Giacomo Nizzolo pour une première victoire

0
388
Giacomo Nizzolo. Photo : Trek-Segafredo.
Giacomo Nizzolo. Photo : Trek-Segafredo.

Giacomo Nizzolo et le Tour d’Italie, c’est une grande histoire. Le coureur de la formation Trek-Segafredo a terminé sept fois deuxième au cours des trois dernières éditions sans jamais s’imposer. Cette année, il a deux objectifs sur son tour national. Le premier est de bien évidemment remporter une étape et mettre fin à cette malédiction qui le suit depuis quelques années. Le second consistera à défendre son maillot rouge du classement par points qu’il a remporté l’an dernier grâce à sa régularité.

Giacomo Nizzolo approche du premier objectif de saison avec sérénité. En effet, le sprinteur italien vient tout juste de remporter deux victoires d’étapes sur le Tour de Croatie. Et même si la concurrence du mois de mai ne sera pas la même (Marcel Kittel, Arnaud Démare, Elia Viviani, Sacha Modolo etc. sont annoncés au départ, ndlr), ces succès ont provoqué une bonne dynamique au sein de l’effectif Trek-Segafredo qui arrive sur le Tour d’Italie gonflé à bloc. Pour ce faire, Nizzolo a aussi changé sa préparation. Finis le Tour de Romandie et le stage en altitude, les bases ont été répétées en Croatie où les étapes étaient plus propices à la formation de trains pour les sprinteurs.

« C’est toujours préférable d’avoir un train de six, sept ou même huit coureurs quand c’est possible, a déclaré Giacomo Nizzolo. Mais nous, nous avons Boy (Van Poppel), Eugenio (Alafaci) et Marco (Coledan), et je pense que nous avons de belles chances. Ils sont tous de bons coureurs et sont expérimentés car ils ne sont plus si jeunes, et ils savent ce qu’ils ont à faire. » Puis d’ajouter : « Nous devons être assez intelligents et lire la situation de course d’une meilleure façon et avant les autres. Et parfois, je pense que d’avoir deux ou trois gars peut être un avantage quand nous devons nous déplacer dans le peloton, c’est plus facile ».

L’Italien ne vise pas que la victoire d’étape qui est l’un de ses plus grands objectifs mais aussi le maillot rouge du leader du classement par points. « Un but peut amener l’autre, a-t-il dit. Nous allons travailler pour la victoire d’étape, mais en même temps, nous travaillerons également pour le maillot du classement par points. Ce serait bien d’avoir les deux. L’année dernière, je ne pensais pas que ce maillot était si important pour moi, mais à la fin, quand je l’ai gagné, j’ai réalisé à quel point c’était une belle chose de l’obtenir. »

Nizzolo, deuxième de la 17e étape du Tour d’Italie 2015

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.