INEOS Grenadiers annonce son armada pour la Vuelta 2021

3
14699
Vuelta 2021 : INEOS Grenadiers comtpe sur Egan Bernal, Richard Carapaz et Adam Yates
Photo : INEOS Grenadiers

INEOS Grenadiers a annoncé les huit coureurs qui prendront le départ de la Vuelta 2021 à Burgos ce samedi 14 août. La formation britannique, qui a remporté le Giro avec Egan Bernal et fini 3e du Tour de France avec Richard Carapaz, a construit une réelle armada pour disputer le dernier Grand Tour de la saison. Outre les deux coureurs précédemment cités, INEOS Grenadiers a également aligné Adam Yates, vainqueur du Tour de Catalogne en début de saison.

Plusieurs leaders pour INEOS sur la Vuelta 2021

L’équipe INEOS Grenadiers sera principalement articulée autour du Colombien Egan Bernal. A 24 ans, le grimpeur s’est offert en mai dernier le Giro, après avoir remporté le Tour de France en 2019. Il pourrait bien à l’occasion de la Vuelta 2021 ajouter un nouveau Grand Tour à son palmarès et ainsi avoir remporté les trois Grands Tours du calendrier. Mais d’autres coureurs pourraient lui ravir le rôle de leader à commencer par le 3e du dernier Tour de France et champion olympique en titre : Richard Carapaz. 2e de la dernière édition, l’Équatorien a de l’expérience puisqu’il a remporté le Giro en 2019. Enfin, le Britannique Adam Yates pourrait aussi devenir le leader de rechange en cas de défaillance des deux premiers. Bien que sa dernière course sur le Tour de Burgos a été peu encourageante quant à son état de forme.

Composition de l’équipe INEOS Grenadiers – Tour d’Espagne

  • BERNAL Egan (24 ans – Colombie)
  • CARAPAZ Richard (28 ans – Equateur)
  • NARVAEZ Jhonatan (24 ans – Equateur)
  • PIDCOCK Thomas (22 ans – Grand-Bretagne)
  • PUCCIO Salvatore (31 ans – Italie)
  • SIVAKOV Pavel (24 ans – Russie)
  • VAN BAARLE Dylan (29 ans – Pays-Bas)
  • YATES Adam (29 ans – Grande-Bretagne)

3 Commentaires

  1. Encore une fois autant de leaders que d’équipiers. On sait ce que ça a donné sur le tour. Finalement il n’y a que sur le Giro où les choses Ineos étaient claires.

  2. Le numéro un annoncé, E. Bernal n’est pas apparu au mieux sur le Tour de Burgos, sans doute affecté par son covid d’après-giro ou sa chute du premier jour, mais peut-être également dans le désir de ne pas arriver trop tôt dans sa forme la plus optimale. Le jeune colombien ayant quelque peu souffert pour tenir la victoire en troisième semaine du giro, peut-être en tire-t-il également certaines conclusions…
    Carapaz arrive en numéro deux, une place qui ne lui déplait pas. C’est en tirant les ficelles d’un duel Nibali-Roglic qu’il remporta un giro ou en se cachant derrière le duo Van Aert- Pogacar qu’il leur fila sous le nez à Tokyo, etc… Sur la vuelta l’an passé, dans l’ombre de Roglic annoncé gagnant quasi-certain, il sort de sa boite l’avant-dernier jour… Mais la Movistar qui le connait bien, sauve Roglic et le prive de victoire !… Comment qualifier son dernier Tour de France ? Aussi irréprochable que Pogacar intouchable…. En tous cas, ce serait un comble que ses rivaux ici ne sachent toujours pas le tenir sous haute surveillance, car voici déjà le brillant et fort rusé R. Carapaz en position d’attente derrière E. Bernal !… A moins qu’il ne passe rapidement devant lui pour ouvrir la route, ce qui simplifierait les interrogations…

  3. « Toutalo » j’apprécie totalement votre analyse, concernant le team ineos. J’étais un peu déçu de Bernal qui ne m’a pas apparu au mieux de sa forme. On voit clairement dans l’ultime étape de montagne, qu’il essaie de fausser compagnie au groupe, avec un désir manifeste de se jauger qu’en même temps de s’attribuer l’étape. Je le suis depuis son tour de l’avenir victorieux et je commence à le connaitre un peu mieux. Dès qu’on le voit se retourner quand il est largué, c’est que ça va mal et que ce n’est point pour s’économiser. C’est qu’il est allé au bout de son effort et qu’il ne pouvait pas faire plus.
    Cela m’inquiète, car je voulais un Bernal au sommet de sa forme pour défier Roglic.
    Certes, il a eu le Covid et cela peut se transformer en Covid long, il y a eu aussi sa chute …bref je ne suis pas rassuré pour lui..il paraît si fragile à l’inverse de Pogacar qui semble tellement robuste et solide.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.