Mauri Vansevenant signe trois ans avec Deceuninck-QuickStep
Mauri Vansevevant passe pro chez Deceuninck-Quick Step. Photo : Tim de Waele/Getty Images/Deceuninck - Quick Step

Venant tout juste de finir ses études, Mauri Vansevenant va pouvoir se consacrer pleinement à sa carrière de coureur professionnel. A compter du 15 juillet, le Belge de 21 ans fera partie de l’effectif de Deceuninck-Quick Step dans lequel il est assuré de rester au moins jusqu’au terme de la saison 2023.

Deceuninck-Quick Step va pouvoir compter sur un nouvel élément. Au 15 juillet, cette formation Worldtour enregistrera l’arrivée dans ses rangs de Mauri Vansevenant. Ce coureur avait déjà été l’année précédente en contact avec l’équipe dirigée par Patrick Lefevere et avait même trouvé un accord. Mais il souhaitait avant tout achever ses études en électromécanique. « L’école n’est pas compatible avec une vie de coureur pro. Je voulais d’abord avoir mon diplôme, c’était une exigence de ma part. Je suis plus confortable maintenant, ça me donne des certitudes pour le futur. Je finirai par en avoir besoin tôt ou tard » a-t-il déclaré dans le communiqué actant son arrivée.

Mauri Vansevenant, une belle référence au niveau junior

Durant les trois prochaines saisons, Vansevenant va évoluer avec le maillot de Deceuninck-Quick Step. De quoi être directement dans le grand bain pour des débuts professionnels. Il retrouvera ses coéquipiers lors du stage prévu à Val di Fassa (Italie) du 6 au 23 juillet. En principale référence chez les juniors, le Belge a réussi à remporter le Tour du Val d’Aoste en 2019. Et fait sixième du Tour de l’Avenir la même année après avoir été leader une journée.

A LIRE AUSSI : Devenyns et Keisse récemment prolongés

Maxime BOUHIER
27 ans - rédacteur TodayCycling.

1 commentaire

  1. Vansevenant… Venant de chez les amateurs, bien sûr. Est-il venu au vélo par hasard ?… Ah non alors !… Le nom, à consomnance si belge, vient aussitôt à nos oreilles… Le père de Mauri, cycliste pro dans les années 2000, ces années dites « Amstrong », eût une certaine audience, notamment et assez malheureusement par plusieurs places de lanterne rouge sur le tour de France… Nul doute qu’en complément des directeurs storpifs Quickstep, il saura conseiller de la meilleure des façons son fils Mauri. Il y est pour trois ans, de quoi bien progresser.

Envie de réagir à cet article ?

Entrez votre réaction ici
Entrez ici votre nom / pseudo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.