Critérium du Dauphiné 2018 parcours étape 4
C'est la première arrivée au sommet de ce Critérium du Dauphiné.

A partir de ce jeudi 7 juin, les coureurs vont devoir changer de braquet sur le Critérium du Dauphiné. La quatrième étape de cette édition entre Chazey-sur-Ain et Lans-en-Vercors est la première de montagne. Longue de 181 kilomètres et se terminant par une arrivée au sommet, une première explication entre favoris est à prévoir.

A LIRE : Ne rien manquer de l’actualité du Dauphiné en direct live

Les favoris de la quatrième étape du Critérium du Dauphiné

C’est une deuxième partie dans ce Critérium du Dauphiné qui commence avec cette quatrième étape. Les grimpeurs vont être à leur avantage avec un tracé montagneux et une arrivée au sommet. A part une grosse surprise, c’est ce type de coureur qui devrait pouvoir l’emporter. Reste à savoir si un membre d’une échappée arrivera au bout ou alors si un favori parviendra en premier à franchir la ligne d’arrivée. Parmi les baroudeurs ou les coureurs distancés au général capables de tirer leur épingle du jeu sur ce type de profil, Thomas De Gendt (Lotto Soudal), David Gaudu (Groupama-FDJ), Serge Pauwels (Team Dimension Data) sont de potentiels vainqueurs. Chez les meilleurs grimpeurs du plateau, Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Geraint Thomas (Team Sky), Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Dan Martin (UAE Team Emirates) seront à suivre de près.

A LIRE AUSSI : Le parcours étape par étape du Dauphiné

Le parcours de la quatrième étape

Par rapport aux deux précédentes étapes en ligne, le parcours va clairement se durcir. Après un peu plus de 120 kilomètres sans grandes difficultés malgré une côte de 4e catégorie, les coureurs entreront dans le vif du sujet avec le Col du Mont Noir (17,5 km à 6,9% de moyenne). Classée en hors catégorie, cette ascension devrait provoquer une sélection au sein du peloton. Au sommet, il restera moins de 40 kilomètres à parcourir. Dans cette dernière partie de course après la descente, les coureurs aborderont une portion très vallonnée jusqu’à la montée vers Lans-en-Vercors (4,8 km à 7,5%). C’est au sommet de cette difficulté que sera jugée l’arrivée.

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

6 commentaires

  1. Deux courses en une:La course des coureurs de la Sky puis les autres…! il va falloir »Provide » deux classements…!

  2. de toutes les façons dans la vie comme dans le sport l’argent fait la force,il n’y a que peu d’exceptions et cela pourrit tout mème ce sport qui me passionne de moins en moins car trop prévisible maintenant.Heureusement il y a martin fourcade puis les fréres boe,puis aussi les filles merçi a ce sport de géant .

  3. Les coureurs attaquent le plat de résistance en Vercors, ça va durer quatre jours et c’est pas Dunkerque, même si ça va débarquer, et de différentes manières ! Menu orgiaque pour grimpeurs pas tentés ou non ! Avec cette profusions de buttes et de cols, nous verrons sans doute là en caler ceux qui n’auront pas la cuisse ou qui tirent trop gros, punis dans les pentes !

  4. Les Sky c’est abusé. Ils avaient que des rouleurs. Thomas, Kato, Castroviejo: 3 gars capable d’être sur le podium du prochain championnat du monde de CLM. Et tous les autres gars de l’équipe c’est des purs rouleurs. Le seul de leur équipe sur le dauphiné qui n’est pas un pur rouleur c’est Moscon et pourtant il est très bon au clm. Sur le tour on peut penser qu’ils serront moins bon (même avec Froome et Poels) avec des meilleurs en très haute montagne par contre. On va voir ce que donne la sky sur le tour de suisse. A l’inverse, des gars comme Mathias Franck ou Dillier pour AG2R seront surement sur le tour. Les écarts devraient être inférieurs.

  5. Première étape de montagne . Que va t il se passer ? Domination Sky probablement ( surement ) . Pour les moins riches ( c’est vrai cammerman ) Qui va sortir la tête de l’eau à l’arrivée . Romain Bardet qui est bien depuis le début de l’année , il peut mettre le bazar avec P.R Latour . Vincenzo Nibali , Bob Jyngels , Damiano Caruso , Adam Yates , Marc Soler et d’autres . Il faut surprendre , prendre des risques . La Sky doit être mis dans le brouillard , un cycliste champagne …. Mais si la course démarrage dans le dernier col ……. Il faut tenter , et surtout ne pas avoir de regret , . il faut bouger le coffre fort Sky . Un œil du Julian Alaphilippe quand même .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.