Movistar veut devenir la première équipe « verte » et durable du peloton

2
1452
Movistar ers la transition écologique
Movistar veut devenir la première équipe écologique du peloton. Photo : Movistar Team

Alors que la planète est en proie à des difficultés écologiques et fait face à un réchauffement climatique, la formation Movistar cherche à devenir la première équipe « verte » et durable du peloton professionnel. Le but est de répondre aux objectifs de développement durable adoptés par les Nations Unies pour 2030. Et si le cyclisme ou la pratique du vélo est souvent vu comme un moyen de déplacement vert, l’organisation d’une équipe professionnelle en est tout autre…

Movistar, la première équipe 100% durable ?

La première partie de l’étude a d’abord mené à un calcul de l’emprunte carbone générée par l’équipe Movistar. « Les gaz à effet de serre générés par les véhicules de l’équipe et l’énergie utilisée à son siège social représentent l’équivalent de 175 000 kg de dioxyde de carbone (CO2) chaque année », peut-on lire dans le communiqué de la formation espagnole. C’est un grand projet qui se prépare. En effet, le siège social situé à Pampelune doit se diriger vers l’autoconsommation. C’est-à-dire qu’il devra être équipé de système de récupération d’énergie comme par exemple des panneaux solaires afin de réduire la part de consommation d’énergie fossile. « Un autre gros effort verra le remplacement progressif de la flotte de véhicules par de nouveaux modèles hybrides, pour réduire les émissions de CO2 », explique le communiqué. La première étape pour Movistar sera d’obtenir le label de reconnaissance du ministère espagnol de la transition écologique.

Vidéo de Cyclisme
Movistar : « Nous n’avons pas d’autre planète »

2 Commentaires

  1. Ils ont aussi ce coureur qui en a dans le rable, un vrai vert, pas un bleu, un gars qui possède un sacré système de récupération d’énergie : Valverde !… Toujours aussi vert à l’approche de la quarantaine… La seule prononciation « va le verdet » nous ramène aux bataillons royalistes du comte d’Artois, les verdets, acteurs de « la terreur blanche », reconnaissables à leur cocarde verte…

  2. A espérer que les coureurs ne balancent plus leurs bidons et autres déchets dans nos campagnes et hors des zones attribuées à cet effet .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.