Vuelta 2021 : Fabio Jakobsen remporte la 16e étape
Photo : ASO / Photo Gomez Sport
0 Partages

Fanio Jakobsen s’est offert un beau cadeau le jour de ses 25 ans en remportant la 16e étape de la Vuelta 2021. A Santa Cruz de Bezana, le Néerlandais a imposé sa pointe de vitesse pour la troisième fois sur ce Tour d’Espagne. Le pensionnaire de l’équipe Deceuninck-Quick Step a devancé Jordi Meeus (BORA-hansgrohe) et Matteo Trentin (UAE Team Emirates) sur l’étape du jour. Odd Christian Eiking (Intermarché-Wanty Gobert) a conservé sa tunique de leader mais devra cravacher demain sur les pentes des Lacs de Covadonga.

Classement de l’étape

Image
0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

4 commentaires

  1. Fiasco total pour la Groupama FDJ ! On a la confirmation du niveau de Demare qui lorsqu’il est confronté aux cadors mondiaux du sprint ne gagne pas .Pourtant on nous pensait qu’avec un train pour l’emmener Demare en claquerait quelques unes . Je ne sais pas où le bas blesse , manque de cohésion , mauvais placement , peur de frotter ?
    Madiot et les sponsors doivent se poser des questions sur le futur de l’équipe après une année où les différents objectifs n’ont pas été atteints . Mercato en vue ??

  2. Sur le papier l’étape 17 semble la plus dure
    Qui sais Odd Christian Eiking finira dans le top 10 de cette vuelta
    Guillaume Martin à l’air de bien s’en sortir mais je pense que Roglic risque de faire un gros tempo de la part de ses équipiers pr faire lâcher les équipiers de Eiking, Martin ou encore Bernal

  3. Victoire sans surprise de Jakobsen sur cette arrivée tortueuse et belle seconde place du jeune et grand sprinteur belge de la Bora, Jordi Meeus, dont les classements se sont améliorés au fil des sprints de cette vuelta… Sur cette édition , au chapitre des sprinteurs, en dehors bien sûr du retour au premier plan de Jakobsen ou de la confirmation de Philipsen, Dainese et Meeus se sont affirmés comme des valeurs montantes…
    Et puis il y a bien sûr ce sprint de nouveau raté d’A.Démare… Mais mon heure ne serait pas trop de railler Démare et son train, d’autant plus que ce genre d’arrivée mouvementée où il faut nécessairement se faire sa place relèverait du pire aux goûts du picard…
    Je retiendrais plutôt la parfaite courtoisie du sprinteur Groupama lors de sa réponse aux journalistes, ne cherchant pas d’excuses quant à ses faiblesses et ne cherchant plus à mettre en question ses équipiers… Sur ce plan, le voici qui devancerait haut la main bien des vainqueurs… Je penserais par exemple y compris à ce si valeureux Jakobsen, dans sa première réaction spontanée bien malheureuse après la victoire de F. Sénéchal, et puis , pour remplir la coupe, à Evenepoel, cet autre jeune champion assez agité du bocal en Benelux, etc… Le sport n’est pas fait que du résultat, il vaut aussi par le respect de l’autre ou le fair-play. Sur ce dernier point, Arnaud Démare a réussi son étape.

  4. En visionnant l’arrivée de cette étape , on remarque que DEMARE est serré plusieurs fois sur les côtés . Visiblement il voulait remonter de cette manière pour se placer correctement pour l’emballage final . Arrivée sinueuse et qu’il fallait anticiper avant . Résultat qui n’a pas été atteint . Le train de Démare est il bon ? La réponse est difficile , malgré tout il existe , mais il n’est pas totalement efficace . Les plus fort à ce petit  » jeu  » sont vraiment les Deceuninck qui se baladent sur ce genre d’exercice . Cela semble si facile . Et le vainqueur Jakobsen est serein ( et pourtant il pourrait douter ) . Le problème de Démare est plus psychologique que physique , il doute , il stresse , il n’a pas confiance , a t il peur de frotter ? c ‘est très compliqué visiblement . Si on regarde le sprint il est là mais mal placé et il ne fait pas les deux cent dernier mètres . Comme nous sommes dans la période des transferts je lui conseillerai de changer d’équipe . Déjà pour voir autre chose ,un autre environnement , d’autres personnes ,d’autres tactiques , d’autres ambiances , bref une remise à plat . Car Demare n’a pas perdu sa pointe de vitesse il a seulement perdu la foi .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.