Mathieu van der Poel en tête de la coupe du monde
Mathieu van der Poel est à 3 victoires en 3 manches de coupe du monde. Photo : © DAVID STOCKMAN - BELGA

Dominateur sur la troisième manche de la Coupe du Monde de cyclo-cross à Coxyde, Mathieu van der Poel a écœuré la concurrence. Terminant avec 39 secondes sur son plus proche poursuivant, le Néerlandais s’est adjugé une nouvelle victoire cette saison.

Mathieu van der Poel vainqueur à Coxyde

Seul au monde ! Depuis le début de la saison, Mathieu van der Poel évolue sur une autre planète par rapport à ses concurrents. En s’imposant une fois de plus à Coxyde, en Belgique, le Néerlandais reste invaincu en Coupe du Monde. Après trois courses disputées, il caracole en tête avec 240 points engrangés, soit le maximum possible. Un début tout simplement rêvé. Lors de cette dernière épreuve, le coureur de Beobank – Corendon s’est envolé assez rapidement dès le premier tour, sans que personne puisse le suivre.

D’entrée, Mathieu van der Poel a pris l’avantage sur l’effort voilent des premiers mètres. Le bon placement est nécessaire pour ne pas être gêné dans les premières difficultés du parcours. Son grand concurrent Wout van Aert a tenu sa cadence sur quasiment un tour, avant de craquer progressivement. Le porteur du maillot de champion du monde n’est clairement pas au niveau encore de son rival. Sur cette étape de Coxyde, il n’a même pas terminé à la seconde place, dépassé par Lars van der Haar. Il est vrai après plusieurs problèmes, dont une crevaison survenue à un tour de l’arrivée. La réaction sur les prochaines courses sont déjà attendues.

Classement :
1. Mathieu van der Poel (Beobank – Corendon) en 1h02’41
2. Lars van der Haar (Telenet – Fidea) à 0’39
3. Wout Van Aert (Crelan – Charles) à 0’50
4. Laurens Sweeck (ERA – Circus) à 1’15
5. David van der Poel (Beobank – Corendon) à 1’29
6. Daan Soete (Telenet – Fidea) à 1’30
7. Quinten Hermans (Telenet – Fidea) à 1’47
8. Michael Vanthourenhout (Marlux – Napoleon Games) à 2′
9. Vincent Baestaens (Stoempersclub Leuven) à 2’12
10. Jens Adams (Pauwels Sauzen – Vastgoedservice) à 2’18

Classement de la Coupe du Monde à l’issue de la manche de Coxyde :
1. Mathieu van der Poel (Beobank – Corendon) – 240pts
2. Laurens Sweeck (ERA – Circus) – 160pts
3. Lars van der Haar (Telenet – Fidea) – 159pts
4. Quinten Hermans (Telenet – Fidea) – 157pts
5. Michael Vanthourenhout (Marlux – Napoleon Games) – 156pts
6. Daan Soete (Telenet – Fidea) – 155pts
7. Wout Van Aert (Crelan – Charles) – 150pts
8. Kevin Pauwels (Marlux – Napoleon Games) – 149pts
9. Corné van Kessel (Telenet – Fidea) – 146pts
10. Toon Aerts (Telenet – Fidea) – 134pts

Fiche du coureur

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. En effet, suite à ce départ violent, Van der Poel a mis les voiles dès le départ, Van Aert tentant de lui filer le train, avant de lâcher prise, tout comme le champion d’Europe Aerts, lequel s’est un peu effondré par la suite. Sans doute s’était-il fait sauter le caisson à vouloir emboiter le pas du jeune prodige…
    Bien sûr Van Aert est généralement mieux au fil de la saison, mais force est de constater que tous ont affaire-là à un vrai phénomène… Et comme pour tous les vrais et grands champions de l’histoire, il est particulièrement intéressant d’observer chez Van der Poel, le soin et les innovations qu’il apporte à sa machine…Superbe vélo aux couleurs de son maillot de leader de la coupe, la marque se détachant du fond rouge de la partie médiane du tube diagonal, selon la plus belle tradition de l’âge d’or du cyclisme… Mais ces détails esthétiques ne font qu’achever une recherche technique propre au champion : un guidon proportionnellement plus étroit que pour ses adversaires, une course entre le haut et la bas du cintre réduite, le champion n’usant quasiment que de la position haute, préférant même disposer ses avant-bras sur le haut du cintre dans la partie routière, des prédispositions morphologiques lui permettant d’user pleinement de cet appui pour véritablement faire corps avec sa machine, dans une alliance de dextérité et de force absoluement impressionnante… Pour compléter la fluidité de l’évolution dans ce sable de Coxyde, sans doute avez-vous observé que le champion était le seul à utiliser des jantes hautes de 60 mm, recherchant profilage et pénétration dans le sable, mais aussi cet effet de volant propre à ce type de roues sur des allures voisines ou supérieures à 30km/h, ceci permettant cette continuité et cette fluidité dans la progression qui caractérise Van der Poel, avec par parenthèse une moyenne incroyable sur ce circuit et favorable à l’usage de ce type de roues, une allure voisine de celles du bon cycliste à l’entrainement sur route…etc…
    Ensuite , il y a la course, Sweeck, Le champion du monde et Van der Haar luttant pour le podium, il y avait les autres à mettre à leurs places, ce que fit le frère, parachevant l’empreinte Van der Poel…
    La discipline étant de plus en plus préemptée par belges et hollandais, remarquons néanmoins la 24é place de S. Chainel, premier français, tout comme Lucie 16é chez les femmes… Malheureusement pour les français, faire une manche de coupe du monde signifie maintenant pour certains faire tout simplement la manche pour pouvoir se payer le déplacement et se présenter au départ… Cyclo-cross moribond…Consolons-nous, un seul allemand dans le classement des vingt premiers pour faire de la résistance et perturber belges et hollandais qui monopolisent les vingt premières place à Coxyde !

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.