au général, Alaphilippe est à 17s et Vlasov à 20s : règle des 3km.

  3. TOUTALO, c’est toujours un plaisir de te lire.
    Tu avais fort bien analysé le profil d’hier. Félicitation
    Par contre Vlasov n’est pas du tout éliminé de ce tour de la Provence a mon avis. Il est meme pour moi le favori.

  4. Merci Ludovicopillo… Oui, je me suis trompé, Vlasov et Alaphilippe n’ont pas perdu de temps…. Je suis d’accord sur Vlasov; je le mets favori, mais derrière Bernal dont nous ne connaissons pas bien les possibilités actuellement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.