Critérium du Dauphiné 2018 étape 6
Une grande étape de montagne pour l'avant-dernier jour sur le Critérium du Dauphiné.

L’avant-dernière étape du Critérium du Dauphiné disputée ce samedi 9 juin se déroulera une nouvelle fois en montagne. Pour la troisième journée consécutive dans cette édition, c’est une arrivée au sommet qui est promise aux coureurs. Entre Frontenex et La Rosière sur 110 kilomètres, le classement général peut basculer.

A LIRE : Ne rien manquer de l’actualité du Dauphiné en direct live

Les favoris de la sixième étape du Critérium du Dauphiné

Après Lans-en-Vercors et Valmorel, place à une troisième arrivée au sommet dans le Critérium du Dauphiné. Cette fois-ci les coureurs devront en terminer par la montée de la Rosière. Et une nouvelle fois, les acteurs principaux ne devraient pas être très différents des deux journées précédentes. Les principaux favoris du classement général comme Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Geraint Thomas (Team Sky), Vincenzo Nibali (Bahrain Merida), Dan Martin (UAE Team Emirates), Adam Yates (Mitchelton-Scott) seront des candidats à la victoire si une échappée n’aura pas pris suffisamment de champ. Cela signifierait qu’un baroudeur-grimpeur se sera distingué. Thomas De Gendt (Lotto Soudal), David Gaudu (Groupama-FDJ), Serge Pauwels (Team Dimension Data), Dario Cataldo (Team Astana), Nicolas Edet (Cofidis) peuvent prétendre jouer les premiers rôles en partant de loin.

A LIRE AUSSI : Le parcours étape par étape du Dauphiné

Le parcours de la sixième étape

La sixième et avant-dernière étape du Dauphiné est sans conteste l’étape reine de cette édition. Avec pas moins de quatre cols concentrés sur 110 kilomètres, c’est un sacré menu qui attend les coureurs. Après une entame en faux-plat montant, la course arrivera au pied de la première difficulté du jour qui est classée en hors catégorie, la Montée de Bisanne (12,4 km à 8,1%). La deuxième ascension, le Col de Pré (12,6 km à 7,6%), sera également répertoriée en hors catégorie. L’enchaînement sera rapide avec le Cormet de Roselend (5,7 km à 6,4%) en 2e catégorie. Au sommet, il restera un peu moins de 40 kilomètres à parcourir avec la descente et quasi directement la montée finale de La Rosière. Avec ses 17,6 km à 5,8% de moyenne, les favoris auront un terrain de jeu à leur convenance pour se livrer bataille dans la lutte au classement général.

Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Après la montée de Baisanne et passé Beufort, il faudra être costaud pour arriver en haut du pré ! Ah la vache !… Et puis le Cormet de Roselend !… Alors là, il faudra en avoir dans le cornet ! Dernier passage au sommet sur le tour de France : Brochard, Rasmussen en 2007 et puis Pelizotti en 2009. Ah Il devrait y être à l’aise, Thomas, ça déparerait pas le niveau !… Même si le petit sprinter bordelais, Francis Castaing, reconverti dans les ambulances, y passa aussi en tête il y a quelques temps déjà, en 84. Et ça se termine à l’arrosoir, à la Rosière : ça va piquer ! bouquet au vainqueur, avec six roses du coin et froomage de Beaufort pour les meilleurs. Quel programme !

  2. Une nouvelle étape courte . La course peut se décanter à partir du col du Pré qui risque de faire mal . Attention la descente du Cormet de Roselend est dangereuse . Route étroite est sinueuse . La dernière montée qui nous mène au Rosière est large avec une pente sans grand pourcentage . Le gagnant devra être malin , voir patient . Une victoire française , ou itlaienne . Voyons Nibali …..

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.