Le Giro 2018 aurait pu se passer de l'étape entre entre Be’er Sheva et Eilat
Thibaut Pinot adore le Giro, mais a beaucoup moins apprécié l'étape entre Be’er Sheva et Eilat ! Crédit photo : Instagram Thibaut Pinot
170 Partages
Les coureurs du Giro 2018 levés à 5h30 du matin, une aberration !
5 (100%) 4 votes

Les organisateurs du Giro se disent pleinement satisfaits du lancement de leur Grand Tour en Israël, c’est ce que partagent aussi beaucoup de coureurs. Ce fut une grande fête populaire pour le public venu très nombreux les applaudir sur le bord des routes depuis le lancement de l’épreuve et c’est aussi une bonne promotion pour un sport quasi inexistant dans ce pays. Il y a tout de même un revers à cela, c’est faire lever les coureurs du Giro 2018 à 5h30 du matin pour rallier la Sicile pendant la première journée de repos. Une nuit courte pour un transfert à la gueule de bois !

https://twitter.com/GroupamaFDJ/status/993224249144954880

À lire : Toute l’actualité du Tour d’Italie 2018 en direct live

Thibaut Pinot se serait bien passé de l’étape entre Be’er Sheva et Eilat

« C’était interminable » a déclaré le grimpeur de l’équipe FDJ-Groupama à l’issue de l’étape qui reliait Be’er Sheva à Eilat, longue de 229 kilomètres et ennuyeuse à souhait, aussi bien pour les coureurs que pour les téléspectateurs. C’était zéro plaisir pour Thibaut Pinot autant que pour nous autres derrière le poste de télévision. Seul le dernier kilomètre nous réveilla de cette léthargie saupoudrée de sable du trop long dessert traversé par les coureurs. Le sprint final fut houleux entre Sam Bennett (Bora Hansgrohe) et Elia Viviani (Quick-Step Floors), pour notre plaisir enfin éveillé. Déjà victorieux la veille à Tel-Aviv, l’italien a pris un pied énorme en passant la ligne d’arrivée contrairement à Thibaut Pinot. Mais il fut sur le même pied d’égalité en se levant du droit ou du gauche aux aurores pour se diriger vers d’autres horizons où l’on aperçoit déjà l’Etna.

Une grasse matinée supprimée sur le Giro 2018. Un scandale !

Même si certains coureurs n’aiment pas les journées de repos, car ils ont du mal à remettre la mécanique en route le lendemain, en majorité ils l’apprécient pour récupérer en essayant de ne pas perdre le rythme de la course. La grasse matinée fait partie de la relâche temporaire où les coureurs peuvent rêvasser plus longtemps au lit. Ils n’ont pas d’horaires fixes et prennent leur petit déjeuner à une heure plus tardive que les jours où ils sont en compétition. Ils vont ensuite rouler entre 1h et 1h30 sans forcer, juste pour faire tourner les jambes comme on dit dans le jargon cycliste. Et comment on dit quand les organisateurs du Giro d’Italia font lever les coureurs à 5h30 pour effectuer un transfert ? Un scandale !

@giroditalia

170 Partages
Frédéric LENE

3 commentaires

  1. Hormis pour le fric, aucun intérêt cette virée en Israël. L’étape de dimanche, d’un ennui sans fin. Faut-t-il l’ aimer ce sport pour suivre jusqu’au bout. En plus une journée de repos bousillée. Vivement l’Italie.

  2. Le sport cycliste est très dur . Personne ne dira le contraire . Ce lever le matin à 05 heures 30 c ‘est tôt , mais quand il faut il faut , c est pas la mort à boire quand même …. Moi je me lève presque tous les jours à 05 heures 30 ……… Israël c ‘est loin , c’est très urbanisé , et c est très lunaire comme paysage. Pour les coureurs oui quel intérêt on peut se le demander . Un jour le Tour de France nous fera un prologue à Moscou . Cela en devient n’importe quoi et oui . Bref les intérêts financiers passent avant ceux des coureurs . Une fois de plus on se trompe messieurs les organisateurs .

  3. Il me semble que Cayron est très clair et juste dans son analyse, qui malheureusement n’est pas positive . La première étape contre la montre a bien donné quelques indications, mais Dumoulin était attendu et Froome étendu, avant même que ça parte, mais même ça on le savait déjà… Ensuite, à part observer la supériorité de Viviani, il n’est pas infondé de dire qu’il n’y a pas eu vraiment de course, hormis certaines accumulations de fatigue… Le dimanche, la plus belle attaque fut peut-être celle de la jeune fille montrant ses seins… Un dessert très long, en effet, et un petit déjeuner pris de trop bonne heure, à la mesure d’une certaine indigestion de fric dans le sport.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.