Winner Anacona s'est adjugé le général
Bennett finit sur une belle note. Capture d'écran Tour de San Juan.

Comme attendu, la septième et ultime étape du Tour de San Juan s’est achevée par un sprint massif qui a permis à Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) de l’emporter. L’Irlandais a pris le meilleur notamment sur Alvaro Jose Hodeg (Deceuninck – Quick Step) et Erik Baska (Bora-Hansgrohe). De son côté, Winner Anacona a passé une journée tranquille et conclut la compétition en vainqueur du classement général après avoir pris les commandes à l’issue de l’étape reine.

Sam Bennett finit bien le Tour de San Juan

Pour une fois, ce n’est pas Fernando Gaviria qui s’est imposé à l’issue d’un sprint massif dans ce Tour San Juan. Seulement dixième, le Colombien a été nettement battu et débordé, notamment par Sam Bennett qui a profité de cette dernière journée de course afin de ne pas repartir bredouille d’Argentine. Et par la même occasion, sa formation Bora-Hansgrohe par le biais de son sprinteur empoche aussi un succès sur cette édition.

Alors que cela ne faisait pas beaucoup de doute que l’étape allait se terminait de manière groupée, il fallait encore bien terminer pour Bennett. Une chose qu’il a réussi à faire même si ce fut loin d’être une formalité. En effet, le train de Bora-Hansgrohe a connu des difficultés pour se mettre véritablement bien en place. Peter Sagan (5e) a emmené Bennett, mais Erik Baska (3e) autre coureur devant l’aider dans les derniers centaines de mètres n’a pas se trouver avec l’Irlandais. Heureusement, ça n’a pas eu d’influences sur le résultat final malgré le fait qu’avec son dauphin Hodeg, tout s’est joué dans les ultimes mètres précédant la ligne d’arrivée.

Winner Anacona, le vainqueur final

Alors que pour les sprinteurs, l’enjeu était important pour en finir de cette édition du Tour de San Juan, les principaux protagonistes du général n’avait pas grand chose à espérer ou même à viser. Ils se devaient juste de suivre et de terminer dans le peloton afin de ne rien perdre comme temps. Et ce qu’est parvenu à faire sans soucis notamment Winner Anacona, qui est le gagnant cette année de cette course par étapes argentine. C’est son succès dans l’étape la plus difficile avec une arrivée au sommet qui lui a permis d’atteindre la première place.

Assurément, une franche réussite pour le Colombien qui devance un autre coureur qui se sera fait marquer de manière très positive tout au long de la semaine, en l’occurrence Julian Alaphilippe. Le Français vainqueur de deux étapes pouvait difficilement prétendre à une meilleure entame de saison. Ce podium est enfin complété par Oscar Sevilla, qui était le tenant du titre de l’épreuve.

https://twitter.com/wcsbike/status/1092188874678435840

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.