GP de Wallonie 2022 – Mathieu van der Poel s’impose devant Biniam Girmay

4
808
Mathieu van der Poel remporte le GP de Wallonie 2022
Dans les derniers mètres, en costaud, van der Poel a fait la différence. Photo DR

A dix jours de la course en ligne du championnat du monde, Mathieu van der Poel (Alpecin-Deceuninck) vient d’engranger de la confiance. Sur le GP de Wallonie 2022, dont l’arrivée a été jugée à la citadelle de Namur, le Néerlandais a imposé sa pointe de vitesse dans la ligne droite finale. Le vainqueur du Tour des Flandres cette année a devancé Biniam Girmay (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux), qui a confirmé sa belle forme du moment après sa troisième place au GP de Québec. Attaquants à environ un kilomètre de l’arrivée, et seulement repris dans les derniers mètres, Gonzalo Serrano (Movistar Team) récent lauréat du Tour de Grande-Bretagne et Dylan Teuns (Israel – Premier Tech) ont finalement dû se contenter de la troisième et quatrième place.

Classement – Top 20

1 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Deceuninck) les 199,7 km en 4:55:26 (40,6 km/h)
2 – GIRMAY Biniam (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
3 – SERRANO Gonzalo (Movistar Team) m.t
4 – TEUNS Dylan (Israel – Premier Tech) + 0:01
5 – STRONG Corbin (Israel – Premier Tech) m.t
6 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Deceuninck) m.t
7 – VAN DEN BERG Marijn (EF Education-EasyPost) m.t
8 – ZINGLE Axel (Cofidis) m.t
9 – DE BUYST Jasper (Lotto Soudal) m.t
10 – BARGUIL Warren (Team Arkéa Samsic) m.t
11 – GILBERT Philippe (Lotto Soudal) m.t
12 – COQUARD Bryan (Cofidis) + 0:05
13 – RAFFERTY Darren (Hagens Berman Axeon) m.t
14 – CAMPENAERTS Victor (Lotto Soudal) m.t
15 – SIMON Julien (TotalEnergies) + 0:08
16 – VLIEGEN Loïc (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) + 0:10
17 – OLDANI Stefano (Alpecin-Deceuninck) + 0:12
18 – CAPIOT Amaury (Team Arkéa Samsic) m.t
19 – MONIQUET Sylvain (Lotto Soudal) m.t
20 – VAN RROY Kenneth (Sport Vlaanderen – Baloise) m.t

4 Commentaires

  1. Retour gagnant pour M.Van der Poel, la plus fort dans la traditionnelle arrivée de Namur; le néerlandais prend le dessus sur Girmay, son adversaire privilégiée sur le denier giro, avant que des deux hommes ne rencontrent divers déboires, coup de bouchon ou de moins bien, chutes, etc…
    Que déduire de cette course ou de ce sprint, peu de choses à vrai dire; si ce n’est que Van der Poel sprinte au mieux sur une arrivée assez idéale pour lui, tandis que Girmay ne le remonte pas, mais sans pour autant prendre un autobus; ou qu’au passage de la ligne l’érythréen a pu apparaitre plus frais que son vainqueur, lequel paraissait assez marqué et ne donnait pas l’impression de sortir du bain, même s’il avait beaucoup plu sur la course; autant de constats qui n’indiquent pas grand chose, si ce n’est que Girmay n’étant pas du genre à mettre le nez à la fenêtre, le coureur parait parfois assez difficile à cerner, ou que Van der Poel, à la forme plus ou moins fluctuante ou énigmatique cette saison, ne vient jamais pour perdre…

  2. on y croyait ewen costiou seul jusqu a l arrivee comme il a l habitude de ces victoires van der pool a rien foutu de la course et vient lui souffler la victoire moche a lui j espere que ewen gagnera l annee prochaine avec arkea d autres grande courses bravo a lui

  3. Pas de quoi tirer une conclusion en vue du Championnat du monde où V D P a annoncé de façon péremptoire qu’il voulait être leader des Néérlandais . En Australie c’est 267 km avec 4000m de dénivelé,rien à voir avec la course d’aujourd’hui et c’est aussi Pogacar , V V Aert , Evenopoel entre autre qu’il faudra dompter . Où en est – il vraiment de sa condition , c’est la compétition qui est la meilleure préparation pour les grands rendez vous et il n’a pas tant couru ces dernières semaines .
    Qui met une pièce sur lui ? moi pas .

  4. Cette année MVDP n’est plus le MVDP qui enchainait les victoires dans toutes les disciplines(VTT-Cyclo-Cross-Route)il donne l’impression d’étre entamé par tous ces nombreux efforts répétés..?

    Il a tout de méme moins couru cette année c’est peut étre le signe d’un coureur qui cherche a se régénérer pour retrouver sa forme des années précédentes..?

    Malgrés cela il a tout de méme gagné cette année..!
    Avec MVDP tout est possible il est imprévisible dans sa façon de courir rien n’est vraiment établi avec lui il peut tout faire péter ou bien exploser en Plein vol…?

    A SUIVRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.