Geraint Thomas pas leader d'emblée au Tour de France
Geraint Thomas n'a pas que des bons souvenirs de son dernier Tour de France. Photo : ASO / @letour / A.Broadway
Geraint Thomas moins protégé que Chris Froome sur le Tour de France
5 (100%) 2 votes

Vainqueur de la dernière édition du Tour de France, Geraint Thomas a accepté un entretien au média britannique The Guardian dans lequel il a fait quelques confidences. Le Gallois révèle notamment que Chris Froome restait le principal leader du Team Sky jusqu’à un stade très avancé de la course.

Geraint Thomas, une place de leader lente à se confirmer dans le Team Sky

Le temps fait son oeuvre. Plus de trois mois après son sacre sur le dernier Tour de France, Geraint Thomas a évoqué ces trois semaines de course qui n’ont pas été de tout repos, même au sein de sa propre équipe. Avant de connaître un immense sentiment de joie sur le podium des Champs Elysées, le coureur gallois a été un temps frustré. La faute au management de ses dirigeants, qui ont longtemps privilégié Chris Froome par rapport à lui. Malgré que Thomas ait possédé assez rapidement dans cette Grande Boucle de l’avance au classement général sur le quadruple vainqueur, le rôle de leader ne lui revenait pas. Pour preuve, la troisième étape, un contre-la-montre par équipes où son directeur sportif lui avait fait comprendre que ses équipiers ne l’attendraient pas en cas de pépin. Du coup, il ne l’avait pas très bien pris.

« Je me suis assis, j’ai réfléchi, et je me suis dit : p*tain, les gars pourraient vraiment ne pas m’attendre ? J’étais frustré parce que je pensais être aussi un coureur protégé, mais ce n’est pas une décision qu’ils ont dû prendre à la légère. Cela aurait dû être pensé et débattu. Cela m’a pesé. »

Autre événement durant ce Tour, à l’issue de l’étape des pavés, dans l’hôtel où résidait le Team Sky, tout était fait pour favoriser en priorité Chris Froome. Suite à un dysfonctionnement, la climatisation a pu être utilisé seulement par le Britannique.

« Il faisait très chaud dans l’hôtel, le soir : quand ils ont déclenché la clim, l’électricité a sauté. Du coup, ils ont dit qu’une seule personne pouvait en bénéficier. Et c’était Froomey. »

Et puis dans ce Tour de France 2018, Chris Froome a bien fait savoir à l’équipe ses intentions d’attaquer à quelques reprises, mettant en risque potentiellement la première place occupée par Geraint Thomas. Mais ce dernier s’est montré suffisamment pour tenir son rang jusqu’au bout.

« Il me l’a dit ouvertement, explique l’Écossais. S’il avait roulé pour moi, les gens auraient pu penser que Froome était meilleur, qu’il aurait pu gagner s’il le voulait. Mais j’ai montré que j’étais plus fort. »

Maxime BOUHIER
25 ans - Diplômé école de journalisme de Nice option sport - rédacteur TodayCycling. Passionné par l'information en général, dont le sport. Aime le cyclisme, foot, tennis, sports mécas, sports d'hiver,... Mes passions : cyclisme et course à pied (4 marathons).

2 commentaires

  1. Les meilleurs adversaires du gallois sont les sky . Réalité ou encore mensonge ?

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.