Semelles connectées cyclisme Digitsole test
Les semelles connectées Digitsole, véritable produit de l'année.
Améliorez votre technique de pédalage avec les semelles connectées Digitsole
5 (100%) 3 votes

Todaycycling a testé pour vous les semelles connectées cyclisme de chez Digitsole, entreprise tricolore spécialisée dans les semelles connectées et intelligentes permettant notamment d’améliorer la technique de pédale au travers une application très bien développée, intuitive, performante et très facile d’utilisation.

Les semelles connectées cyclisme de chez Digitsole

Depuis ses débuts, la jeune pouce Digitsole a bien évolué de même que sa technologie de semelle initialement chauffante et évoluant vers une véritable semelle connectée pour nous, les cyclistes que nous sommes. Et ces entrepreneurs Français (cocorico) ont bien fait car il s’agit d’une vérité de La Palice à savoir que le plus grand nombre de cyclistes consommateurs est friand de toutes ces nouvelles technologies. Très logiquement, les deux semelles connectées cyclisme sont en lien direct avec l’application Digitsole intitulée Run Profiler Cycling. A n’en pas douter qu’il pourrait bien s’agir du produit cycliste de l’année, surtout à seulement 149,99 euros prix de vente public.

Le test grandeur nature

Bon, pour être honnête, les semelles nous ont été livrées sans la moindre documentation. Mais tout un chacun le sait, le cycliste, par définition, est capable de relever tous les défis, un peu à la façon « Top Gear ». Une fois le colis déballé, il s’agit bien de deux semelles pour chaussures de vélo, dont une (la droite) profite d’un micro port usb permettant de recharger la batterie. Attention, et c’est important, selon les chaussures que vous utilisez, il se peut que vous ayez à (ajuster) découper la semelle. Ne vous en faîtes pas, les pointillés prévus à cet effet vous guideront. Une fois les semelles chargées (le voyant rouge passe au vert),  insérez-les dans vos chaussures de champion. Dès lors, vous n’avez plus qu’à télécharger l’appli compatible aussi bien IOS (10.2 et plus) que Android (5.0 et plus), ayant au préalable rempli les champs relatifs à votre profil cycliste. Avant même de chevaucher votre monture, n’oubliez pas de synchroniser vos semelles à l’application, sans quoi l’amélioration de votre technique de pédalage sera à remettre au prochain entraînement. Si, dans le cadre de l’utilisation, pas ou peu de sensations au niveau du pied interviennent malgré le maintien ergonomique du talon (absorption des chocs), c’est vraiment une fois rentré que le meilleur est à venir avec le suivi et l’analyse de l’activité cycliste que vous avez fournie.

Informations techniques et conclusion

Le minimum attendu, et offert (contre 150 euros) est bien de la partie. Oui, les semelles, via le tracker, enregistrent votre cadence de pédalage, vous permettent d’obtenir les fonctions compteurs traditionnelles (vitesse, distance, dénivelée, calories brûlées…), et même la géolocalisation de votre parcours.  Jusque là, rien de très exceptionnel. Mais chez Digitsole, ils ne rigolent pas trop avec la technologie et la notion de service. Voyez çà : Avant de vous dévoiler la cerise sur le gâteau, l’appli révèle l’activité de perte et gain de puissance (degrés d’efficacité) mais produit également une analyse détaillée de votre technique de pédalage, jambe gauche, jambe droite. Mais le meilleur est à venir, quand on imagine qu’on parle en fait et au final d’une paire de semelles, bien que connectée. Un coach virtuel va vous détecter les risques de blessures liés à une fatigue à venir ou détectée. Votre « Jean-René Bernaudeau » personnel vous proposera, en fonction de votre technique de pédalage, une illustration des muscles qui travaillent et de ce fait, ceux à travailler pour optimiser au maximum vos performances. Et la cerise sur le gâteau, le cadeau du Père-Noel en cette mi-juin, sera sûrement l’ergo posture qui vous permettra de régler votre position sur le vélo en fonction de votre efficacité de pédalage. Véritable coup de coeur pour ce produit dont il n’est pas/plus envisageable de se passer.

Tony G. avec Laurent D.

Laurent DEVERNET
Laurent Devernet a effectué ses premiers pas en tant que rédacteur dans la presse magazine cycliste en 1994. Il est devenu rédacteur web en 2011. A rejoint le projet todaycycling.com en 2016. A couvert un très grand nombre de courses cyclistes professionnelles. A vu apparaître les Chavanel, Voeckler, Pineau... A vu Virenque en pleurs. A évoqué les aveux d'Armstrong, et les stupéfiantes excuses d'un bon nombre de coureurs .... Fou de vélo !

2 commentaires

  1. Ah oui alors ! Enormément de fonctions envisagées ici dont certaines pourront mettre en évidence les nécessaires corrections de base que la quasi-totalité des cyclistes ne font pas, pour des raisons très diverses d’ailleurs : d’une part une étude posturale, la seule différence de longueur entre jambe droite et gauche concerne la grande majoirité des cyclistes… Sans oublier la mise en évidence des lacunes propres aux pédales elles-mêmes, certaines innovations en matière de pédales étant parfois et toujours assez désastreuses !

  2. ‘ai acheté une paire de semelle runing et une autre cycling , quelle deception et je n’ ai pas encore essayé la runing, pour la cycling d’ abord le calibrage impossible a réalise , la mesure de distance totalement fausse , pour un trajet quotidien de 14 km en vélo , l’ application n’ en compte que 12 , des vitesses de 130 kh en vélo , bref n’ acheter pas , vu le prix et les données irréelle que ça donne c ‘est de l’ argent jeté par la fenêtre , celui qui veut ma paire je lui revend volontiers et impossible par exemple de passer d’ une paire de chaussure cycling a runing sans deconnecté une paire de semelle et donc repasser par un calibrage , donc les concepteurs ont encore pas mal de travail pour finaliser leurs semelles

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.