Grand Prix de Denain 2021 : Victoire de Jasper Philipsen
0 Partages

Jasper Philipsen (23 ans) a remporté ce mardi 21 septembre le Grand Prix de Denain 2021 (1.Pro). Malgré les tentatives sur les secteurs pavés, l’échappée de Kwiatkowski, Dewulf et Davy a été reprise dans les 500 derniers mètres par les sprinteurs. Le Belge de la formation Alpecin-Fenix, vainqueur ce dimanche de la Eschborn-Frankfurt (1.UWT), a devancé son compatriote Jordi Meeus (BORA-hansgrohe) et Ben Swift (INEOS Grenadiers).

INEOS Grenadiers bouge à 60 km de l’arrivée

INEOS Grenadiers a fait exploser le peloton à 60 kilomètres de l’arrivée. Un groupe s’est détaché à l’avant avec une dizaine d’unités. Malgré les efforts successifs des TotalEnergies et Israel Start-Up Nation, l’écart était d’environ 30 secondes à l’entame des derniers secteurs pavés. A la suite d’une nouvelle accélération, Michal Kwiatkowski s’est isolé en compagnie de Stan Dewulf (AG2R Citroën) et Clément Davy (Groupama-FDJ). Les trois hommes se sont bien entendus jusqu’à la flamme rouge avant que Kwiatkowski attaque alors que le peloton était menaçant. Mais l’effort du Polonais n’a pas suffi et le peloton est revenu dans les tous derniers mètres pour voir la victoire de Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix).

Classement du Grand Prix de Denain 2021 – Top 10

1 PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Fenix)
2 MEEUS Jordi (BORA-hansgrohe)
3 SWIFT Ben (INEOS Grenadiers)
4 HOFSTETTER Hugo (Israel Start-Up Nation)
5 WALLS Matthew (BORA-hansgrohe)
6 DÉMARE Arnaud (Groupama – FDJ)
7 KREDER Wesley (Intermarché – Wanty Gobert)
8 VAN ROOY Kenneth Sport Vlaanderen – Baloise)
9 ALLEGAERT Piet (Cofidis)
10 DEBUSSCHERE Jens (B&B Hotels p/b KTM)

0 Partages
Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

3 commentaires

  1. Victoire de PHILIPSEN , les Alpecin sont très forts et chanceux , les autres équipes travaillent pour eux , comme quoi il faut être aussi malin . Premier Français, HOFSTETTER , il aurait eu sa place dans la pré-sélection de l’équipe de France . Démare reste en retrait, , mais c’est comme ça .

  2. PHILIPSEN un coureur régulier qui marche fort cette année..!
    Sur Paris Roubaix avec MVDP ça risque de faire mal….?

  3. En effet, avec ce nouveau parcours à secteurs pavés, la course ménagea un suspense assez passionnant tout au long des soixante derniers kilomètres, à partir de cette fuite vers l’avant de douze hommes, dont trois Inéos. M. Kwiatkowski paraissait le plus fort; la faille chez lui vint peut-être de ne pas pouvoir finir avec son équipier L. Rowe, second homme fort de la course… En fonction du championnat de Louvain, convenons, si nécessaire, de réapprendre à écrire le nom de cet ex. champion du monde.
    Le groupe à l’avant s’éparpillait, toujours avec moins d’une minute d’avance, sans que les autres ne puissent ou ne sachent revenir avant la flamme…. Cela fut l’occasion d’observer les tactiques de chacun, de la vaillance extrême des Total à l’obscurité manoeuvrière des Groupama qui espéraient peut-être l’emporter avec C. Davy à l’avant, le jeune français participant d’ailleurs de fort belle façon, malheureusement avec une dent de trop.
    Regroupement et sprint d’où Philipsen sort vainqueur, une nouvelle fois pourrait-on dire… En se souvenant de cette saison assez interminable et de l’avènement progressif du jeune sprinteur d’Alpecin, nous pourrions retenir ses premiers duels avec M. Cavendish, dans un premier temps sur le Tour de Turquie, puis ensuite sur le Tour de France : match nul en Turquie avec une magnifique victoire de Cavendish sur la dernière étape, et puis cumuls de podium sur le Tour de France avec les quatre victoires du cave… Voici désormais les victoires en série, comme résultats et bénéfice de la confrontation avec ce ténor, chaque fois dans une certaine similitude de style, un formidable jump à l’encablure et un parfait jeté de vélo sur la ligne… Le sprint de Philipsen ici à Denain le classe dans cette catégorie de ces sprinteurs magnifiques, capables de trouver l’ouverture afin de se faufiler à grande vitesse pour passer de manière imparable dans les derniers mètres…
    S’agissant du top 10, Hofstetter 4é passe Démare 6é; ce dernier peut se lancer sans être gêné mais il se révèle moins rapide qu’Hofstetter : voici venir comme un courant d’air, le picard rétrograde à mesure que la ligne approche ! Quant au grand Meeus, le voici de nouveau sur l’avant, occupant l’espace et finalement second, dans une certaine affection à lutter pleine route.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.