Mads Pedersen prolonge son contrat avec Trek-Segafredo
Mads Pedersen, le champion du monde, a prolongé de deux ans son contrat avec Trek-Segafredo. Photo : Trek-Segafredo/Tim de Waele/Getty Images

Alors que nous ne sommes qu’au mois de janvier, Mads Pedersen, le champion du monde, a prolongé son contrat de deux ans avec Trek-Segafredo. Le Danois qui a fêté ses 24 ans en octobre portera donc les couleurs de l’équipe américaine jusqu’en 2022.

Deux ans de plus chez Trek !

A son contrat de 4 ans, Mads Pedersen vient d’en ajouter deux de plus. Chez Trek-Segafredo depuis 2017, le Danois sera donc au sein de la formation de Luca Guercilena jusqu’à la fin de la saison 2022. « Luca (Guercilena) a vraiment cru en moi il y a trois ans lorsque j’ai signé pour la première fois avec l’équipe, a expliqué Pedersen. En fait, même l’année précédente, alors que j’avais des ennuis avec Cult (Energy Pro Cycling) et Stölting, il m’avait déjà montré une grande confiance quand il m’a dit que j’aurais un contrat si l’équipe fermait. Cette équipe a continué pendant un an alors je suis resté avec eux mais j’étais vraiment heureux que Luca m’ait déjà montré la confiance qu’il avait en moi à l’époque. Ce fut un facteur énorme pour renouveler avec l’équipe. »

A LIRE : Le champion du monde Mads Pedersen au Tour de France.

11 victoires, dont 1 titre de champion du monde

Depuis son arrivée chez Trek-Segafredo en 2017, Mads Pedersen a remporté 11 victoires. Cette année-là, il est devenu champion du Danemark, a remporté le Tour Poitou-Charentes, puis le Tour du Danemark en fin de saison. En 2018, il a explosé aux yeux du public sur les classiques flandriennes. 5e d’A Travers la Flandre, il a terminé 2e du Tour des Flandres quelques jours plus tard derrière Niki Terpstra. En fin d’année, il a remporté le Tour de l’Eurométropole devant des coureurs comme Jasper Philipsen ou encore Oliver Naesen. En 2019, Mads Pedersen a connu un début de saison compliqué avec peu de résultats notamment sur les classiques flandriennes. Pas résigné, il est monté en puissance en fin d’année. Sur le Grand Prix de Fourmies, il n’est repris qu’à quelques hectomètres de la ligne d’arrivée après un numéro dans le final. Il s’est imposé une semaine plus tard sur le Grand Prix d’Isbuergue en solitaire. Puis, il a connu la consécration au Yorkshire où, après une course digne d’un temps flandrien, il s’est imposé dans un final à trois face à Matteo Trentin et Stefan Kung et est devenu le premier danois champion du monde.

Antoine BARTHELEMY
Passionné par la route. Inconditionnel du cyclo-cross. Pratique le cyclisme sur route de manière assidue depuis plusieurs années. Tente de ressembler à son idole Fabian Cancellera (la puissance en moins).

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.