LottoNL-Jumbo met fin au contrat de Juan José Lobato

1
882
Juan José Lobato retrouve une équipe
L'espagnol revient dans le peloton. Photo : Tour de l'Ain

Après seulement une saison passée ensemble, la collaboration entre LottoNL-Jumbo et Juan José Lobato s’achève déjà. Cet arrêt brutal est la conséquence de la semaine passée où le coureur avait été renvoyé de son stage d’avant-saison en Espagne pour raison disciplinaire.

Juan José Lobato sans contrat

LottoNL-Jumbo et Juan José Lobato, c’est officiellement terminé ! Le coureur espagnol n’a plus de contrat avec la formation WorldTour néerlandaise. Il ne sera resté qu’une seule année dans cet effectif en apportant un succès. La situation s’est détériorée en très peu de temps. Les faits remontent à la semaine dernière sur le stage d’avant-saison. Le coureur de 28 ans avait utilisé ou était en possession de médicaments non fournis ou utilisés par l’équipe. Mais rien à voir avec du dopage, c’était pour le sommeil. Cependant, cette sanction révèle que l’employeur n’a pas du tout apprécié le comportement de Juan José Lobato. Le fait de ne pas avoir prévenu lui coûte très cher. Dans le communiqué, la décision est claire, nette et précise.

« IL A ÉTÉ DÉCIDÉ DE METTRE FIN À NOTRE COOPÉRATION SPORTIVE DANS L’INTÉRÊT DU COUREUR ET DE L’ÉQUIPE » L’équipe Lotto NL se sépare de Juan Jose Lobato

LottoNL-Jumbo sanctionne

Dans cette affaire interne, Juan José Lobato n’est pas le seul coureur remis en cause. Les Néerlandais Pascal Eenkhoorn et Antwan Tolhoek avaient été aussi renvoyés du stage pour les mêmes faits. Seule différence, et elle est de taille, la sanction n’est pas allée aussi loin. Ces deux jeunes coureurs sons suspendus provisoirement, pour deux mois exactement. Ils pourront faire leur retour dès le mois de février, portant peu préjudice à leur saison 2018. LottoNL-Jumbo a voulu être ferme tout en rappelant qu’aucune des actions des coureurs n’a enfreint les règles de l’Union cycliste internationale (UCI) et/ou de l’Agence mondiale antidopage (AMA).

1 COMMENTAIRE

  1. Je relève une phrase de cet article, elle provient d’une information empiétant sur la sphère privée du coureur et concerne la nature des médicaments incriminés : « Mais rien à voir avec du dopage, c’était pour le sommeil »… Hou là !… De nombreux médicaments ou substances actives destinées pour le sommeil, anti-dépresseurs, etc…, par eux-mêmes ou associés avec d’autres peuvent être compris dans une préparation dopante… Soyons prudent !
    Arrivant de l’équipe Movistar, l’année 2017 de J.J. Lovato chez Lotto n’a pas été aussi convaincante que ses saisons précédentes; malgré un beau succés au tour de l’Ain, nous n’avons pas retrouvé le formidable finisseur en faux-plat montant, auteur de démarrages ou déboulés absoluement extraordinaires dans les derniers hectomètres… Comme si l’arrivée en terre de Hollande, ancienne et longue possession espagnole, lui posait une difficulté d’adaptation… Il semblerait donc que cette tentative de conquête du cœur de ses dirigeants hollandais n’ait pu aboutir… Bonne chance à lui pour la suite de sa carrière et peut-être dans son retrait vers l’Espagne… Espérons surtout qu’il puisse retrouver une équipe, un bon moral et un bon sommeil, puisque ce dernier point semble constituer un difficulté pour lui, comme d’ailleurs pour beaucoup d’entre nous, que l’on travaille ou non du chapeau…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.