Julian Alaphilippe devance David Gaudu à la Faun-Ardèche Classic

3
965
Julian Alaphilippe devance David Gaudu à la Faun-Ardèche Classic
Julian Alaphilippe obtient son premier succès de la saison. Photo : Bruno Bade/Getty Images

Les Français ont régalé lors de la Faun-Ardèche Classic. Se disputant la victoire au sprint, après avoir quasiment fait 25 kilomètres en tête, Julian Alaphilippe (Soudal – Quick Step) s’est imposé devant David Gaudu (Groupama – FDJ). A 31 secondes de ce duo, Mattias Skjelmose Jensen (Trek-Segafredo) a complété le podium.

La saison démarre très bien pour Julian Alaphilippe ! Après sept mois d’attente, le double champion du monde a renoué avec la victoire à l’occasion de la Faun-Ardèche Classic. Une course durant laquelle le Français a démontré son bel état de forme, et qu’il est prêt pour démarrer une période importante de l’année. Après un gros travail de ses équipiers et surtout d’Ilan Van Wilder, récent troisième du Tour de l’Algarve, le leader de Soudal – Quick Step a accéléré à un peu moins de 25 kilomètres du terme. Une offensive qui a pu être suivie seulement par un autre coureur, David Gaudu.

Alors, en tête de la course, le duo Français ne va jamais faiblir et ne laisser aucune chance à ses poursuivants de revenir. Tout simplement supérieur, Alaphilippe et Gaudu ont dominé ce final. Mais n’ont pas réussi à se départager avant le sprint pour la victoire. Dans cette dernière ligne droite, l’ex-vainqueur de Milan-San Remo s’est montré le plus costaud. Pour la troisième marche du podium, Mattias Skjelmose Jensen a eu raison de Victor Lafay (Cofidis) au sprint, et évité ainsi un triplé français. Sans oublier dans le top 10, la cinquième place de Romain Grégoire (Groupama – FDJ), la huitième de Guillaume Martin (Cofidis) et la dixième de Pierre Latour (TotalEnergies).

Classement de la Faun-Ardèche Classic

1 – ALAPHILIPPE Julian (Soudal – Quick Step) les 168,5 km en 4:22:50 (38,5 km/h)
2 – GAUDU David (Groupama – FDJ) m.t
3 – SKJELMOSE Mattias (Trek – Segafredo) + 0:31
4 – LAFAY Victor (Cofidis) m.t
5 – GRÉGOIRE Romain (Groupama – FDJ) + 0:43
6 – GALL Felix (AG2R Citroën Team) m.t
7 – ROTA Lorenzo (Intermarché – Circus – Wanty) m.t
8 – MARTIN Guillaum (Cofidis) + 0:51
9 – COSTA Ru (Intermarché – Circus – Wanty) + 0:54
10 – LATOUR Pierre (TotalEnergies) m.t

Classement complet

3 Commentaires

  1. Voila une belle victoire , qui va faire du bien dans la tête . Sur un circuit sélectif à souhait , les deux plus fort se sont isolés à l’avant de la course . Alaphilippe lançant le sprint n’a laissé aucune chance à Gaudu bon deuxième .

  2. J. Alaphilippe retrouve le chemin de la victoire, montrant aussi qu’il a recouvré la totalité de ses capacités après ses ennuis, ce qui n’était pas garanti , et avec semble-t-il un niveau supérieur à celui qu’il affichait à la même saison l’an passé… De quoi lui ouvrir les meilleures chances, certes pour demain dimanche dans la Drôme, mais surtout pour d’autres aventures face à d’autres, lors les futures classiques, des EF, Inéos ou Jumbo, etc…, ces derniers particulièrement impressionnants ce même jour pour l’Ouverture en Belgique… Et sur le plan des équipes, si les Soudal-Quickstep présents ce jour en Belgique ne furent pas vraiment en réussite, ceux en lice ici en Ardèche y dominèrent les débats, d’une part avec la victoire de J. Alaphilippe, mais aussi avec F. Sénéchal, auteur d’une longue échappée qui imprima un rythme endiablé à l’épreuve ou bien avec Van Wilder qui éparpilla le peloton, mettant ensuite au rouge ceux qui résistait, afin de préparer le départ du leader du jour.

  3. Erreur, ce n’est pas F. Sénéchal, mais R. Cavagna, qui a animé la course à l’avant dans une longue échappée avec V. Ferron… Il est vrai que Sénéchal et Cavagna, les deux se ressemblent, avec trois syllabes, ce sont les vaillants français, souvent anonymes de l’écurie Soudal-Quickstep… Mais Sénéchal est quand même champion de France et R. Cavagna n’est pas en reste… Ici, il contribua au rythme effréné de la course, et dans le vent, par monts et par vaux, le peloton, lancé à sa poursuite, s’écréma au fil des kilomètres, produisant une impitoyable sélection. Beaucoup craignaient ne pas revoir l’auvergnat avant la ligne d’arrivée; tous se souvenaient sans doute de l’incroyable R. Cavagna déjà vainqueur de cette Faun Ardèche Classic; c’était après une vertigineuse échappée solitaire, avec un temps à ne pas mettre un cycliste dehors…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.