Grand Prix de Denain 2019 avec des pavés sur le parcours
Kenny Dehaes devance le peloton à Denain. Screenshot GP de Denain
117 Partages

Au terme d’un final haletant, la 60e édition du Grand Prix de Denain a été remportée par Kenny Dehaes (WB Aqua Protect Veranclassic). Le Belge a disposé dans les derniers centaines de mètres d’un peloton amoindri. Hugo Hofstetter (Cofidis) a terminé en seconde position, tandis que Julien Duval (AG2R La Mondiale) a complété le podium. C’est la première victoire de la saison pour le vainqueur du jour.

Kenny Dehaes vainqueur de sa première manche de coupe de France

Un final de toute beauté ! Malgré un parcours modifié avec des secteurs pavés amputés avant le départ à cause du mauvais temps, ce GP de Denain a tenu toutes ses promesses. Les conditions météorologiques difficiles ont pesé grandement sur le scénario un peu fou de cette manche de coupe de France. A la fin, c’est Kenny Dehaes qui s’en est le mieux tiré en s’imposant devant un peloton très réduit. De nombreux coureurs n’ont même pas terminé la course, mais ça n’a pas été le cas du Belge de la formation WB Aqua Protect Veranclassic qui signe l’un de ses plus beaux succès à 33 ans. C’est la quatrième fois qui lève les bras en France après deux étapes sur les 4 Jours de Dunkerque et une étape au Tour de Picardie. Le nord de l’Hexagone lui a réussi largement, et c’est peu dire.

Aujourd’hui, Kenny Dehaes a été plutôt discret avant de se montrer à son avantage dans le moment décisif de la course. Et pourtant avant les trois derniers kilomètres, c’était loin d’être gagné avec la sacrée démonstration de Direct Energie. A moins de vingt-cinq kilomètres du but, l’équipe vendéenne a réussi à provoquer une bordure, laissant ensuite trois de ses coureurs filaient vers l’échappée. Damien Gaudin, Sylvain Chavanel et Adrien Petit ont rejoint la tête de course. Ce dernier a poursuivi son effort avant de se faire rattraper peu avant l’arrivée. Le vent de face a été un facteur déterminant qui ne lui a pas permis d’aller au bout, et donc de succéder à Arnaud Démare. C’est Kenny Dehaes qui a décroché la timbale.

https://twitter.com/BrainOnWheels/status/975403080463286272

Classement GP de Denain – Top 20

Rang Coureur Nation Equipe Age Temps
1 DEHAES Kenny
BEL
WB AQUA PROTECT VERANCLASSIC 34 4:33:37
2 HOFSTETTER Hugo
FRA
COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 24 +02
3 DUVAL Julien
FRA
AG2R LA MONDIALE 28 +02
4 PASQUALON Andrea
ITA
WANTY – GROUPE GOBERT 30 +02
5 WELTEN Bram
NED
TEAM FORTUNEO – SAMSIC 21 +02
6 VERMELTFOORT Coen
NED
ROOMPOT – NEDERLANDSE LOTERIJ 30 +02
7 ARCHBOLD Shane
NZL
AQUA BLUE SPORT 29 +02
8 SARREAU Marc
FRA
GROUPAMA – FDJ 25 +02
9 TURGIS Jimmy
FRA
COFIDIS, SOLUTIONS CREDITS 27 +02
10 PETIT Adrien
FRA
DIRECT ENERGIE 28 +02
11 MARTINEZ Yannick
FRA
DELKO MARSEILLE PROVENCE KTM 30 +02
12 VAN AERT Wout
BEL
VERANDA’S WILLEMS – CRELAN 24 +02
13 MORICE Julien
FRA
VITAL CONCEPT CYCLING CLUB 27 +02
14 BAGDONAS Gediminas
LTU
AG2R LA MONDIALE 33 +02
15 OFFREDO Yoann
FRA
WANTY – GROUPE GOBERT 32 +02
16 FENN Andrew
GBR
AQUA BLUE SPORT 28 +02
17 CHAVANEL Sylvain
FRA
DIRECT ENERGIE 39 +02
18 DEVOLDER Stijn
BEL
VERANDA’S WILLEMS – CRELAN 39 +02
19 MADOUAS Valentin
FRA
GROUPAMA – FDJ 22 +02
20 KIRSCH Alex
LUX
WB AQUA PROTECT VERANCLASSIC 26 +02
117 Partages
Maxime BOUHIER
26 ans - rédacteur TodayCycling.

2 commentaires

  1. Les conditions météos, bien que contraignant l’organisation à amputer le parcours de la plupart des secteurs pavés prévus au départ, a vraiment rendu la course très difficile pour tous, et il faut reconnaître que l’équipe Direct Energie y a bien contribué, en décidant de se lancer dans un véritable tour de force collectif dans les vingt derniers derniers kilomètres. Mais qu’avaient donc bouffé les Chavanel, Gaudin, Petit et consorts à tout vouloir faire péter ainsi ? Des surgelés Picard ou du lion des Flandres ? Entendaient-ils montrer que les hommes de Bennaudeau sont bien capable de supporter le poids d’une course ou qu’ils ne sont pas d’infâmes ratagasses comme il leur fut parfois reproché après les différentes victoires d’Hivert ou du Cousin sur le dernier Paris-Nice ? Comprennent qui pourra, mais l’histoire est là pour nous dire que quand des vendéens partent en guerre, c’est pour vaincre ou mourir…
    Toujours est-il qu’à ce jeu -là, dans lequel un dénommé Chavanel a semblé prendre un plaisir bien particulier qui n’appartient qu’à lui seul, la bande d’Arnoult finit par échouer, vaincue sur la fin par un des irremplaçables belges de service, le si dangereux Dehaes. Il fallait qu’un as l’emporte ici, mais honneur aussi à Adrien Petit, le dernier combattant de l’impossible, à l’arrache dans un look de guerrier d’un autre âge, finalement terrassé par le vent de face dans l’interminable route menant vers cette banderole de Denain…. Et le voici qui tenta de participer ensuite en vain au sprint pour les places !… Bravo à lui !… Il est des défaites plus belles encore que certaines victoires… Mais comment est-il possible que certains aient pu penser un instant que la bande à Jean René eût pu perdre, sur la course au soleil, son principe de base ! Faut-il encore le rappeler ?… « c’étant né chouan que tu réussiras un jour » …

  2. Qui donc est le stratège chez direct énergie . Je pense que Chavanel est l’auteur de cette course loupée pour les direct . Attaque ,encore attaque . le temps ne fait rien à l’affaire … Chava fait un trou pour laisser filer Petit et attaque sur les pavés pour rouler derrière son coéquipier sprinter seul devant !? En grande forme , Petit était capable de battre au sprint De Haes qui lui ne manque pas d’énergie .

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.