Esteban Chaves termine fort ce Giro 2019
Chaves refait le coup de l'Etna en 2018. Photo : @giroditalia
223 Partages
Esteban Chaves retrouve la voie du succès, Richard Carapaz proche du sacre
5 (100%) 2 vote[s]

La persévérance d’Esteban Chaves a payé. Après avoir fini deuxième il y a deux jours derrière Nans Peters (AG2R La Mondiale), cette fois-ci le Colombien n’est pas tombé sur plus fort que lui. Le coureur de Mitchelton-Scott a imposé sa loi dans les derniers kilomètres de l’ascension finale de San Martino di Castrozza. A quelques secondes, Andrea Vendrame (Androni Gioccatoli – Sidermec) a fini au deuxième rang et Amaro Antunes (CCC Team) a complété le podium du jour. Chez les principaux acteurs du général, pas de différence notable à noter, ce qui a permis à Richard Carapaz (Team Movistar) de conserver le maillot rose.

Que cette victoire va lui faire du bien ! Après avoir traversé une période difficile sans trop de résultat probant, Esteban Chaves a retrouvé de sa superbe lors de la 19e étape du Giro. Vainqueur au sommet de San Martino di Castrozza, sa supériorité a été incontestable dans les derniers instants par rapport aux autres coureurs échappés. De quoi redonner franchement le sourire à sa formation Mitchelton-Scott, qui a connu jusque-là une course pas à la hauteur de ses attentes.

Pour savoir qui allait s’imposer, ça ne faisait pas beaucoup de doute que ce serait un membre de l’échappée matinale. Celle-ci a creusé pas mal de temps en comparaison du peloton, qui a nettement laissé filé, à plus de 8-9 minutes. Il était donc acté que la principale difficulté, menant justement vers l’arrivée allait déboucher sur deux scénarios différents : celui de la victoire d’étape et celui de la bataille entre favoris, qui d’ailleurs n’aura pas trop eu lieu.

Dans les derniers kilomètres, à l’avant de la course, il y a eu différentes offensives. A commencer par Manuele Boaro (Astana Pro Team), puis Marco Canola (Nippo Vini Fantini). Mais après un énième regroupement, c’est l’attaque tranchante de Chaves qui va payer et lui permettre de filer en solitaire jusqu’à la ligne d’arrivée. Et dire que ce succès accroché par le Colombien est le premier depuis le Giro 2018, c’était au sommet de l’Etna.

Dans l’attente de la dernière grande journée de montagne

Pour ce qui est des postulants au général, seul Miguel Angel Lopez (Astana Pro Team) a été en mesure de faire une vraie différence. En forme, le Colombien a distancé tout le monde et récupéré 46 secondes par rapport au groupe maillot rose porté par Carapaz et sonstitué de l’ensemble des mieux classés. Roglic (Team Jumbo-Visma) a eu beau essayé de reprendre un peu de temps, son initiative n’a pas été payante. Pour tous, il va falloir à présent se tourner vers la 20e étape, qui est la dernière en ligne, mais surtout décisive. Considérée comme l’une des plus difficiles de cette 102e édition, elle pourrait bien modifier la hiérarchie établie.

223 Partages
Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.